facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Cancer : fantastiques progrès


Les avancées thérapeutiques en 2008 -Doctissimo

Dans tous les pays développés, la mortalité réelle par cancer (après ajustement des variables démographiques) ne cesse de diminuer depuis une trentaine d’années. Aux Etats-Unis, les dernières données disponibles montrent que le taux de mortalité par cancer a diminué de 32 % entre son pic en 1991 et 2019. Cela correspond à 3,5 millions de décès évités au total, selon le rapport annuel de l’American Cancer Society. La baisse s’est en outre accentuée : elle est passée de 1 % par an dans les années 1990, à environ 2 % entre 2015 et 2019.

On retrouve également cette baisse nette (en tenant compte de l’augmentation et du vieillissement de notre population) du nombre de décès par cancer en France : les dernières données disponibles montrent en effet que, depuis trente ans, la part des décès liés au cancer est, à population constante, en recul de 54 % chez l’homme (- 1,8% par an en moyenne) et 25 % chez la femme (- 0,8 % par an en moyenne), ce qui est considérable et d’autant plus remarquable qu’au cours de la même période, l’incidence globale des cancers (c’est-à-dire le nombre de nouveaux cas par an) a augmenté de 65 %, chez les hommes, et de 93 % chez les femmes, une hausse qui s’explique essentiellement par l’accroissement et le vieillissement de la population.

Poster un commentaire