Le blog de Thierry Philip » La tarification à l’activité dans les hopitaux
facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

La tarification à l’activité dans les hopitaux


Il semble que notre gouvernement a décrété que la tarification à l’activité (T2A) était responsable de l’épuisement professionnel des personnels hospitaliers et d’un management tyrannique transformant des hôpitaux de 3000 salariés en entreprise.

La culture économique et managériale est donc responsable de tous les dysfonctionnements.

Je pense que c’est aussi stupide que de dire que les avions tombent parfois ou que les pilotes d’Air France sont en grève parce que les compagnies aériennes sont soumises à la concurrence.

Je rappelle que les ministères successifs ont bloqué la masse salariale (sans se gêner pour augmenter les salaires par ailleurs) et ont progressivement diminué les tarifs (par exemple, à Curie avec 6% d’augmentation d’activité les recettes n’augmentent que de 3%).

Il faut se rappeler que l’Institution de la T2A est liée au fait que le budget global avait anesthésié les hôpitaux publics pendant que le privé augmentait en particulier sa part de marché sur la chirurgie. Il faut rappeler aussi qu’on ne pouvait pas aborder un nouveau traitement en cours d’année et que les riches restaient riches et les pauvres pauvres sans compter que le métier de directeur d’hôpital consistait à faire du déficit afin de voir augmenter son budget.

L’activité c’est le chiffre d’affaire de l’hôpital qui ressemble beaucoup à une entreprise et malheureusement à une entreprise publique avec l’augmentation forte de postes administratifs et des dépenses de consultants pendant que le terrain se vide des acteurs qui produisent.

Je crois qu’on se trompe de combat et que la T2A est un bouc émissaire facile pour éviter de poster le problème du mode de fonctionnement des hôpitaux.

Poster un commentaire