facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

CHOMAGE : la décrue


Au 4ème trimestre 2018 selon l’INSEE, 8.8% de la population active était au chômage. C’est le plus bas taux depuis 10 ans (les chiffres inclus l’outre-mer où les taux sont beaucoup plus élevés qu’en Métropole).

Fin 2018, il y avait 2,5 millions de personnes au chômage. C’est encore beaucoup trop mais c’est 90.000 de moins en trois mois.

La proportion des 18-24 ans qui cherchent un emploi diminue nettement et repasse sous la barre symbolique des 20% (18.8%) (Cette fois, outre-mer exclus).

Le nombre de personnes de 15 à 64 ans qui occupent un emploi atteint 66%, le plus haut niveau depuis 1980.

A noter que les 55 à 64 ans retrouvent plus facilement un emploi (+0.5%).

Bien sûr, il y a des CDD et bien sûr des temps partiels mais c’est mieux (ou en tout cas ça devrait !) que le chômage et le taux de CDI a augmenté de 0.4 point en un an.54.4% des actifs ont un CDI ce qui est le seuil le plus élevé depuis 20 ans.

Grâce à qui ? Probablement aux lois de François Hollande et d’Emmanuel Macron mais surtout grâce au privé et dans un contexte (regrettable) où les emplois aidés disparaissent.

Si la théorie du ruissellement n’a jamais convaincu les économistes, celle qui dit que c’est le privé qui crée des emplois est vérifiée.

Tout cela mérite réflexion et justifie que la grande réforme fiscale et surtout la diminution de la dépense publique soient aujourd’hui les deux priorités.

Pour diminuer la dépense publique la meilleure solution est le REVENU UNIVERSEL. Ce point central de la campagne de Benoit Hamon est arrivé trop tôt. Il est largement temps de le remettre au cœur du grand débat.

Poster un commentaire