facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Doublé historique


Jeudi dernier, l’hebdomadaire Le Point publiait son classement des meilleurs hôpitaux de France. L’Institut Curie réalise un beau doublé en se classant deux fois premier pour sa prise en charge des cancers du sein et des cancers gynécologues.

La note est basée, selon les pathologies, sur le volume d’activité, la notoriété, la part de l’ambulatoire, l’indice de gravité, la spécialisation, la technicité, la cœliochirurgie et l’évaluation de la mortalité. L’Institut est, par ailleurs classé 12e en cancers de la peau et 10e en cancer ORL.

C’est une grande fierté pour l’ensemble des collaborateurs des sites de Paris et Saint-Cloud. Ce classement valide aussi notre stratégie de partenariats et montre encore une fois que la collaboration est devenue une clef importante de l’amélioration de la prise en charge des patients atteints de cancer.

Ces partenaires hospitaliers de l’Institut Curie avec qui les équipes médicales et soignantes travaillent sont en effet plusieurs fois cités très honorablement dans ce Palmarès 2016 Le Point tels l’Hôpital Foch à Suresnes (Hauts-de-Seine) (cancer de la vessie 1er ; cancer du rein 6e ; cancer du poumon 9e) et l’Institut mutualiste Montsouris (cancer de la prostate 1er ; cancer du rein 2e ; cancer du poumon 3e ; cancer du côlon ou de l’intestin 6e ; cancer de la vessie 9e ; cancer de l’estomac ou de l’œsophage 16e ) ou encore l’hôpital Ambroise Paré.

Bravo aux équipes pour ces résultats qui témoignent de l’expertise de leader de Curie en cancérologie.

Visite de rentrée avec G. COLLOMB dans le 3e


Ce matin, le Maire de Lyon a effectué sa traditionnelle visite de rentrée. Le 3ème était concerné avec le projet Part-Dieu et plus particulièrement l’avancée des chantiers Silex 1 et 2, situé rues des Cuirassiers et Bouchut.

Demain, ces deux nouveaux immeubles revaloriseront le foncier situé entre la gare, le centre commercial et le siège de la Métropole. Ils contribueront également au développement économique de l’agglomération. En effet, la construction et l’exploitation de ces immeubles tertiaires sont créateurs d’emplois. Silex 2 pourra, à terme, accueillir jusqu’à 2500 personnes. Foncière des Régions, avec son programme autour du bien-être au travail, témoigne d’une véritable ambition. Le médecin que je suis ne peut que se féliciter d’une architecture contemporaine qui replace l’humain au centre de la conception.

Bien sûr, ces nouvelles réalisations contribuent à référencer la Part-Dieu comme un pôle économique et tertiaire de référence. Mais elles participent également à la construction d’une Part-Dieu « à vivre » avec des mobilités facilitées et de qualité, une proximité d’équipements de haute performance.

Dès aujourd’hui, je constate les prémisses du renouveau de ce quartier de la Part-Dieu : une offre de logements toujours plus qualitative, une  qualité de vie augmentée, des espaces de travail innovants, des loisirs diversifiés avec des équipements d’excellences avec l’auditorium et la bibliothèque.

La Part-Dieu participe donc pleinement à cette mutation permanente de la Métropole où chacun des quartiers est pensé dans sa globalité et ses complexités. Ci-dessous quelques images de la visite :

img_9153img_9150img_9154img_9158

Profitez des derniers spectacles !


Chaque année, le dispositif Tout L’Monde Dehors propose des rendez-vous artistiques et participatifs gratuits dans l’espace public lyonnais !

Du 21 juin au 1er septembre 2016, de nombreuses animations se sont tenues sur les places du 3ème arrondissement.

