facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Les Japonais (aisés) ne font plus d’enfants


Le Japon est un pays de 127 millions d’habitants et il n’y a jamais eu aussi peu de naissances. Elles sont passées sous 900 000 en 2019.
Une baisse inquiétante pour une société qui est déjà la plus vieille du monde avec 28% de personnes de plus de 65 ans. Le seuil de renouvellement des générations se situe à 2,1 enfants par femme et en 2918 on observe 1,4 enfant par femme.
Cette faible natalité s’explique par le cout élevé de la vie et la montée du célibat dans une société patriarcale où le rôle des femmes reste dévolu à la famille et à l’éducation des enfants.
Pour essayer d’enrayer ce déclin de la population qui pèse sur l’économie, le 1er ministre Shinzō Abe songe entre autres à assouplir les critères de l’immigration.

Silence … on tue


Le régime syrien et son allié russe (= l’aviation russe) bombardent la région d’Idlib.
Cette province a déjà été la cible du régime. La dernière en aout s’était soldée par des centaines de morts et 400 000 déplacés. L’objectif stratégique actuel c’est ALEP, la deuxième ville du pays après Damas et l’autoroute M5 Damas/Alep fermée depuis 7 ans.
Cette région est la dernière (30% du territoire) à résister à Bachar El Assad. Il y a déjà 3 millions de déplacés et le groupe Djihadiste HTS (ex al-Qaïda) domine encore la région.
Les Syriens et les Russes bombardent les hôpitaux, les crèches, les écoles, les conseils locaux, tout ce qui peut constituer une alternative du régime.
Début janvier, il y avait déjà des centaines de morts et 400 000 déplacés en plus ce qui fait que les camps de réfugiés déjà trop petits explosent littéralement.
Ce sont des crimes de guerre avec le criminel ASSAD mais aussi l’assentiment de Poutine qui reste un interlocuteur incontournable pour l’Europe en l’absence d’une politique américaine cohérente.
Silence…. On tue et … Silence quand on rejette les réfugiés syriens.

Quelques vérités pas toujours bonnes à dire


Les retraites, toujours les retraites … cela m’inspire quelques vérités :

1- Il est évident que notre système doit évoluer puisqu’il y a de plus en plus de retraités qui vivent de plus en plus longtemps et de moins en moins d’actifs pour payer.

2- La plupart des pays ont juste changé l’âge de départ (Belgique, Espagne, Croatie, Chypre, Suisse, Luxembourg et Royaume Uni : 65. Autriche : 65,6. Allemagne et Danemark : 65,7. Irlande : 66. Grèce, Italie et Islande : 67 et France : 62).

3- L’enjeu du financement est double (outre l’âge de départ) :
- Supprimer les régimes spéciaux ou au moins ceux qui ne peuvent pas s’autofinancer (SNCF, RATP) et qui donc sont payés par les contribuables.
- Rééquilibrer les injustices pour les femmes seules, les artisans et commerçants, les agriculteurs et garantir le smic aux plus basses retraites.

4- La CFDT est d’accord pour réformer mais refuse de parler du financement. On peut s’étonner qu’une organisation responsable ne s’intéresse pas au financement d’une réforme qu’elle soutient.

5- Mon parti (le PS) fait comme d’habitude dans l’opposition l’inverse de ce qu’on fait au pouvoir. Nous n’avons jamais abrogé au pouvoir les réformes hormis quand on était dans l’opposition.

On peut proposer (on doit à mon avis) une autre réforme mais un parti de Gouvernement doit dire la vérité. Il faudra partir plus tard si on veut garder notre modèle actuel et ce modèle est injuste pour les petites retraites et doit donc évoluer.
Simple et clair à dire même dans l’opposition si on veut rester un parti de gouvernement.

La parole aux médecins de l’AP HP


La parole aux médecins de l’AP HP, le plus gros hôpital de France à Paris, l’emblème des CHU pour la Recherche.

Lire la tribune

Role des Médecins – Direction des Hopitaux


C’est une discussion éternelle depuis que l’Administration a pris le pouvoir dans les hôpitaux publics.

