facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Quels grands enseignements tirer du 1er tour ?


Le sondage VIVAVOICE pour Libération apporte des réponses qui confirment mon post de mardi concernant l’Europe. En effet, 75 % des français envisagent le 2nd tour comme une opposition entre les pros et les anti-européens.

Il semble inexact de réduire le 2nd tour à venir à celui de la France « d’en haut » qui voterait E. MACRON et la France « d’en bas » qui voterait M. LE PEN. Seuls 49 % de ceux qui s’estiment en ascension sociale ont voté E. Macron et surtout, seuls 30 % de ceux qui s’estiment en régression sociale ont voté LE PEN.

Les optimistes ont voté à 40 % pour E. MACRON et les révoltés à 40 % pour LE PEN.

80 % des français estiment que pour l’avenir de la France, il faut une rupture forte avec les politiques menées jusqu’ici et 66 % des français (83 % des électeurs Macron) pensent que le clivage gauche/droite est dépassé.

Pour le 2nd tour, 60 % des français voient une opposition entre la France tolérante et la France intolérante envers les minorités. 55 % des français estime que le 2nd tour est joué d’avance donc 45 % pensent l’inverse. Ce chiffre permet je crois, de mobiliser, de déjouer le spectre de l’abstention, d’éviter les scenarios écrits d’avance. L’incertitude est quelque part salutaire.

Il faut voter et ne pas s’abstenir.

Inquiétude : le risque de l’abstention


Les jours passent et l’inquiétude commence sérieusement à me guetter. Aujourd’hui, je crains la banalisation de ce résultat du 1er tour et je crains que les Français, lassés, s’abstiennent le 7 mai prochain, ce qui favorisera, quasi-mathématiquement, le score de Marine LE PEN. Je souhaite à tout prix éviter le cauchemar de voir le Front National à l’Elysée.

Il ne faut donc pas hésiter une seconde et pour cela, deux conditions :

1.       Aller voter,

2.       et voter pour Emmanuel MACRON.

Sans cela, le risque est grand et l’inquiétude inéluctable.

Cette élection présidentielle ne m’a pas plu. Je l’ai souvent rappelé, j’ai d’abord soutenu une candidature de François HOLLANDE. Ensuite aux Primaires, j’ai voté pour Manuel VALLS et au 1er tour de la Présidentielle, Benoît HAMON. Vous le savez, Emmanuel MACRON n’était pas mon candidat. Je l’ai dit à plusieurs reprises, ce discours « ni gauche, ni droite » ne me satisfait pas.

Toujours est-il que notre démocratie demeure enviée par de nombreux pays et ce, même avec ses imperfections. Il faut aussi savoir perdre, c’est le jeu démocratique. Mais aujourd’hui, je crois qu’il appartient aussi à l’ensemble des responsables politiques démocrates et de nombreuses associations, syndicalistes et collectifs de convaincre pour barrer la route au Front national comme l’ont d’ores et déjà fait la CGT, le PCF, la LICRA, etc.

Je crois, comme l’a dit François HOLLANDE, que « les voix d’Emmanuel MACRON ne seront pas à lui ». Et, nous y veillerons, collectivement, en nous basant sur ce qui nous rassemble, à savoir la lutte permanente contre l’obscurantisme, la lutte permanente contre le racisme et la haine de l’autre, la lutte permanente contre le repli sur soi. Ce combat est à la base de mon engagement politique à la suite de l’accession de Jean-Marie LE PEN au second tour de la Présidentielle en 2002.

Je ne choisirai donc pas La France mais La France Ensemble.

Aujourd’hui, une seule solution, dimanche 7 mai, votons Emmanuel MACRON.

Le drapeau européen, un élément du décor ?


Marine LE PEN fait la chasse au drapeau européen sur les plateaux TV. C’est, évidemment, le cœur de son projet de quitter l’Union européenne. Et ce, même si elle module un peu son vocabulaire depuis dimanche soir.

Marine LE PEN prétend protéger mais n’a pas compris que le seul moyen de protéger les français dans la mondialisation, c’est justement l’aventure européenne.

L’Europe permet de mieux se faire entendre dans le monde. Comment définir les normes environnementales face à la Chine et les Etats-Unis sans l’Europe ? Comment lutter efficacement contre le terrorisme sans l’Europe ?  Comment lutter contre l’évasion fiscale sans l’Europe ?