Pour ceux qui n’en auraient pas encore profité, derniers rendez-vous :

  • Ce soir, au Parc Bazin de 17h à 19h30 pour un événement spectaculaire et participatif autour de l’équilibre avec Tant qu’il y aura des briques de la Compagnie Fenix  et Feel…chant de piste de la Compagnie  Le Filament.
  • Demain devant l’Auditorium pour rendez-vous baroque mais aussi rock puisque l’ensemble Sprezzatura, sous la direction artistique de Sébastien Fournier, vous invite à venir découvrir ou redécouvrir la musique baroque et toutes les possibilités qu’elle offre. Un moment de partage à vivre intensément.

Alors, profitez-en, après tout, c’est encore l’été !

Une reprise en douceur


Force est de constater que les citadins lyonnais et parisiens sont partis tard cette année. Les deux villes semblent encore très calmes et les vacances semblent vouloir jouer les prolongations. Il faut dire que cette chaleur caniculaire contribue aussi à cette ambiance estivale.

C’est donc une reprise en douceur. Après trois jours passés à la Mairie du 3ème arrondissement où j’ai repris et traité les dossiers de gestion courante et fais des visites de terrain, je passe la fin de la semaine à Paris pour ma rentrée à l’Institut Curie. Là aussi, mon agenda n’est pas « blindé » de rendez-vous comme à son habitude, ce qui me permet de faire un point avec l’ensemble des équipes.

J’aime toujours ces rentrées, un peu avant l’heure, où tout le monde semble reposé, serein. Je suis aussi content de retrouver mes collaborateurs. Ces fins d’été sont des moments privilégiés pour échanger et envisager les grandes priorités à venir!

Alors, j’en profite un peu… Car je sais, qu’à partir de la semaine prochaine et la rentrée scolaire, le rythme va nécessairement s’accélérer !

Le pire est toujours possible


Lundi, je parlais du retour de Nicolas SARKOZY à travers la « Une » de Libé. Aujourd’hui, permettez-moi donc d’évoquer l’élection américaine en écho à la « Une » d’hier.

blog_une-libe-24aout-2

En effet, la situation est tout à fait inversée : l’été a été favorable à Hillary CLINTON. Elle distance Donald TRUMP dans les sondages, notamment dans les Etats clefs. Pour rappel, seuls quelques Etats font la différence. Ce sont ceux qu’on appelle les « swing states ».

Aujourd’hui, le plus grand risque pour Hillary CLINTON se situe dans le scandale des e-mails ajouté à la rancœur de Julian ASSANGE dans le dossier WikiLeaks. Car dans une campagne électorale américaine, la forme peut aisément supplanter le fond. Et n’oublions pas non plus que le mensonge aux Etats-Unis peut aisément entrainer un irrémédiable désaveu public.

De surcroît, il y a le risque d’une faible participation (qui serait favorable à Donald TRUMP), le risque d’attentat, le risque d’une chute de l’économie…

Bref, il faut rester vigilent car le pire est toujours possible.

Visite de rentrée des écoles du 3e Est.


Hier, j’ai pu découvrir les travaux réalisés par les services de la Ville durant ces vacances d’été dans nos écoles de l’est de l’arrondissement. En compagnie d’Anne BRUGNERA, Adjointe aux affaires scolaires en Mairie centrale et élue du 3e, ainsi que de Claudine RICHNER, Adjointe du 3e en charge de la place de l’enfant dans la ville, nous avons fait un tour des réalisations :

Le nouveau préfabriqué installé à l’école Pompidou accueillera, dès la semaine prochaine, une nouvelle classe dans un quartier prisé par les familles du 3e. Cela permettra de soulager l’école Charial.

Juste en face, à l’école Mourguet avec son architecture atypique, deux salles de classe ont été totalement rénovées. Il faut savoir que la Ville ne travaille pas seule et que la direction de l’école est totalement associée, jusqu’au choix de la couleur des salles, afin de répondre au mieux aux attentes de nos enseignants. Ces deux salles viennent ainsi achever la rénovation globale de cette école.

L’école Paul Bert, quant à elle, verra à la rentrée, sa bibliothèque déménager dans un préfabriqué afin d’offrir une nouvelle salle de classe réhabilitée, extrêmement lumineuse. Cette classe supplémentaire était très attendue et permettra donc une organisation plus optimale de cette école.

