facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

INCOHERENCES


Il y en a beaucoup dans notre beau pays mais les visites de Sécurité municipales en font incontestablement parties.

Seul les conseillers municipaux (soit 9 personnes dans le 3ème) peuvent la présider alors qu’il y a par exemple 36 élus dans le 3ème avec des visites hebdomadaires.

Dans la réalité, devant une législation complexe c’est le représentant des pompiers qui est compétent et qui anime les débats aidé par un professionnel de la ville.
Donc 2/3 heures de perdues pour une signature à la fin qui consiste à être évidemment d’accord avec le pompier.
Pour corser le tout, l’avis est consultatif et une commission municipale présidée par un adjoint prend in fine la décision.

Perte de temps, sentiment d’inutilité, il est urgent de décider :
- Soit que tous les élus d’arrondissements peuvent présider ce genre de commission ;
- Soit de supprimer l’élu de la première des deux commissions.

La parole à …. Bernard Devert


Que d’inquiétudes dont l’indifférence est la cause

« Encore une fois, une énième fois, l’appel désarmé d’un élu recherchant en urgence un hébergement pour une maman et ses deux enfants jetés à la rue.

Quel drame et quel spectacle tragique que l’intermittence de la paternité ! La mise à la porte de ces enfants et de leur mère ouvre le passage à l’enfer.

A l’insoutenable légèreté de l’être, s’ajoute la vilénie.

Si un habitat d’urgence a pu être trouvé, la blessure résultant de ce mépris laissera des traces indélébiles.
Les désordres privés ne laissent pas indemnes les Res Publica, parfois même l’accable. Sans doute la Nation est-elle coupable de l’absence de logements abordables pour les plus vulnérables, mais ne rejetons pas toujours sur le collectif nos responsabilités.

Il est facile de considérer que l’Etat peut tout faire, mais doit-il se substituer constamment à nos insuffisances.

Au risque d’apparaître citoyen de l’ancien monde, ne devons-nous pas reconnaitre que le manque de logements est aussi lié à la crise de l’engagement.

Les ruptures familiales, pour une grande part, laissent des femmes isolées avec des enfants constituant ce qu’il est convenu d’appeler les familles monoparentales.

Cette expression, désignant la personne de référence sans conjoint avec un ou plusieurs enfants, est entrée dans le vocabulaire et les catégories de l’INSEE en 1981. La France en dénombrait alors 882 000 familles, aujourd’hui plus de 4 millions.

Nombre de ces familles monoparentales sont confrontées à la pauvreté mais aussi à une autre misère, l’isolement, tout aussi grave.

Le sujet est bien de les aider pour qu’elles ne subissent pas une double peine, observant que l’indifférence est la cause de bien des maux.

Je veux être heureux, mais puis-je l’être sans m’inquiéter du bonheur de l’autre, de ceux avec lesquels j’ai contracté une responsabilité pour être le conjoint, la compagne, les enfants.

Kant dit que l’homme est responsable de l’humanité en sa propre personne, ce que soulignera Montesquieu : « une injustice faite à un seul est une menace faite à tous », ou encore Martin Luther-King « une injustice faite à une personne est une injustice pour le monde ».

A l’heure où il est évoqué l’homme surdimensionné ou encore augmenté, le progrès décisif pour que notre monde soit habitable pour tous ne nécessite-t-il pas de mettre l’accent sur l’augmentation du cœur pour voir plus large et plus haut.

S’ouvre ici le risque de découvrir « les angles morts ». Aussi, pour ne point les observer le plus facile est de regarder devant soi pour n’apercevoir que la projection de soi. Quelle ombre ! »

Bernard Devert

Montebello reste une belle rue


C’était un objectif réussi du premier mandat.

Cette rue souvenir d’enfance de notre amie Martine Route reste un bel endroit authentique et vivant.

J’aime y passer….
img_1519
img_1520

Il faut croire à la politique


L’un de mes premiers malades (il y a bien longtemps!!) m’avait dit avant de mourir “ Il faut croire au soleil même quand il ne brille pas”.

