facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Une retraite bien méritée


Aujourd’hui, vendredi, c’est véritablement la dernière journée de travail de la vie professionnelle du Directeur général des services puisqu’en effet, Yves GIRIER part à la retraite. Nous avons donc fêté cela cette semaine.

Ci-dessous le discours que j’ai prononcé à cette occasion, aux côtés du Maire de Lyon, du Directeur général des services de la Ville et de l’ensemble de l’équipe.
Souhaitant profiter de sa retraite pour se mettre aux vélos, je pense que nous devrions nous retrouver prochainement lors de rando-cyclo !

« Nous sommes réunis à vos côtés pour partager ensemble ce moment amical pour votre départ à la retraite.

C’est une vie professionnelle de près de 40 ans qui prend fin ce soir. Car si vous terminez votre carrière par ces 10 dernière années passées, ici, au poste de Directeur général des services à la Mairie du 3ème, vous avez, auparavant exercé plusieurs fonctions au sein d’autres collectivités. Vous êtes, cher Yves un serviteur des collectivités locales, un de ces fonctionnaires qu’on critique sans avoir qu’ils ont chevilles au corps l’amour du service public et au final, le sens de l’Etat.

Lire la suite »

« L’institutrice d’Izieu »


Ce soir, les Archives départementales et métropolitaines organisent une Conférence sur Gabrielle PERRIER-TARDY, l’institutrice d’Izieu qui avait 21 ans en 1944. Ce maudit 6 avril de cette même année, partie pour les vacances de Pâques, elle n’y était pas lorsque les soldats allemands ont raflé les 44 enfants âgés de 5 à 17 ans et leurs 7 moniteurs. Appelée à témoigner lors du procès Barbie pour donner de la voix aux enfants d’Izieu, Gabrielle PERRIER-TARDY, décédée en 2009, regrettera toujours de n’avoir pas été présente ce jour-là.

C’est sur cette très belle personne que Dominique MISSIKA historienne et productrice vous propose de revenir ce soir à 18h aux Archives, rue du Général Mouton Duvernet dans le 3e.

Je ne saurai que vous encouragez à y aller. Je précise que l’entrée est gratuite, sans inscription, dans la limite des places disponibles.

Pour toute information complémentaire sur cette conférence, vous pouvez cliquer : ICI

iziey

Un après-midi avec les seniors du 3e


Hier après-midi, j’ai participé à la traditionnelle bûche offerte chaque fin d’année par la Mairie aux seniors du 3e, aux côtés de mon adjoint Jean-François BEL.

Un moment chaleureux et convivial qui permet de se retrouver le temps d’un après-midi. Le duo de musiciens présent pour l’occasion a assuré le spectacle en reprenant des classiques de la variété française, avec comme final un très bel hommage à Johnny Hallyday.

Bravo à Jean-François pour l’organisation et le choix des artistes, et aux services de la Mairie qui ont donné pour l’occasion des airs de fête à la salle Eugène Brouillard.

Retour en images sur ce sympathique événement :buche_seniors

La parole à… Thérèse RABATEL


Thérèse RABATEL est Adjointe au Maire de Lyon déléguée à l’égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap. C’est une femme de combat que j’apprécie et je salue aujourd’hui son engagement en publiant (avec son accord)  le mail qu’elle a envoyé à ses collègues de la Ville de Lyon et que j’ai trouvé très touchant :

« J’ai reçu hier à Bruxelles le 1er prix du concours City access award organisé par l’Union européenne pour notre politique d’accessibilité et d’inclusion sur la Ville de Lyon (et aussi en partie la Métropole de Lyon au vu de nos compétences complémentaires puisqu’il fallait répondre dans le dossier à des questions sur les transports en commun entre autres).

Ce fut une belle surprise, le secret avait été total.

Il y avait 26 villes européennes candidates, et 4 finalistes. Le jury a d’abord été français, puis européen avec des experts et associations de personnes handicapées.