L’école Anatole France, participant au patrimoine architecturale de Montchat, aura des sanitaires tout neufs pour la rentrée dans des teintes vertes et fuchsia. Ces travaux étaient indispensables. Prochainement, cette école aura également son self puisque la consultation architecturale a été lancée. Une bonne nouvelle pour nos petits montchatois !

Enfin, nous sommes allés à l’école Condorcet. La fresque inaugurée récemment (cf. mon post du 1er juillet 2016) donne vraiment un nouveau visage à la cour de récréation. La bibliothèque  va trouver sa place au cœur de celle-ci et non plus dans un bâtiment en face. Deux salles ont également été rénovées. Ce sont des travaux importants, le plus lourd programme de cette rentrée, mais nécessaire à cette école datant de 1936.

Dans une ambiance encore bien estivale, ce circuit à travers le patrimoine scolaire du 3e nous a permis de faire un point sur nos écoles : chacune d’entre elles à son style architectural, son histoire, des  interactions spécifiques avec le quartier.

En tout cas, je peux assurer que nous assurerons une rentrée réussie et de qualité pour les petits gones et ce, dès jeudi prochain !

ecoel

prefa1

Au secours, il revient !


Vous avez peut-être comme moi du mal à vous remettre de l’annonce de la candidature surprise de Nicolas SARKOZY à l’élection présidentielle de 2017… Bien sûr, je plaisante, et cette annonce ne surprendra personne. Mais, comme le titre Libé dans sa une du jour, “le pire, c’est qu’il peut gagner”…

Je profiterais juste de cet effet d’annonce pour revenir sur la très changeante position du candidat SARKOZY sur le droit du sol. J’ai lu courant août un excellent édito dans Marianne sur le sujet. Nicolas SARKOZY remet en cause le principe même du droit du sol, qu’il considérait il y a quelques années comme un élément pourtant fondamental de notre République.

A l’époque (pas si lointaine, c’était en 2012), il déclare « le droit du sol, c’est la France ». A partir de 2015, il commence à changer de discours et va jusqu’à introduire une notion de « présomption de nationalité » dans une interview donnée cet été à Valeurs Actuelles. Pour lui, la nationalité n’a plus de caractère automatique. Étonnante position, surtout quand on connaît les racines hongroises de M. SARKOZY. Quand la chasse aux voix des électeurs du Front National prend le pas sur la cohérence des idées…

libe_blog1

Lectures de vacances


Comme j’en ai pris l’habitude au moment de la reprise, quelques mots sur mes lectures de vacances :

D’abord de la relaxation avec trois romans : La fille de Brooklyn de Guillaume MUSSO, et L’horizon à l’envers de Marc LEVY. Enfin, Pegasus de Danielle STEEL (en anglais).

Puis un livre sérieux de Hans Magnus ENZENSBERGER, Hammerstein ou l’intransigeance : une histoire allemande. C’est l’histoire d’un major général de l’armée allemande résistant à HITLER, dont la phrase culte et le terriblement d’actualité “la peur n’est pas une vision du monde”.

Et aussi, Le retour du Califat, de Mathieu GUIDERE, qui montre que la situation actuelle vient de loin et d’une histoire complexe qu’il est bon de revisiter.

Enfin, j’ai pour habitude de relire des livres que j’aime bien, et ce fut le cas cet été avec le livre de Pierre BAYARD, Aurais-je été résistant ou bourreau ?, et celui d’Henri FRENAY, La nuit finira, qui, à mon avis, est le meilleur livre sur la Résistance.

Les vacances, ce fut aussi beaucoup de sport, en particulier vélo et natation. En pleine forme donc pour la reprise…

Congé d’été, blog fermé


Ce soir, je ferme mon blog pour plusieurs semaines comme le veut la traditionnelle coupure estivale. Vélo, randonnée, baignade avec les petits-enfants, dîners en famille et avec des amis… autant de bons moments qui devraient rythmer mes congés que je passerai, pour une grande partie, à Bourdeau en Savoie.