Je prône depuis longtemps le modèle des centres anticancéreux où il y a un tandem Médecin/Administratif, 1 et 1 bis mais où c’est clairement le médecin qui est le numéro 1, c’est-à-dire que la Médecine l’emporte sur tout le reste.

L’Administration de la Santé a explosé tout le reste au niveau central (Ministère de la Santé) et au niveau de chaque Hôpital et plus on créée de postes administratifs, de normes et de contrôle qualité et plus on supprime des postes de soignants.

Le système marche sur la tête et il est urgent de réfléchir en prenant exemple sur le modèle ESPIC avec d’abord la taille (jamais plus de 3000 personnes), l’Administration souple et peu nombreuse et la responsabilisation des acteurs.
Il existe un autre modèle, celui du Privé où une Administration souple et peu nombreuse met à la disposition médecins et plateaux techniques parfaitement organisés.

Le débat est ouvert mais plus d’Administration et moins de Soignants c’est marcher sur la tête !

MES LECTURES DE VACANCES


J’ai l’habitude de partager avec vous les livres que j’ai aimés pendant mes périodes de vacances.
Cette année :

1– J’ai découvert José Rodrigues dos Santos et « la Formule de Dieu » (Pocket). Ce livre de 2013 est un roman mais aussi une extraordinaire réflexion philosophique qui part des connaissances en physique pour s’interroger sur l’origine du Monde.

2– J’ai continué avec le même auteur et son dernier livre « Signe de vie » (Pocket aussi). Ce livre est éblouissant d’érudition et d’imagination mêlées et nous fait réfléchir.
Pour ceux qui comme moi seront addicts, il reste « L’ultime secret du Christ » (2013), « La clé de Salomon » (2014), « Furie divine » (2016) et « Vaticanum » (2017).

3– Je vous conseille aussi « La Fabrique Des Salauds » de Chris Kraus (chez Belfond), 885 pages qui partent de la Russie avant la Révolution pour aboutir à Tel Aviv en passant par Auschwitz. Il dépeint une Europe à l’agonie et les prodromes de ce qui a été l’horreur du XXème siècle et cela fait réfléchir en espérant que l’histoire ne se répète pas trop vite.

4- Enfin, ceux qui comme moi sont en retard doivent lire « L’Insouciance » car ce roman de Karine Tuil (chez Galimard) nous plonge dans le retour de la guerre d’Afghanistan et dans l’horreur du terrorisme.

Bonne lecture chers amis !

DIVERSIFICATION


DIVERSIFICATION

BONNE ANNEE 2020 !


Après un repos de Noel, le blog reprend et approche de sa 12ème année et
des 4 000 posts.

Il a débuté juste avant l’élection de 2008 et pourrait s’arrêter cette année après le passage de témoin car je ne sais pas si j’aurai le courage et la discipline de continuer à écrire chaque jour ou au moins 4 jours par semaine.
Je ne sais pas si l’Institut Curie et la cancérologie européenne seront des matières suffisantes pour tenir, ni si les lecteurs (5000 par mois) essentiellement Lyonnais continueront à m’être fidèles.

En tout cas, on repart pour 3 mois minimum et on va commenter cette campagne « bizarre » où mes amis sont dispersés dans au moins 5 listes différentes.
Je soutiens bien sûr Sandrine Runel et Renaud Payre et les fédérateurs de Génération Z.

Dans l’attente de cette campagne difficile à cerner, Très belle Année 2020 pour chacune et chacun d’entre-vous, Bonne Santé et profitez de la Vie.

A MES LECTEURS


photo-libre-de-droit43-1560x1040

A mes lecteurs,

Que ces fêtes de fin d’année puissent être douces et heureuses autant que possible pour vous et vos familles.

Je vous souhaite un JOYEUX NOEL et reprendrait mon blog le 6 janvier pour vous souhaiter mes voeux.