Oui, nous avons besoin de l’Europe même si Marine LE PEN préfère livrer la France clef en main à la Russie de Vladimir POUTINE.

Souvenez-vous, mardi 18 avril, TF1 a retiré le drapeau européen, pour son interview, à la demande de Marine LE PEN. La chaîne a accepté cette demande « dans la mesure où le drapeau européen n’est qu’un élément de décor ». Si les grands médias ne faisaient pas de l’Europe un élément de décor, notre démocratie n’en serait, sans doute, pas là.

Oui, l’Europe doit évoluer. Oui, la bureaucratie bruxelloise doit être modifiée mais l’Europe est la solution à nos difficultés. Elle doit évoluer et la France doit y prendre toute sa part. L’Europe, c’est De GAULLE mais c’est aussi François MITTERRAND et Helmut KOHL, main dans la main. Pour le coup, je suis d’accord avec Emmanuel MACRON, l’Europe n’est ni de droite ni de gauche même si mon Europe est celle de la main tendue.

Hommage national


Ce matin, j’étais aux côtés du Préfet, de Jean-Louis TOURAINE représentant Gérard COLLOMB, de Martine ELBAHAR, mon adjointe à la Sécurité et de nombreux élu-e-s pour rendre hommage à Xavier JUGELE, policier de 37 ans abattu jeudi sur les Champs-Elysées.

Un temps solennel, mais aussi, émouvant dont on a tous besoin. Car comme l’a rappelé François HOLLANDE « l‘an dernier, 8 policiers et 14 gendarmes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions ».

Toutes mes pensées vont, ce matin, à l’ensemble des gendarmes, policiers et personnes des forces de l’ordre qui, assurent notre sécurité, à tous. Je pense aussi, bien sûr, aux militaires en opération sur le sol extérieur et notamment à Julien BARBE, soldat français tué dans une attaque jihadiste le 5 avril dernier au Mali.

policier1a

policier2

Evidemment Macron


Après une longue journée et une courte nuit, je tire les premières conclusions de ce 1er tour pour le 3ème arrondissement de Lyon :

D’abord, une participation légèrement en hausse par rapport à 2012.

Ensuite, des résultats qui, globalement, confirment les chiffres des sondages. Ils ont d’ailleurs sans doute joué un rôle important en invitant au vote « utile ».

Des résultats qui démontrent aussi clairement que la gauche n’est pas morte (environ 31 %) et que cette dernière est sans doute fracturée autour de l’Europe. Une partie la rejette alors que l’autre (dont je fais partie) la considère comme la clé de l’avenir. Ces deux-là ne pourront donc sans doute pas gouverner ensemble.

Enfin, les traditionnelles analyses et les calculs sont compliqués du fait de la disparition, au second tour, des deux grands partis qui ont, jusque-là, structurés le paysage politique français depuis la Ve République.

Après avoir comparé les résultats, pour Lyon 3ème, des premiers tours des dernières municipales (2014), régionales (2015) et cette présidentielle, je tire 3 conclusions :

  • Le candidat d’En Marche a pris 2/3 de ses voix à gauche ou si l’on préfère dans le vote « Collomb / Queyranne ».
  • Si l’on tente, dans ses 3 dernières élections, d’analyser au travers d’un vote « pro » et « anti » européen, on s’aperçoit que jusqu’hier, 75 % des habitants peuvent être considérés comme pro-européens. La différence (de plus de 10 points) me fait dire, de façon claire, qu’il y a donc des pro-européens qui ont voté Mélenchon (ce qui prouve qu’ils ne lisent pas les programmes).
  • La gauche fait quasiment autant de voix que Macron et le vote « anti-Le Pen » ne permettra donc pas de tirer des conclusions sur le 2nd tour. C’est donc au regard des législatives que nous saurons s’il y a la recomposition espérée par Emmanuel Macron ou si l’on continuera à observer les blocs « gauche », « droite » et « centre », ce dernier ayant toujours été important à Lyon, quel que soit son nom.

Evidemment, je voterai, sans hésitation, Emmanuel MACRON le 7 mai prochain. Je suis d’une gauche européenne et républicaine mais je ne me retrouve pas dans le « ni gauche », « ni droite ».  Après, il y aura les législatives. Je resterai sur les valeurs qui ont accompagné toute ma vie et mon engagement politique depuis 2004, à savoir la gauche humaniste et j’aurai l’occasion d’y revenir.