Comme chaque été, je vais prendre le temps de lire des romans. Cette année, j’ai aussi envie de lire des articles de fond sur l’actualité de ces dernières semaines : Nice bien sûr mais aussi le Brexit, la Turquie… J’aimerai pourvoir mieux saisir la complexité de ces derniers évènements pour mieux les penser.

Je ne vais pas vous le cacher, je suis vraiment ravi de lever le pied ce soir tant cette fin d’année 2015-2016 fut intense.

Je reprendrai tranquillement la semaine du 15 août et je vous donne rendez-vous sur ce blog le lundi 22 août.

En attendant, je vous souhaite, à toutes et tous, un très bel été.

Le Chambon, village des Justes


Le week-end dernier, j’étais, à Izieu, pour la journée qui commémore le Vel d’Hiv, la mémoire des victimes des crimes de l’Etat français, des persécutions racistes, antisémites des crimes contre l’humanité. Cette journée est aussi associée à la mémoire des justes car là où il y a des bourreaux, il y a toujours des justes.

La semaine d’avant, j’étais justement au Chambon sur Lignon pour l’inauguration de la très belle exposition « Destins d’enfance », histoire des maisons d’enfants au Chambon sur Lyon. C’était aussi l’occasion d’une part, de tisser des liens entre la Maison d’Izieu et le Mémorial du Chambon et d’autre part, retrouver, avec émotion, ce lieu si important pour ma famille. Ma grand-mère, Mireille PHILIP a passé la guerre au Chambon. Elle est Juste parmi les Nations.

Pour rappel, le Chambon, c’est le village qui a sauvé plus de 1 000 enfants juifs. Autour du Pasteur TROCME, les protestants du plateau recevaient des « anciens testaments » qui arrivaient de la France et de l’Europe entière pour trouver un endroit où ils étaient en sécurité. Les enfants juifs, que les habitants, du Chambon appelaient, vous l’aurez compris, en langage codé les « anciens testaments » étaient ensuite amenés, chaque semaine, en Suisse.

En présence du Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, de la Maire du Chambon sur Lignon, nous avons écouté Boris CYRULNIK nous expliquer « comment on fait pour devenir adulte quand on a été un enfant caché » : « ces enfants ont appris à se taire pour ne pas mourir et quand la paix est revenue, ils ont continué à se taire [...] Il a fallu des années pour honorer les justes pour comprendre que la résistance n’était pas seulement armée… ».

La manifestation s’est terminée par le Chant « La Cévenole » que l’on peut considérer comme l’hymne des protestants qui chantaient  cela quand ils se cachaient dans les montagnes pendant les guerres de religion. Je ne résiste pas au plaisir de vous le faire entendre.

Mon discours sur les valeurs républicaines


Vous trouverez, ci-dessous, le discours que j’ai prononcé, hier, pour le banquet républicain que nous organisions Place Charles de Gaulle.

« Cher-e-s ami-e-s,

En janvier dernier, après une année 2015 particulièrement éprouvante, je m’étais engagé à organiser un banquet républicain. J’avais envie de montrer notre irréductible volonté de vivre ensemble. J’avais aussi la volonté de rassembler toutes les générations qui constituent la richesse de notre arrondissement.

Comment penser alors que ce discours trouverait un si triste écho dans les attentats de Nice ?

Nous ne pensions pas que l’horreur allait revenir frapper notre pays et encore moins le jour de cette date si symbolique pour notre République.

Pourquoi cacher notre colère ? La litanie de l’horreur ne s’arrête plus : Charlie, l’hypercasher, Saint-Denis, Paris, mais aussi Bagdad, Istanbul, Bruxelles, Orlando, Tel Aviv, Dacca, Tunis…. Et maintenant Nice. La liste est malheureusement longue et nous savons déjà qu’elle s’allongera bientôt de nouveaux noms. A Nice, l’individu lâche qui a tué n’était pas répertorié par les services. Alors que faire ? Mettre un policier derrière chaque Français ? Passer de l’état d’urgence à la Loi Martiale ? On voit bien le piège pour nos démocraties. Il nous faudra veiller à ce que nos réponses n’aillent pas à l’encontre de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Ces valeurs, je sais que nous y sommes attachés.