La France n’avait jamais eu ce 1er prix, et je connais bien l’engagement personnel et général qu’il représente…

Je suis fière de notre travail commun, adjoint-es de la Ville, services Ville et Métropole, associations qui nous apportent leurs propositions pour faire avancer l’accessibilité et l’inclusion à la vie de notre cité.

Je vous remercie vivement de votre engagement divers selon vos compétences, et sachez que j’ai vanté sans cesse notre travail. De même je vous propose de remercier vos responsables de services eux aussi engagés sur le thème des handicaps.

Cela nous donne encore plus de responsabilités pour continuer à avancer afin de rester dignes de ce prix et d’atteindre une meilleure égalité entre tous nos habitant-es. »

rabatel

Mon portrait :)


Ci-dessous le beau portrait qu’a écrit la journaliste Olivia ELKAIM pour l’hebdomadaire La Vie :

titrepresidentcurie

portraitecritpresidentcurie1

portraitecritpresidentcurie2

photoverbatim1

Fête des Lumières, l’évènement lyonnais


Le 8 décembre marque indéniablement, à Lyon, le début des fêtes de fin d’année.

Depuis près de 10 ans, la Fêtes des Lumières, avec des propositions artistiques exceptionnelles attirent près de 2 millions de visiteurs. Hier, nous avons, une fois de plus, pu constater la qualité de ces illuminations avec bien-sûr l’Hôtel Dieu en guest star !

Pour en profiter pleinement, il n’hésitez pas préparer à préparer votre parcours car les cheminements sont modifiés. Pour plus d’infos :

http://www.fetedeslumieres.lyon.fr/fr

Je vous souhaite à toutes et tous une belle déambulation.

dqn2rp7xcam6rmw

Expérimentation animale & caricatures, assez !


Ci-dessous, en intégralité,  la tribune que j’ai signée aux côtés de 400 chercheurs pour rappeler que cette pratique demeure un maillon indispensable pour comprendre, soigner et guérir.

«  Acoup de techniques de communication très contestables (vidéos volées, puis assemblées, propos coupés et déformés, slogans diffamatoires), certains groupuscules, déguisés en lanceurs d’alerte, remettent en cause les bases de la biologie avec un aplomb sidérant. Plus grave encore, ils bénéficient d’une écoute et de relais sans commune mesure avec ceux offerts aux scientifiques. A les écouter, les grands organismes de recherche recruteraient des chercheurs à bac + 15 pour qu’ils s’adonnent à de la vivisection, comme le faisait Claude Bernard au XIXe siècle.

Il existerait, selon ces nouveaux prophètes, d’extraordinaires méthodes alternatives à l’expérimentation animale qui répondraient à toutes les questions touchant au vivant : de l’étude de la vision aux maladies cardio-vasculaires en passant par la biologie du développement, le fonctionnement du cerveau, les essais vaccinaux ou l’origine des mécanismes tumoraux. Les modèles animaux ne serviraient à rien, si ce n’est à assouvir les pulsions mortifères de chercheurs sadiques. Ils ne produiraient même que des données trompeuses. Assez de ces caricatures !

Lire la suite »

On a tous quelque chose de Johnny


La Cohlection #6 : nuit des dédicaces


Si comme moi vous êtes en train de faire vos cadeaux de Noël, je vous conseille fortement d’aller faire un tour à l’école Emile Cohl demain à partir de 17h.

Ce sera d’une part l’occasion pour vous de découvrir si ce n’est pas déjà fait les nouveaux locaux de cette très belle école, une référence parmi les formations aux métiers de l’illustration, de la BD, du jeux vidéo, de l’animation et de la 3D.

Et puis surtout, c’est demain « la Cohlection », la 6e nuit des dédicaces organisée par l’école. Le principe ? Plus de 70 artistes, des dessinateurs de tous horizons qui ont en commun leur attachement à l’École Émile Cohl, seront présents pour dédicacer leurs ouvrages. Un véritable salon du livre, où vous trouverez forcément de quoi faire le bonheur d’un proche.

A noter cette année, la présence (entre autres) de Claude Barras, ancien « cohlien », réalisateur du film d’animation « Ma vie de courgette », nominé aux oscars, césar du meilleur film d’animation 2017, et Prix Lumière du film d’animation 2017.