Ci-dessous les résultats du 3ème arrondissement :

RECAPITULATIF

TOTAL

Nombre de voix

INSCRITS

100 %

58 503

ABSTENTIONS

18,91 %

11 061

VOTANTS

81,09 %

47 442

NULS

0,38 %

181

BLANCS

1,24 %

586

EXPRIMÉS

98,38 %

46 675

PROCURATIONS

7,05 %

3 347

M. Nicolas DUPONT-AIGNAN

2,78 %

1 296

Mme Marine LE PEN

8,37 %

3 906

M. Emmanuel MACRON

32,58 %

15 209

M. Benoît HAMON

9,20 %

4 294

Mme Nathalie ARTHAUD

0,31 %

144

M. Philippe POUTOU

0,75 %

350

M. Jacques CHEMINADE

0,18 %

82

M. Jean LASSALLE

0,68 %

316

M. Jean-Luc MÉLENCHON

21,64 %

10 102

M. François ASSELINEAU

0,96 %

450

M. François FILLON

22,55 %

10 526

Je vote et je vote pour


Je vote pour un futur désirable.

Je vote pour réussir à créer les emplois de demain.

Je vote pour un pays en pointe sur le numérique et qui en tire les conclusions et les conséquences.

Je vote pour protéger nos agriculteurs, premiers bénéficiaires de l’Europe.

Je vote pour préserver notre planète.

Je vote pour renforcer le pouvoir des citoyens.

Je vote pour une République bienveillante, humaniste, laïque, démocratique, sociale, décentralisée et exigeante.

Je vote pour la petite enfance et pour l’école.

Je vote pour l’enseignement supérieur et la recherche.

Je vote pour que les personnes en situation de handicap aient toute leur place dans la société.

Je vote pour le « sport santé ».

Je vote pour le maintien à domicile des personnes âgées et pour l’augmentation du minimum vieillesse.

Je vote pour des services publics forts, modernes et protecteurs.

Je vote pour l’éducation populaire et le mouvement associatif.

Je vote pour un monde de paix.

Je vote pour notre sécurité et pour une loi de programmation de notre sécurité intérieure.

Je vote pour une police de proximité.

Je vote pour renforcer le renseignement.

Je vote pour 5 000 gendarmes et policiers supplémentaires.

Je vote pour le logement et le renouvellement urbain.

Je vote pour une justice accessible.

Je vote pour une fonction publique considérée et mobilisée.

Je vote pour la République des territoires.

Je vote pour la justice fiscale.

Je vote pour la culture partout et pour tous.

Je vote pour sortir de l’austérité, pour préparer l’avenir et pour refonder l’Europe.

Je vote Benoît HAMON pour faire battre le cœur de la France.

Solidarité totale avec les policiers


sans-titre4

Je vote pour préserver notre planète


Je vote pour un taux de TVA réduit pour le Bio.

Je vote contre les pesticides et les perturbateurs endocriniens.

Je vote pour la sobriété énergétique et pour 50 % d’énergies renouvelables.

Je vote pour une fiscalité plus verte.

Je vote pour préserver la biodiversité.

Je vote pour de nouvelles mobilités.

Je vote pour la préservation de l‘air et de l’eau.

Je vote pour la transparence sur les produits que nous achetons.

Je vote pour Benoît HAMON.

bhjeudi1

Je vote pour une Europe qui se réforme


Dans cette élection, seuls 3 candidats s’affichent comme pro-européens. Il s’agit de FILLON, MACRON OU HAMON. Je ne peux donc pas voter pour Jean-Luc MELENCHON et je vous recommande d’ailleurs de lire attentivement son programme avant d’aller voter.

L’Europe, c’est la paix depuis 1945. C’est la réconciliation franco-allemande. C’est pour moi, la seule façon d’envisager un avenir qui pèse dans le monde, c’est la seule aventure collective digne de la France.

L’Union européenne, il est vrai, fonctionne mal. Elle accumule les normes sans suffisamment tenir compte du Parlement, organe démocratique élu. Cela dit, l’Europe est la seule possibilité de défense collective que nous ayons. Alors que la mondialisation exige une Europe puissante et protectrice, elle est menacée de fragmentation et de désagrégation.

Je vote donc pour que les choix faits par les institutions européennes soient rendus plus transparents et tournés vers des projets au service des Européens.