Dans la période actuelle, il faut donc croire à la politique malgré la sordide affaire Griveaux, et surtout malgré ces réseaux sociaux incontrôlables qui sont en train de changer la politique comme l’a si bien compris Donald Trump.

Si j’apprécie la libération de la parole dans le milieu du sport et du patinage, et je crois qu’il ne faut aucune faiblesse devant la violence faites aux femmes, cependant ce qui se passe entre adultes consentants ne regarde vraiment personne même si on n’est pas obligé de se filmer ou alors il faut être sûr que ça restera privé. Imprudence, attitude stupide ne suffissent pas à tuer la carrière d’un homme.

C’est difficile en ce début de semaine de voir le soleil mais il faut y croire quand même.

QUELQUES REFLEXIONS …


SUR L’AVENIR DE LA GAUCHE

Il faut partir des faits :
En France, E. Macron avec 24% des suffrages au 1er tour devient président.
Aux USA, D.Trump avec 3 millions de voix de moins que Clinton devient président.
En Angleterre, Johnson et les pro-Brexit ont la majorité avec 47% des voix ce qui veut dire que 53% des voix anti-Brexit n’ont pas pesé.

Ces victoires s’expliquent par l’adversaire (le front national), le règlement (les Etats et pas la population aux USA) et le scrutin à un tour en Angleterre.

On pourrait donc penser qu’il suffirait à la Gauche d’être unie et non pas morcelée pour profiter de ces règles mais cela serait en oubliant l’état de la Gauche française et sans tenir compte de la disparition de la Gauche israélienne, la Gauche allemande devancée par l’Extrême droite, la défaite des travaillistes dans les bastions ouvriers et le vote Front national en France dans les anciens fiefs de Gauche, le recul de la Gauche dans les pays Nordiques.

Oui, il faut s’unir sinon 0 chance, mais il faut changer aussi le logiciel qui doit comporter une réponse à l’urgence écologique mais qui ne peut se résumer à la nouvelle religion de l’Ecologie.
Le logiciel de la Gauche, c’est l’égalité, la laïcité, la fraternité mais aussi la redistribution des richesses.
Il faut réfléchir et “changer le logiciel” sinon le risque de l’Extrême droite et du Populisme continuera à hanter nos pays européens.

QUELQUES REFLEXIONS …


SUR L’AVENIR DE LA GAUCHE

Il faut partir des faits.

En France, E. Macron avec 24% des suffrages au 1er tour devient président.

Aux USA, D.Trump avec 3 millions de voix de moins que Clinton devient président.

En Angleterre, B.Johnson et les pro-Brexit ont la majorité avec 47% des voix ce qui veut dire que 53% des voix anti-Brexit n’ont pas pesé.

Ces victoires s’expliquent par l’adversaire (le front national), le règlement (les Etats et pas la population aux USA) et le scrutin à un tour en Angleterre.

On pourrait donc penser qu’il suffirait à la Gauche d’être unie et non pas morcelée pour profiter de ces règles mais cela serait en oubliant l’état de la Gauche française et sans tenir compte de la disparition de la Gauche israélienne, la Gauche allemande devancée par l’Extrême droite, la défaite des travaillistes dans les bastions ouvriers et le vote Front national en France dans les anciens fiefs de Gauche, le recul de la Gauche dans les pays Nordiques.

Oui, il faut s’unir sinon 0 chance, mais il faut changer aussi le logiciel qui doit comporter une réponse à l’urgence écologique mais qui ne peut se résumer à la nouvelle religion de l’Ecologie.

Le logiciel de la Gauche, c’est l’égalité, la laïcité, la fraternité mais aussi la redistribution des richesses.

Il faut réfléchir et changer le logiciel sinon le risque de l’Extrême droite et du populisme continuera à hanter nos pays européens.

UN SCANDALE IGNORE


Il s’agit du « French Data Hub » chantier considéré (en anglais) comme prioritaire par E. Macron suite au rapport Villani sur l’intelligence artificielle.