  • Ecole Emile Cohl, 1 rue Félix Rollet – entrée libre
  • Accès : bus C13 arrêt Feuillat-Lacassagne, ou métro D Monplaisir, puis prendre la rue Feuillat.

Toutes les infos : www.cohl.fr/nuit-dedicaces-70-artistes-attendus-a-cohlection/

la_cohlection6_p

Ce soir, en Mairie, on parle des rythmes


A 18h30, je vous donne rendez-vous à la Mairie du 3ème pour échanger sur l’organisation des rythmes scolaires.

Accompagnés de Guy CORAZZOL, Jérôme MALESKI, Yann BENHAYOUN, et Claudine RICHNER, c’est avec plaisir que nous accueillerons les parents pour discuter des temps de l’enfant. Cela s’inscrit dans la grande consultation mise en place par la Ville de Lyon afin de recueillir les avis des Lyonnais sur cette organisation. Une plateforme numérique dédiée et accessible à tous (parents d’élève, élèves, enseignants, associations…) permet en effet de recueillir les avis et les idées de tous ceux qui se sentent concernés par le sujet.

Depuis le début du mois d’octobre, une quinzaine de réunions publiques a été, par ailleurs, organisée sur Lyon. Et ce soir, c’est l’avant-dernière réunion !

Donc, pour tous ceux que cela intéresse, je vous dis « à tout à l’heure ».

rythmes1

Un samedi dans le 3e


Demain, c’est a priori sous un ciel bien couvert que j’inaugurerai, en fin de matinée, le nouveau jardin partagé de la place Ferrandière. Ce projet initié par les habitants et le Conseil de quartier Villette Paul Bert a été accompagné tout au long de l’année 2017 par mon adjointe aux espaces verts Lucie BRIATTE. C’est l’association Ferran’Terre qui le gérera ce qui augure de nombreuse animations sur la place dans les mois à venir.

A 14h00, je me rendrai ensuite à l’inauguration du composteur installé depuis peu Place Bir-Hakeim.

Ce type de manifestations est toujours l’occasion d’échanger avec des habitants motivés pour un développement durable de leur quartier. Education à l’environnement, création de lien social, animations partagées, prévention des déchets, ces projets sont particulièrement heureux pour la dynamique associative du 3ème arrondissement. Ce sont des thématiques qui me sont chères et le Vice-président au bien-être dans la ville que je suis ne peut que se réjouir de constater que de plus en plus d’habitants s’investissent activement dans leur cadre de vie.

J’en profite d’ores et déjà pour remercier Émeline BAUME, conseillère métropolitaine et Dounia BESSON, Adjointe au Maire de Lyon, pour leur investissement dans ses projets et leur présence à nos côtés.

Entre les deux, j’essaierai également de passer à la journée Portes Ouvertes du Secours populaire au 249, rue Paul Bert pour saluer, à nouveau l’engagement des bénévoles, surtout dans cette période hivernale.

Par avance donc, très bon week-end !

Un citoyen d’honneur de Lyon


Ce matin, Robert BATAILLY a dit adieu à ses nombreux amis à l’Eglise de Montchat. Habitant du 3e depuis toujours, il fut Maire du 8e arrondissement, Conseiller général, et Député européen.

Je me souviens de lui siégeant au Conseil d’administration du Centre Léon BERARD, celui-là même qui m’a élu directeur, et de sa présence amicale à mes côtés au CLB pendant de nombreuses années.

Il était Radical, véritable héritier d’Edouard HERRIOT, président de « Ceux de Verdun » et présent dans de nombreuses associations.

Il m’avait fait l’honneur de soutenir notre liste en 2014, et je me souviens m’être rendu chez lui rue Feuillat parler du présent et de l’avenir. Car si Robert BATAILLY avait vieilli et souffrait de problèmes de santé, il n’était pas vieux d’âme et d’esprit. Il était animé d’une curiosité et d’un appétit d’action caractéristiques d’un homme de foi. Il aimait la vie, et la bonne chère lyonnaise.