Je vote pour financer les infrastructures et les projets favorables aux énergies renouvelables et décarbonés, au numérique, à la santé et à l’éducation.

Je vote pour écrire une nouvelle page démocratique en Europe, je vote pour l’harmonisation fiscale et sociale, je vote pour des objectifs partagés de réduction des déficits.

Je vote pour un nouveau traité budgétaire et pour une assemblée démocratique représentative des parlements nationaux.

Je vote pour une Europe de l’énergie, pour une Europe de la défense, pour une Europe du progrès, pour une Europe qui accepte la mondialisation mais la régule.

Donc je vote Benoît HAMON.

europe-hamon

Je vote pour


Devant le nombre d’indécis, toute notion de vote utile me paraît une construction médiatique. Le seul point clair est que le pourcentage de Marine LE PEN sera d’autant plus haut qu’il y aura beaucoup d’abstentions.

Je vote pour empêcher que le score de Marine LE PEN soit élevé.
Je vote pour Benoît HAMON parce que je suis socialiste et que quand on est socialiste, on vote pour le candidat du PS.
Je vote pour Benoît HAMON que je n’ai pas soutenu aux Primaires parce qu’il les a remporté et quand il y a des règles, on les respecte.

Avant tout, je vote pour Benoît HAMON parce que je me retrouve dans les valeurs qu’il porte et qu’il exprime si bien dans sa Lettre aux Français :

La lettre de Benoît Hamon aux Français publié par redacweb6352

La parole à… Hagay SOBOL


Je relaie, aujourd’hui, la lettre ouverte de mon ami Hagay SOBOL à Marine LE PEN qui pense que « la France n’est pas responsable du Vel d’Hiv » :

« Madame Marine Le Pen, Si l’on m’avait dit qu’un jour je vous écrirais, je n’aurais pu le croire, tant nous sommes éloignés sur le plan des valeurs… » Vous trouverez l’intégralité de cette lettre ouverte publiée sur le site du Huffington Post en cliquant ICI.

Hagay SOBOL est médecin et professeur des Universités. Très investi dans le monde associatif, il milite depuis de nombreuses années pour le dialogue interculturel.

Ce qu’il faut retenir de Borussia-ASM


On parle bien souvent des rixes entre supporters, moins des épisodes de solidarité.

Au lendemain du match de ligue des champions qui opposait l’AS Monaco au Borussia Dortmund, reporté suite à l’explosion qui a touché le car des joueurs du club allemand, j’ai envie de partager ici ces histoires qui racontent la solidarité entre supporters. Les Allemands ont ouvert leurs portes aux Monégasques, qui eux-mêmes ont manifesté leur soutien au club pendant la rencontre.

Cet article de l’Equipe résume bien l’état d’esprit des deux camps : Trois histoires de la nuit des fans de Monaco à Dortmund

Des moments qui nous prouvent que solidarité et vivre-ensemble ne sont pas des vains mots ! Et puis, finalement, est-ce que ce ne sont pas ces gestes qui résument le mieux les valeurs du football ?

Traitement de l’Hépatite C : on avance !


Pour faire suite à mon blog de mercredi sur le coût des médicaments, voici un cas pratique.

Le Gouvernement a obtenu que le traitement innovant pour lutter contre l’Hépatite C (Solvadi des laboratoires Gilead qui est efficace dans 90 % des cas alors que 10 à 20 % des malades pouvaient en mourir) passe de 41 000 à 28 700 euros par an et par patient.

Comme je ne doute pas que le laboratoire ne vende pas à perte, cette baisse est une nouvelle illustration que les prix ne veulent plus rien dire puisque 13 000 euros par an et par malade peuvent être abandonné dans une négociation serré.

Je réitère donc mon propos : la transparence sur les coûts est absolument indispensable, en voici un nouvel exemple.

Crise de confiance autour des vaccins


Tous les médecins sérieux et compétents sont convaincus de l’efficacité des vaccins, surtout les plus anciens qui ont vu mourir de polios, de tétanos et même de rougeoles.

Et pourtant, 40 % des français doutent de leur efficacité. Si l’obligation vaccinale du DT polio disparaissait, 20 % des 20-30 ans ne se vaccineraient pas et… 15 % des médecins n’insisteraient pas.