L’objectif tout à fait légitime défini par le président est de regrouper toutes les données cliniques des hôpitaux, les données de la médecine de ville ainsi que les grandes cohortes nationales.
A ce stade, 10 cohortes ont été sélectionnées mais le système doit se développer et intégrer tous ce qui a été financé par de l’argent public et cela pose plusieurs problèmes :

1) Il y a comme d’habitude des compétitions internes à l’intérieur de l’Etat puisque l’INSERM et l’Institut National du Cancer ont des ambitions similaires.

2) Les hôpitaux ont investi depuis des années sur le big data (CHU et CAC essentiellement) et l’Etat propose de valoriser auprès de l’Industrie à leur place ces données « en ouvrant cet entrepôt de données vers les Start-ups ».

3) L’Etat a prévu donc un guichet unique et a décidé que le stockage se fera chez Microsoft Azure Cloud public du géant américain Microsoft !!!
3.1 – Bien que les données soient dé-identifiées, l’anonymat complet est impossible car il suffit de croiser un nombre limité de données pour identifier un patient.
3.2 – Il existe aux USA un Cloud Act qui permet à n’importe quel juge américain d’exiger les données nominatives des patients et on sait que Google a déjà fait des accords avec des hôpitaux pour utiliser les données stockées dans son Cloud (attention aux offres gratuites de Google !).

L’organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire (CERN) a récemment lancé le projet MALT pour Microsoft Alternative dont l’objectif est de remplacer les logiciels commerciaux par des logiciels libres.
Le nouveau commissaire européen, Thierry Breton a cet enjeu au cœur de son mandat.
Soit on choisit la dépendance soit américaine, soit chinoise.
Soit on crée d’urgence un système sécurisé européen compatible avec la RGPD, le règlement européen général sur la protection des données.

Confier nos données à Microsoft est un scandale.
Trouver un mécanisme assurant l’indépendance de l’Europe entre la Chine et les USA un des enjeux majeurs des 5 ans qui viennent.

A vélo, en bus ou en tramways ….


Partageons la route en toute sécurité.

La route est un espace public qui se partage entre tous les usagers, qu’ils soient cyclistes ou conducteurs de transport en commun…
Voici quelques règles de conduite à respecter pour la sécurité de tous.

depliant

La diagonale Moncey


Ce projet pour lequel nous nous sommes beaucoup battus avec Lucie Briatte et Catherine Panassier devient réalité.
img_1507-2
img_1509-3
img_1510-2
img_1511-2
img_1512-2
img_1513-2

Voyage mémoire en Israel


J’ai fait partie en tant que Président de la Maison des Enfants d’Izieu du voyage présidentiel en Israel.

Moment à la fois émouvant et une expérience tout à fait inhabituelle de voyage dans un avion présidentiel et dans le cadre d’une délégation officielle.

Le meilleur résumé des principaux messages se trouve dans l’extrait de cette vidéo du discours du Président Macron.

C’est évidemment avec beaucoup de plaisir que je l’ai entendu cité à la fois le Chambon-sur-Lignon et la Maison d’Izieu.
video

La Métropole rénove les collèges du 3ème


Le Collège Professeur Marcel Dargent

img_08661

Le 3ème a …


Un nouveau Tram, une belle Place Mandela et des squares rénovés

img_0859-2
img_0860-2
img_0861-2
img_0862-2
img_0863-2
img_0864-2

Le 3ème bouge…


Sur le Cours Gambetta
img_0854-12
img_0853
img_08552
img_0856-2
img_0857-2
img_08582

Le 3ème arrondissement ….


construit des salles de classe et rénove Léon Jouhaux

img_0682
img_06831
img_0685
img_06861
img_0687

Le 3ème arrondissement a changé …


Le parc Zenith

img_06201
img_0619
img_0618
img_0617
img_0616
img_0615
img_06141
img_0621
img_0622
img_0623
img_0624

Cheminement dans le 3ème arrondissement


img_0674On ne reconnait pas la Part-Dieu
img_0675
img_0676
img_0678

img_0673
img_06712
img_06722
img_06792
img_06801
img_06812

Deux livres sur la mondialisation


Deux livres à méditer et à critiquer « Tout va bousculer » de François Lenglet chez Albin Michel (234 pages) et « Il faut sauver le monde libre » de Mathieu Laine chez Plon (200 pages).