Robert BATAILLY me fait penser à cette phrase de DISRAELI  : « La vie est trop courte pour être petite ». La vie de Robert BATAILLY n’a pas été petite. Il laisse un grand vide à Lyon, où il ne sera pas oublié.

Adobe Photoshop PDF

A lire : “Le jour d’après”


Ecrit par P. Duhamel et J. Santamaria, Le jour d’après évoque la difficulté des hommes politiques à quitter leur fonction en revenant sur ce moment particulier.

Ce livre nous fait revoir l’histoire des 40 dernières années et raconte le rapport singulier de chacun avec le pouvoir : le général de Gaulle, Georges Pompidou, Jacques Chaban Delmas, Valéry Giscard D’Estaing, François Mitterrand, Raymond Barre, Jacques Delors, Jacques Chirac, Lionel Jospin, Philippe Seguin, Edouard Balladur, Michel Rocard, Simone Veil, Jean-Pierre Chevènement, Ségolène Royal, Alain Juppé, Jean-Luc Mélenchon, François Bayrou, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, François Hollande, François Fillon et Manuel Vals.

On redécouvre ainsi ceux qui le quittent définitivement par choix ou nécessité, ceux qui sont contraints de le faire, ceux qui s’emploient à reconquérir le pouvoir perdu, ceux qui ne comprennent pas que c’est vraiment fini…

On voit alors que le défaut des « grands fauves » politiques est de ne pas savoir ou de ne pas vouloir se préparer à ce jour, pourtant inéluctable. Ce livre qui rappelle des faits historiques manque, à mon sens, d’un chapitre d’analyse.

A un niveau beaucoup plus modeste, ma carrière a été faite de « deuils » successifs lorsque j’ai quitté mes fonctions, toujours de mon propre chef : de médecin de terrain pour devenir directeur du Centre Léon Bérard, de la pédiatrie pour les greffes de moelle osseuse et l’Immunothérapie, lors de fin de mandat de président de la Fédération des Centres, mais aussi du Comité National du Cancer, puis de la direction de Léon Bérard, ou encore de la vice-présidence de la Région…

Je crois qu’au fond la question clef est de ne pas se prendre pour quelqu’un parce que l’on est quelque chose.

Directeur de Léon Bérard, Vice-président de la Région ou Maire du 3ème ce sont des fonctions qu’il faut respecter profondément pour ce qu’elles représentent. L’homme qui occupe cette fonction ne doit, en aucun cas, penser que c’est lui qui est important alors que c’est la fonction qui l’est. Je crois que si l’on raisonne ainsi, alors on peut abandonner une fonction et passer à autre chose. Si l’on pense, à l’inverse que l’homme se confond à la fonction alors on aura du mal à lâcher les honneurs et le respect qui va avec et il sera difficile d’aborder les jours d’après.

A lire donc, pour vous faire votre propre opinion.

20171129_103215

Travailler et consommer autrement


Demain après-midi, la Mairie du 3e accueille le forum « Travailler et consommer autrement ». Organisé en partenariat avec la Maison Lyon pour l’Emploi, sous la houlette de mon adjointe Antonia BLEY, ce forum réunira pas moins de 25 acteurs de l’économie responsable en salle Eugène Brouillard. Ces participants viennent d’horizons variés, et œuvrent dans des domaines aussi divers que la santé, l’alimentation, l’aide aux salariés et aux entrepreneurs, la solidarité, la réparation et le recyclage, l’énergie… SCOP, associations, mais aussi entreprises seront présentes jusqu’à 19h30 pour faire connaître leurs activités, leurs prestations, les possibilités d’embauche et débouchés du secteur…

Produits locaux, circuits courts, énergie verte, modes de déplacements doux… de plus en plus d’initiatives montrent que plus qu’une tendance passagère, c’est bien un changement de mode de vie qui s’amorce, plus responsable, plus durable. Le Vice-Président délégué à la santé et au bien-être en ville que je suis ne peut que se féliciter de cette initiative en faveur de l’emploi. J’aurai d’ailleurs le plaisir d’aller à la rencontre des exposants en fin d’après-midi. L’entrée est libre, et ce forum s’adresse à toutes et à tous, n’hésitez pas y faire un saut !

