Le blog de Thierry Philip » Dernière réunion publique en tant que Maire
facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Dernière réunion publique en tant que Maire


Hier, 18h30, c’est dans une salle comble de l’Espace Elsa Triolet que je participais à la réunion d’information que nous organisions sur le projet de reconversion de la clinique Eugène André, rue Trarieux, à Montchat.

C’est donc aux côtés de l’architecte, du promoteur et de mon adjointe à l’urbanisme, Catherine PANASSIER, que nous avons présenté l’état d’avancement du projet puis écouté et enfin répondu aux questions des Montchatoises et Montchatois.

Je ne le cache pas, j’ai connu des réunions plus sereines et pour ma dernière, en tant que Maire, je l’ai trouvée tonique mais également indispensable pour bien dialoguer avec les habitants du secteur.

Pour ceux qui ne connaissent pas le projet, il s’agit de transformer l’actuel clinique en logements (près de 200) dans un quartier particulièrement végétalisé. Depuis plusieurs mois maintenant, le promoteur, l’architecte et Catherine PANASSIER ont travaillé ensemble pour :

  • Proposer un programme immobilier de qualité
  • Conserver le bâtiment historique de la Clinique
  • Maintenir l’ancienne maison du Directeur et son parc boisé
  • Préserver l’environnement (quartier verdoyant, protection de l’écureuil roux classée espèce protégée)
  • S’inscrire dans le Plan local de l’urbanisme et de l’habitat (PLU-H)
  • Limiter les vis-à-vis sur le site et avec les riverains.

Les plus grandes inquiétudes et questions ont porté sur le nombre de logements supplémentaires (et donc d’habitants), les vis-à-vis sur les villas, les hauteurs des nouvelles constructions, la circulation et le stationnement. Le promoteur et l’architecte ont pu apporter des éléments complémentaires.

Je les remercie d’ailleurs à nouveau, car comme je le rappelais en conclusion, il s’agit d’un projet de reconversion privé. Rien ne nous obligeait à faire une réunion publique. C’était néanmoins un choix de notre équipe, auquel les acteurs privés ont répondu favorablement alors que rien ne les y obligeait.

Je crois que ceci est un point d’importance qui traduit le souci de transparence et d’information des habitants qui a toujours été le mien dans la façon de concevoir l’exercice politique.

Chacun ses responsabilités. Celle de l’élu que je suis est d’arbitrer en faveur de l’intérêt général et, je crois, très honnêtement qu’il en va de même sur ce projet.

Poster un commentaire