Le Sénat défend la générosité


Dans le cadre de la mobilisation du secteur sur le Projet de Loi de Finances 2020, et plus particulièrement l’article 50, remettant en cause la fiscalité sur le mécénat, le Sénat a voté vendredi soir pour la préservation de la lisibilité et de l’efficacité de la “Loi Aillagon”.
En effet, le Sénat a ratifié vendredi 6 décembre à l’unanimité ou presque la suppression partielle de l’Article 50 proposée par la Commission des Finances et la Commission de la Culture et de l’Education.

Il a plus précisément voté :
• La suppression des dispositions visant à baisser le taux du mécénat de 60 à 40% à partir de 2 millions d’euros de dons
• Il a également supprimé l’encadrement du mécénat de compétences
• Il a par contre confirmé l’augmentation de la franchise TPE/PME à 20 000 euros.

Le Rapporteur de la Commission des Finances, Albéric de Montgolfier a défendu la Loi Aillagon et demandé que « cette loi de consensus soit conservée » avant de dire « que ce serait une erreur politique d’y toucher » . Vous pouvez retrouver un extrait de la vidéo


https://www.youtube.com/watch?v=z5lq7PP8YuI&feature=youtu.be

Le calendrier du texte est désormais le suivant :
• 13 décembre : le Projet de loi de Finances sera discuté en Commission des Finances à l’Assemblée Nationale
• 16/17 décembre : Séance publique à l’Assemblée Nationale
• 18 décembre : Retour du texte au Sénat
• 19 décembre : Dernière lecture du texte à l’Assemblée Nationale.

Même les Halles …


Avec la place Mère Brazier, le parking en objet d’art et la Tour Incity
meme-les-halles

10 ANS A LA MAIRIE DU 3 : BILAN


J’inaugure aujourd’hui une rubrique qui reprendra en photos tout ce qui a été fait dans le 3eme arrondissement depuis 2008.

Tout cela constitue le bilan de mes 10 ans de Maire.

Commençons aujourd’hui par la nouvelle rue DESAIX.

rue-desaix-1

rue-dessaix-2

GREVE ET SON IMPACT


Nous avons voté ce matin en Commission permanente une pénalité contre la Métropole qui assure à VALORLY, l’ancien gestionnaire de l’usine de Rillieux un peu plus de 300 000 euros.
En effet, pendant la grève de la collecte l’usine a perdu des recettes en chauffage et revente de déchets recyclables.

Les citoyens (avec leurs impôts) sont donc doublement victimes de la grève.
Les grèves actuelles impactent les commerçants, les hôteliers, et de nombreuses professions.

La grève est un droit mais cela coute.
A utiliser à bon escient … …. Ce qui est souvent le cas !

IZIEU A L’HONNEUR A L’ELYSEE


2bisOn connait à Izieu la présidente mais Emmanuel Macron a rappelé le professeur d’hypokhâgne, la responsable des Grands travaux à l’Elysée sous F.Mitterrand et l’écrivain sur le tard avec beaucoup de talent et de succès.

Il a parlé de l’enfant caché, de l’amour sans visage et surtout d’une très belle vie remplie de réalisations, de projets et de succès.

Un grand historien et une grande résistante étaient aussi à l’honneur et le Président de la République a fait trois discours absolument remarquables.

C’est un plaisir rare que de rentrer à l’Elysée et d’admirer cette fois les salons modernisés et refaits avec beaucoup de goût.

Voici quelques photos de l’évènement.

img_9195img_91921img_9223img_9183img_9171img_91761img_9219img_92151

FILIERES DE RECYCLAGE


FOCUS SUR LES FILIERES DE RECYCLAGE DES EMBALLAGES ISSUS DES CENTRES DE TRI DE LA METROPOLE

On dit beaucoup de choses sur les filières de recyclage.

La Métropole de Lyon travaille sur des filières françaises ou européennes et rien ne va en dehors de l’Europe.

Voir le Schéma ci dessous
Voir le Schéma ci dessous

Pose de 1ere pierre !


Ce matin, nous étions près de 200 personnes rassemblées pour la pose de la 1ère pierre de l’extension de l’Institut Curie sur son site de Saint Cloud.