La crèche Renoir rénovée


Cet après-midi, j’aurai le plaisir d’inaugurer la crèche Jean RENOIR récemment rénovée aux côtés de Blandine REYNAUD et de mon adjointe Nathalie ROLLAND-VANNINI

Située dans le quartier Sans Souci-Dauphiné, et construite en 1995, la crèche Jean RENOIR a été fermée quelques mois pour permettre d’effectuer d’importants travaux de rénovation. C’est un espace entièrement remis à neuf qu’ont retrouvé les tout-petits, avec notamment une nouvelle biberonnerie. Cette rénovation a également permis la mise aux normes de la cuisine et des deux salles de change, ainsi que d’effectuer des travaux d’accessibilité. Ces travaux vont permettre au personnel d’exercer leur métier dans les meilleures conditions qui soient, pour le bien-être des enfants et la sérénité des parents.

Bien accueillir les tout-petits, c’est le leitmotiv de notre action en matière de petite enfance !

Demain, le Conseil citoyen ouvre ses portes


Après une semaine bien remplie, avec un Conseil municipal lundi, une réunion publique de bilan à mi-mandat à Montchat,  et un Conseil d’administration à l’Institut Curie, je suis très heureux de rentrer à Lyon ce soir pour assister au concert de soutien à Marin, ce jeune homme courageux victime d’une violente agression l’an dernier à la Part-Dieu, alors qu’il s’interposait pour défendre un couple importuné. C’est une belle soirée qui s’annonce.

Demain, je me rendrai à la matinée portes-ouvertes qu’organise le Conseil citoyen Moncey Voltaire Guillotière au Centre social Bonnefoi. Je l’ai déjà souligné, ce Conseil constitué d’habitant-es du quartier a effectué un travail remarquable lors de la concertation sur la promenade Moncey. Si vous souhaitez vous impliquer dans la vie du quartier, cette matinée est l’occasion de venir à leur rencontre pour échanger et vous informer sur leurs actions.affiche-a3-impression-etoile

Matinée portes ouvertes du Conseil citoyen Moncey Voltaire Guillotière
Samedi 25 novembre 2017 de 10h à 12h30
Centre social Bonnefoi, 5 rue Bonnefoi à Lyon 3e

J’ai lu : Que sais-je sur la Réforme ?


En 1970, « Que sais-je ? » avait publié « La Réforme », ouvrage qui avait connu 8 rééditions. Il était écrit par Richard Stauffer, professeur à l’Institut protestant de Théologie de Paris.  50 ans plus tard, son successeur dans cette chaire publie un nouveau texte dans la même collection. En cette année du 500ème anniversaire de la Réforme, ce nouvel ouvrage mérite d’être lu.

Ce nouveau « Que sais-je ? » souligne cinq éléments permettant de comprendre la protestation de Luther :

-          Le renforcement du pouvoir temporel du Pape qui veut avoir sa suprématie ;
-          La perte que suscite un sentiment de fin du monde ;
-          L’expansion de l’Islam depuis la prise de Constantinople (le Pape consacre plus de moyens à lutter contre l’Islam aux portes de Vienne que contre Luther) ;
-          L’invention de l’imprimerie qui rend accès à la Bible et rend le prêtre moins nécessaire ;
-          Le développement de l’humanisme marqué par la figure d’Erasme de Rotterdam.

L’auteur montre que la Réforme a été plurielle dans ses expressions. Elle s’est développée différemment en Allemagne et en Suisse (Lutero reforma) et en France (Calvinisme).

On voit dans ce petit livre de 126 pages que la Réforme est l’expression dans le domaine religieux de l’émergence du modernisme, ce qui a pour conséquence de changer le regard que beaucoup portent sur l’Eglise catholique.

Un livre à lire si on veut comprendre l’origine du monde moderne et donc le rôle joué par la Réforme dans cette évolution.

