Le blog de Thierry Philip » Air France va-t-il se saborder ?
facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Air France va-t-il se saborder ?


Des clients fidèles et réguliers d’Air France décident de ne plus utiliser la compagnie (les Echos du 15 mai).
La situation devient intenable avec des conflits sociaux incessants depuis 15 ans alors qu’Air France est la compagnie où les personnels volent le moins et où les pilotes sont les mieux payés.
Comment en sortir ?
1- Il faut que l’Etat se retire et compte tenu de la compétition internationale, l’entreprise doit pouvoir prendre des décisions sans que l’actionnaire public bloque les réformes indispensables pour des raisons de politique intérieure.
2- Il faut accepter la compétition et simplement replacer les salaires et les heures de travail au niveau des autres compagnies européennes.

Si on ne le fait pas, Air France se verra rejetée par KLM et, à moyen terme, la compagnie mourra. C’est bien dommage car c’est un des fleurons qui fait la renommée de notre pays.

Je pars à Chicago dans 15 jours avec Air France par patriotisme mais je comprends ceux qui essayent de prendre une autre compagnie.

Il faut sauver Air France !

Commentaires

Commentaire de Thierry
Date: 6 juin 2018, 6:41

Un simple commentaire: nous revenons de vacances du Vietnam, ou soit dit en passant la compagnie nationale part et arrive à l’heure. Mon critère de recherche pour acheter les billets d’avions a été d’exclure Air France. Mon sens patriotique ne va pas jusqu’à risquer de me retrouver avec mes bagages à attendre comme un c.. dans un aéroport le bon vouloir d’un pilote qui se fout de ses clients. Nous repartons bientôt, Air France ne sera même pas envisagé. On peut avancer ce qu’on veut, les syndicats, les 14 % de l’état, les comportements d’ enfants gâtés des salariés d’AF, patati et patata, mais ce que veut un client d’une compagnie aérienne c’est partir et arriver à l’heure et le jour prévu. Tout le reste n’est que de la littérature, en fin de compte ce seront les clients qui décideront de l’avenir d’AF. Les députés et parlementaires ne suffiront pas à eux seuls à remplir les avions… Billets payés par qui ?

Poster un commentaire