Dès samedi, en accord avec le Préfet, nous avons donc décidé de maintenir ce banquet Républicain. Vous avez décidé de venir, pour certains, avec vos enfants. Je suis heureux que nous soyons là, ensemble, debout avec nos valeurs comme réponse sans faille à l’horreur et l’obscurantisme.

***

En décembre, l’idée d’organiser un banquet républicain répondait, pour moi, à deux actualités :

  • D’abord, bien sûr, parce que notre République avait été mise à mal. Malheureusement, force est de constater que nous restons une cible.
  • Ensuite, pour tâcher, aussi à notre manière, de répondre à la défiance croissante des citoyens envers le politique et les institutions. J’entends ce désir de faire de la politique autrement. J’écoute les mouvements citoyens. Je vois les projets de coopération. J’entends les envies d’une démocratie plus participative. Je sais que les attentes citoyennes sont immenses pour définir un nouveau contrat social dans lequel l’éducation et la culture doivent être au cœur.

Lire la suite »

Banquet républicain maintenu


Après les trois jours de deuil national et en accord avec la Préfecture, nous avons décidé de maintenir la soirée que nous avions prévue, aujourd’hui, pour réaffirmer les valeurs républicaines. Les conditions de sécurité ont, toutefois, été renforcées.

Je prendrais la parole aux alentours de 19h et une minute de silence en hommage aux victimes de Nice sera respectée.

Je vous dis donc « à tout à l’heure ».

flyer_banquet_rectoverso_page_11

Drapeaux en berne à la Mairie


drapeauxbernema3

Nice, infinie tristresse


marianne-avec-larme-620-x-2641

Rendez-vous le 19 juillet !!!


flyer_banquet_rectoverso_page_1flyer_banquet_rectoverso_page_2

A6/A7 : une avancée majeure pour les lyonnais


Hier, lors du dernier Conseil métropolitain du 1er semestre, nous avons voté la délibération relative au déclassement des autoroutes A6 et A7. Gérard COLLOMB l’a dit, c’est un vote historique. Pour autant, à ma grande surprise, cela n’a pas empêché le débat. Les Républicains étaient divisés, l’UDI voulait titiller… Bref, les interventions des uns et des autres ont largement rallongé la séance pour une décision que les lyonnais attendent depuis de nombreuses années maintenant.

Le déclassement, concrètement, c’est :

  • D’ici 2020, la suppression du trafic de poids lourds, l’apparition de voies dédiées aux transports en commun, à l’auto partage ainsi qu’aux modes doux, une vitesse de circulation réduite.
  • A l’horizon 2025, la création du grand contournement permettant de fluidifier le boulevard Laurent Bonnevay ou encore la rocade Est avec deux scenarii envisagés.
  • A l’horizon 2030, la livraison de l’Anneau des Sciences, long de 14,6 kilomètres dont 80 % enterrés.

Cette délibération, c’est pour Lyon et les lyonnais un futur moins pollué, un futur moins bruyant, un futur moins stressant. Gérard COLLOMB a eu raison de demander un vote public. Les élus de l’opposition lyonnais se sont bien gardés de voter “contre” car ils en entendront sûrement parler lors des prochaines élections municipales.

J’en suis persuadé et le Président de la Métropole a raison, c’est un vote historique et quand on est Vice-président du bien-être en Ville, on ne peut que se satisfaire de cette grande décision.

boulevardurbain

3-2 et 1-1


La France a joué 5 finales en championnat d’Europe et coupe du monde.

Elle en a gagné 3 et perdu 2. Et j’étais personnellement aux 5 finales.