Que sais-je sur la Réforme ?
Pierre Olivier Lechut, PUF 2017

Le Brexit piétine, les pro-UE relèvent la tête


Un interview récent de Michel Barnier dans le Journal du Dimanche indique qu’après 5 phases de réunions sur le Brexit les choses n’avancent pas.

Bruxelles demande que les pourparlers progressent sur le montant de la facture britannique avant d’ouvrir le débat sur le futur des relations avec le Royaume Uni. Londres refuse de chiffrer ses engagements tant que la négociation n’avance pas sur l’après Brexit.

De part et d’autre, on refuse de mettre sur la table des choses précises et rien n’avance. Ceux qui ont voté contre le Brexit au Royaume-Uni relèvent la tête et rêvent d’un scénario avec un nouveau référendum pour rester in fine dans l’Union. Leur nombre va croissant et leur détermination grandit.

Comme l’écrit le journal Le Monde, « l’Angleterre rebelle au Brexit sort de l’ombre et s’organise ».

Le Brexit est-il irréversible ? Le moment est venu pour Theresa May de dire à la Nation « Le Brexit ne peut pas se faire » a écrit récemment à la Une The Guardian.

Peut-on revenir en arrière après avoir déclenché le fameux Article 50 du Traité de l’Union Européenne ? Oui, répondent la plupart des juristes puisque Londres n’a fait que modifier « son intention » de sortir de l’Union et qu’il est toujours possible de revenir sur une intention.

La situation se complique pour Theresa May, elle qui a voté contre le Brexit et qui tente aujourd’hui d’appliquer contre vents et marées le mandat que lui ont confié les électeurs du référendum.

Les anti Brexit défilent dans les rues, se rassemblent devant les lieux symboliques comme le 10 Downing street ou le siège du parti conservateur, brandissant des drapeaux européens, occupant de plus en plus les réseaux sociaux. Leur nombre croit, leur détermination grandit.

Bref, la situation patine et la fin de l’histoire n’est pas connue car le Parlement peut tout simplement voter contre ce que proposera l’Europe en 2019 et proposer alors un 2ème référendum.

Bilan mi-mandat : 3e RV, ce soir, à Montchat


Ce soir, mon équipe et moi, nous vous donnons rendez-vous pour la troisième et dernière réunion de bilan à mi-mandat que nous organisons dans chaque grand secteur du 3ème arrondissement. Ce soir, c’est le quartier de Montchat qui sera à l’ordre du jour. Rendez-vous donc à 18h30 à l’Espace Elsa Triolet.

reunions-publiques-de-mi-mandat2

La parole à… Guetty LONG


Vendredi soir à Montchat, nous dévoilions la toile que Guetty LONG offrait à l’Espace Elsa Triolet. J’en profite, à nouveau, pour la remercier pour sa générosité.

Ci-dessous, les mots qu’elle prononça le soir même :

«  J’ai choisi d’offrir cette peinture « l’Hymne à la joie » à la Ville de Lyon et plus particulièrement aux Montchatois, en souvenir de mon père, le Docteur Long qui combattit le nazisme gonflé d’ignorance morbide propageant en 1939 la terreur en France et dans le monde. Oui, il lutte contre l’obscurantisme qui engendre le fanatisme. Résistant de la première heure, il fait partie du réseau « Le coq enchaîné ». Il est aussi le correspondant direct de votre grand-père André PHILIP qui est, aux côtés du Général DE GAULLE 0 Londres… Puis le 23 octobre 1943, dénoncé, arrêté à notre domicile par la milice et la gestapo, il est torturé à Montluc et assassiné sur la route de Feyzin. Il avait 37 ans.

J’ai consacré ma vie à la Peinture et à la Gravure pour essayer de saisir, à travers l’idée que je me fais de la beauté, le message d’amour que ces héroïnes et ces héros nous donnent en exemple.

La correspondance entre les arts m’a toujours passionnée, la peinture puisque mon père peignait quelque fois le dimanche et la musique, car ma mère, 1er Prix du Conservatoire de Lyon jouait au piano.

Lire la suite »