Et pourtant, les paradoxes sont majeurs puisque ces mêmes 20-30 ans espèrent un vaccin contre la maladie d’Alzheimer ou le cancer.

Les moyens de rétablir la confiance posent question. Peut-être faut-il commencer par l’enseignement de la vaccinologie en médecine et accepter de faire passer des messages positifs sur les réseaux sociaux actuellement occupés essentiellement par les « anti-vaccins » ?

A mon avis, il faut trancher et étendre l’obligation aux onze vaccins pédiatriques (et non au seul DT Polio) assortie de leur gratuité et d’une clause d’exemption pour raison médicales (immunodéprimé…).

Regards de la presse étrangère


« C’est une campagne complètement folle, affligeante, lamentable et pathétique autour de l’argent et de la corruption ». Voilà ce qu’écrivait, la semaine dernière, un correspondant britannique sur notre campagne. Les journalistes des grands quotidiens internationaux en poste à Paris ne sont pas avares de critiques sur notre personnel politique.

La campagne est pourtant suivie de près parce que la crainte d’une victoire de Marine LE PEN est très présente dans la vision des étrangers.

Certains pensent et écrivent qu’il existe un « vote caché » pour François FILLON qui peut encore, pour eux, être 2ème et donc favoriser au 2ème tour la victoire de la candidate Front National.

Beaucoup souligne la jeunesse des deux favoris des sondages et ils concluent que les français veulent changer de génération.

Plusieurs journalistes rapportent qu’Emmanuel MACRON « bénéficie de circonstances incroyables » et reste, pour eux, une énigme même si son discours pro-européen rassure nos partenaires.

Enfin, si Jean-Luc MELENCHON est comparé à Cyrano De BERGERAC, les correspondants ne comprennent pas pourquoi les candidats n’attaquent pas un à un les 144 engagements de programme de Marine LE PEN.

En conclusion, je ne suis pas sûr que nous donnions une belle image de notre pays même si nous n’y sommes pour rien concernant les fameuses affaires.

Pour redorer le blason des français, je ne vois qu’une seule solution : se faire remarquer par un taux de participation élevé.

Votez donc, pour qui vous voulez, mais votez ! Le vote utile, c’est simplement de ne pas s’abstenir.

Maillages #2 avec Tie Break, un succès !


Mercredi dernier, c’est dans une Bourse du Travail comble que s’est tenue la 2ème édition de Maillages. Pour rappel, Maillage c’est une soirée gratuite dédiée à la jeunesse du 3e arrondissement. C’est redire qu’il nous faut faire confiance et qu’il nous faut dialoguer. C’est aussi la volonté de transmettre cette énergie propre à la jeunesse. C’est redire l’intérêt que nous avons pour la création artistique et le spectacle vivant ! L’année dernière, nous avions accueilli un champion de beat-box, un duo de musique électronique et une jeune compagnie de danse.

Mercredi, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert, en avant-première, le spectacle « Lobby » de la jeune compagnie Tie Break. Je remercie à nouveau, Pierre FRONTON, adjoint à la jeunesse de l’arrondissement à la Mairie du 3ème pour avoir orchestré cette très belle soirée ! Merci encore à la compagnie Tie Break d’avoir accepté, en parallèle de leur création, de mener des ateliers avec nos partenaires que sont la Maison Pour Tous des Rancy, la MJC de Montchat et la SEPR !
Je ne résiste pas à vous montrer quelques images de ce travail. Et si vous voulez les voir, ils se produiront le 28 avril à Rillieux la Pape ou encore en octobre pendant le festival Karavel !

tiebreak

Tie Break

En mémoire des enfants d’Izieu


Ci-dessous, vous pourrez lire le discours que j’ai prononcé ce matin en tant que Président de la Maison des enfants d’Izieu  pour la commémoration de la rafle du 6 avril 1944

izieu2

“Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs, Chers Amis,  bonjour à tous,

C’est Victor Hugo qui disait « Les souvenirs sont nos forces, ils dissipent les ténèbres. Quand la nuit essaie de revenir il faut allumer les grandes dates comme on allume les flambeaux ».

Ce 6 avril est une grande date.