C’est sûr qu’on est moins fatigué, le matin, quand on gagne.

Le Portugal a participé à 2 finales de championnats d’Europe, il en a gagné une et perdu une.

Finalement, tout ça est assez logique. Les français étaient fatigués, hier. Quand on est un pays organisateur, c’est quand même dommage de se mettre du côté où il n’y a que 48h de repos.

Les spectateurs français sont déçus pour cette très belle équipe mais honnêtement, cette génération portugaise autour de Ronaldo, que nous avons éliminée deux fois en demi-finales sur penalties en coupe du monde et en coupe d’Europe et qui avait perdu, chez eux, une finale d’Europe, mérite sans conteste, un titre.

Ce pays de 11 millions d’habitants est très fier, ce matin et on peut se réjouir pour tous les portugais de France qui se réveillent, eux, en forme.

Enfin, l’organisation de cet Euro, dans le contexte que l’on connaît, a été particulièrement satisfaisante, notamment en termes de sécurité. Les fan-zones, longtemps critiquées, ont été une réussite pour les français comme les visiteurs. Je crois que la France a marqué des points pour défendre la candidature de Paris aux JO 2024.

141231317

Aujourd’hui, un seul commentaire :


vivement1138316

228412

La parole à… Serge BARBET


Aujourd’hui, aux Invalides, un hommage national sera rendu à Michel ROCARD.

J’ai choisi, à cette occasion, de donner la parole à Serge BARBET, conseiller auprès de Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l’Education nationale, qui rapportait lundi, sur sa page Facebook, leur rencontre :

“Sans ajouter aux nombreux témoignages, je veux partager avec vous cette anecdote.

C’était en 2007, à Lyon. Najat VALLAUD-BELKACEM  me propose de la rejoindre pour un déjeuner avec l’ancien Premier ministre.

Très impressionné, je rejoignais la Brasserie des Brotteaux et poussais la porte de ce superbe lieu à l’ambiance rococo, pensant découvrir une grande tablée autour de cet hôte de marque. Constatant que nous serions très peu nombreux, je pris le parti de m’avancer vers lui, la main tendue et de lui asséner un timide “Bonjour monsieur le Premier ministre…”

Scrutant son visage, je découvrais alors ce regard et cette voix si singuliers, reconnaissables parmi tous. “Camarade, tu es socialiste ?” Me lança-t-il… “Alors moi, c’est Michel ! Et s’il te plaît, tu me dis “tu”, car je ne suis pas François Mitterrand !”

Le décor était posé. C’était Michel Rocard et ce déjeuner je ne l’oublierai jamais. Je venais d’avoir ce privilège de rencontrer un grand esprit, un homme simple dont la pensée sans cesse en mouvement m’a toujours impressionné.

RIP Michel !”

Bel été aux écoliers du 3ème


Hier soir, l’ambiance était estivale place Voltaire ! De nombreuses familles des quartiers Mutualité Moncey Préfecture mais aussi Voltaire Part-Dieu s’étaient données rendez-vous pour la Guill’en Fêtes. Autant dire que pour la 1ère soirée de vacances scolaires, l’école semblait déjà loin !

Concerts, repas de quartier avec les associations, les familles, la Guill’en Fêtes, c’est un savant mélange de fête de quartier et de festival d’été dans une ambiance conviviale… L’occasion d’échanger, de se rencontrer, de faire le bilan d’une année scolaire et surtout…. de parler de l’été. Encore bravo aux Coeff C et à la MPT pour ces soirées rondement menées.

Avec plusieurs élu-e-s, nous y passons traditionnellement après notre réunion de l’exécutif. Et force est de constater que c’est toujours très sympathique. Alors, rendez-vous mardi prochain pour le 3ème rendez-vous de la Guill’en Fêtes qui sera, cette fois-ci, sur la place Bahadourian !

Et surtout, je souhaite à tous les écoliers du 3ème arrondissement un très bel été après une soirée scolaire bien remplie !

guill-1-nathalie

guill-bel