Programmé sur une période de quatre ans, ce projet comprend une restructuration complète du site avec des constructions neuves sur près de 16 000 m². L’extension de l’hôpital devrait être livrée fin 2021 et les travaux de rénovation devraient démarrer dans la foulée. A terme, en 2023, c’est, en réalité, l’équivalent d’un nouvel hôpital de 35 000 m² qui verra le jour. Et parmi eux, près de 2 500 m² seront consacrés à l’installation de laboratoires de recherche.

Ci-dessous le projet en images en 2 minutes :

Le tri devient plus simple


Dès le 1er janvier 2020 dans la Métropole de Lyon, tous les emballages et les papiers se trient !

BIEN TRIER SES DECHETS

Liban : Un espoir pour le monde ?


Le Hezbollah et ses milices chiites ont peur. Saad Hariri, le Premier Ministre sunnite a peur. Michel Aoun, le Président chrétien a peur.

Sous le soleil de Beyrouth, Tripoli, Tyr, Saïda, des centaines de milliers de Libanais qui croyaient n’avoir rien en commun veulent dégager le vieux monde. L’histoire se venge puisque le minuscule Liban (4 millions d’habitants) accueille désormais 1,5 million de réfugiés Syriens (en 2005, la rue avait réussi à faire partir l’occupant Syrien).

La révolte Libanaise est une révolte laïque contre le Hezbollah, cet état dans l’Etat.

Pour la première fois, les revendications sont dirigées contre les corrompus du pouvoir quelle que soit leur religion.

La société Libanaise est une société communautaire. Le communautarisme conduit au malheur et à la révolte.

Ecoutons les Libanais.

TRISTESSE


image

Surveillance et maintenance des ponts (Métropole de Lyon)



La Métropole de Lyon a la responsabilité de 735 ponts, passerelles ou trémies sur l’ensemble de son territoire. Sur ces 735 ouvrages d’art (OA) de franchissement, 186 sont considérés comme « complexes » et nécessitent une surveillance particulière.

Plusieurs niveaux de surveillance sont déployés selon le type des ouvrages d’art, leurs dimensions ou leur complexité conformément à la méthode de surveillance nationale. Cela permet à la collectivité de suivre l’évolution de l’état de santé de ses ouvrages.

1er niveau : sur l’ensemble de son patrimoine, les services réalisent régulièrement des contrôles visuels sur les parties des ouvrages accessibles sans moyens particuliers.

2e niveau : des Inspections Détaillées Périodiques (IDP) sont réalisées – tous les 6 ans en moyenne – par des bureaux d’études spécialisés. Ces IDP concernent les 186 ouvrages d’art complexes et sont conduites sur la base de la réglementation nationale en vigueur.

Chaque année, la Métropole de Lyon réalise une moyenne de 30 IDP, prioritairement sur les ouvrages d’art dont les IDP sont les plus anciennes ou dont l’état s’est dégradé. En 2018, le budget affecté à ces IDP était de 145 000 €. Lors de ces IDP, la totalité de l’ouvrage est alors examinée. A titre d’exemple, les piles immergées sont examinées par des équipes d’inspections subaquatiques spécialisées.

3e niveau : la surveillance renforcée ou mise sous instrumentation des ouvrages dont l’état de santé s’est dégradé très fortement et pour lesquels une évolution rapide est possible. Dans ce cas de figure, des visites régulières sont assurées par des bureaux d’études spécialisés (quotidiennement par exemple pour le pont de l’île Barbe en période de froid, annuellement pour le pont Bonaparte) mais pour les parties les plus fragiles des ouvrages, des capteurs peuvent être placés pour assurer une surveillance permanente (pont de Vernaison). Cette surveillance renforcée permet une alerte immédiate en cas de problème et la mise en place d’actions adaptées.

La surveillance annuelle pour le pont Bonaparte représente un budget de 5 000 €, celle du pont de l’île Barbe est de 70 000 € et l’investissement pour les capteurs installés sur le pont de Vernaison se monte à plus de 400 000€.