Il y a 73 ans des hommes armés sont venus de loin depuis Lyon, dans ce village perdu au flanc des montagnes. Les enfants de la colonie déjeunaient bruyamment en ce jour de vacances et ils n’ont rien entendu lors de l’arrivée des camions allemands. Seul, Léon Reifmann a pu s’échapper.  Deux mois exactement avant le débarquement en Normandie 44 enfants et 7 de leurs accompagnateurs sont arrêtés avec brutalité. Ils partent en chantant « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » et arrivent au réfectoire de la prison Montluc avant de partir pour Drancy et pour les chambres à gaz, certains dans le même convoi que la jeune Simone Veil.

Le seul crime de ces enfants, pour certains d’entre-eux orphelins, et de leurs éducateurs était d’être juifs.

Izieu est un symbole de la cruauté de la personne humaine pour l’être humain et cette maison silencieuse et pourtant pleine de vie est la preuve indélébile des crimes commis par la haine raciale et antisémite.

Grâce à Beate et Serge Klarsfeld, grâce à Régis Debray, Sabine Zlatin et beaucoup d’autres, le boucher de Lyon Klaus Barbie a été confondu et confronté à ses actes lors d’un procès dont nous soulignerons l’importance du 30ème anniversaire cette année. L’ancien chef de la gestapo a été confondu par un télex qu’il avait envoyé et qui a permis d’appuyer l’accusation de crime contre l’humanité, crime imprescriptible.

Lire la suite »

Ma contribution sur www.theconversation.com


Vous trouverez, ci-dessous ou en cliquant ICI ma contribution intitulée ” Prix des médicaments innovants contre le cancer : le système doit évoluer, ou périr ” publié ce jour sur la plateforme : http://theconversation.com/fr :

Le risque de voir s’installer des inégalités entre les patients touchés par le cancer en raison du prix des nouveaux médicaments n’a pas disparu, au contraire. Il y a plus d’un an, un groupe de cancérologues dont je faisais partie alertait déjà la ministre de la Santé à ce sujet. L’inflation continue, de sorte qu’arrivera forcément le moment où l’accès de tous les patients aux anti-cancéreux innovants ne sera plus possible.

Il est encore temps d’éviter une situation qui posera un grave problème éthique, à condition de repenser entièrement le système de régulation du prix des médicaments en France, mais aussi dans le monde. L’élection présidentielle dans notre pays fournit une occasion unique de s’emparer de ce sujet. La Ligue contre le cancer, principale association de patients, a d’ailleurs interpellé les candidats sur ce thème : « Vous engagez-vous à soutenir, en France et en Europe, une remise à plat du processus de fixation du prix du médicament, avec des objectifs de transparence et de pérennité de notre système de santé ? »

En France, les médicaments anticancéreux utilisés dans les chimiothérapies, l’hormonothérapie ou l’immunothérapie, représentent une dépense d’un peu plus de 3 milliards d’euros pour une année. Ce qui constitue 2 % des dépenses de l’assurance-maladie – ces médicaments étant pris en charge actuellement à 100 %.

Chaque année, l’augmentation de leur prix représente un coût supplémentaire d’environ 200 millions d’euros. Ainsi, la part des dépenses de l’assurance-maladie allouée au cancer dans son ensemble (y compris chirurgie, radiothérapie, suivi des patients…) est de plus en plus importante au fil du temps. De 8 % en 2010 (11,5 milliards d’euros), elle a atteint 10 % (15 milliards d’euros, sur les 159,2 milliards de prestations versées en 2015, selon les chiffres clés de la Sécurité sociale).

Lire la suite »

J-7 : rendez-vous à l’Astroballe


bhvilleurbanne1

Karamazov, fresque gigantesque !


Hier, j’ai pu découvrir l’adaptation des frères Karamazov de DOSTOIEVSKI par le jeune metteur en scène Jean BELLORINI. Une pièce majeure de près de 5 heures distribuée par les Célestins.

J’ai beaucoup apprécié la mise en scène que j’ai trouvée très belle. Indépendamment de l’histoire que je connaissais déjà (en deux mots, les tourments qui conduisent l’un des fils Karamazov au parricide) je retiens 3 points forts de cette pièce :

  • La grande tirade de l’inquisiteur qui a fait écho au dernier film de Scorsese, Silence que j’ai vu récemment et que j’ai aussi beaucoup aimé,
  • La fable de l’oignon donnée par Dieu à une mégère pour la sauver des enfers,
  • Et l’incroyable polyvalence des comédiens : formidable chanteurs, j’ai aussi trouvé les acteurs excellents.

Le public des Célestins était conquis. Une très belle pièce à voir donc.