Le progrès souvent associé au libéralisme et à l’initiative individuelle dans un état de droit a fait passer l’espérance de vie en un siècle de 30 à plus de 70 ans, l’extrême pauvreté de 90% à 9% de la population mondiale et le taux d’alphabétisation de 12 à 83%. On oublie ce succès colossal du 20ème siècle.
Le problème c’est que de plus en plus de monde réclame le retour aux frontières. L’explication est simple. La mondialisation donne beaucoup à ceux qui ont déjà, les mieux formés dont elle déculpe les revenus. En retour, elle met en concurrence les moins qualifiés et les fragilise plus encore.
Il y a donc deux problèmes urgent à résoudre :
- Le premier, c’est le besoin de protection des plus faibles. Si on ne trouve pas les solutions (revenu universel, retour au made in France, circuit court, écologie) qui passent évidemment par l’école, on aura de plus en plus d’inégalités et donc de besoins de populisme protecteur.
- Le second, c’est la Chine qui peut acheter nos aéroports, répondre à nos marchés publics alors que le réciproque n’est pas vrai.

Si comme le disait Mitterrand « le Populisme … c’est la guerre », il faut trouver des accords mais ce ne sera pas facile car le libre échange d’un seul coté ce n’est plus possible.
Deux livres à critiquer mais aussi à méditer et qui font réfléchir…

2300 km en Australie


Sur la côte Nord-est de l’Australie, la grande barrière de corail fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ce parc marin exceptionnel a subi deux épisodes de « blanchiment » en 2016 et 2017 de ses coraux suite à des épisodes de canicule et surtout d’augmentation des gaz à effet de serre qui aboutit à une augmentation de la température de l’eau et qui détruit l’écosystème. Depuis 30 ans, la barrière de corail a perdu la moitié de sa surface.
Le projet de loi française énergie et climat voté par le Sénat cet été prévoit d’atteindre la neutralité Carbone vers 2050. Les Australiens apprécieront (le principe c’est de ne pas produire plus de gaz à effet de serre qu’on en produit) mais il n’est pas sûr que dans 50 ans il reste encore de la barrière de corail en Australie.

Dans 50 ans, juste un souvenir ? Le souvenir évanescent d’une incroyable réserve de biodiversité qui aura disparu parce que les hommes avaient d’autres priorités.

UN DEBAT DE SOCIETE


Un débat de société sur « la mère des réformes » :

La réforme des retraites, j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, pose mal un problème simple : comment équilibrer un système avec moins d’actifs et plus de retraités et comment rééquilibrer les inégalités ?
Mais sur le fond, les grévistes ont raison de poser la question de notre modèle social issu du Conseil National de la Résistance.
Faut-il le faire évoluer ? Evidemment oui.
Faut-il s’adapter au monde individualisé et mondialisé ? Pas forcément.
Ce qu’il faut revoir c’est le mode de répartition des richesses, trouver un nouvel équilibre entre le capital et les salaires et surtout modifier notre régime social vers plus de justice (3 ans à plein salaire de maladie à la RATP, c’est quand même discutable).
La mère des réformes serait de changer de paradigme et de revenir à la proposition de Benoit Hamon du revenu universel.
Le revenu universel entrainerait la remise à plat de tout notre modèle social mais vers plus de justice, elle placerait l’individu au centre des préoccupations et donnerait à notre société le signal d’entrée dans une nouvelle ère fidèle aux idées généreuses du Conseil National de la Résistance.
Le revenu universel est la Mère des réformes.

le guide MICHELIN est mort, VIVE BOCUSE


Je vous laisse découvrir l’interview de Perico Légasse qui réagit à la perte de la 3ème étoile de Bocuse :”… Jamais ce restaurant n’a été aussi excellent… C’est un restaurant magique… Le guide Michelin est mort, vive Bocuse !”

Clic le guide michelin vient de se suicider