facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Première : une déchetterie fluviale à Lyon


A l’heure où la pollution atmosphérique inquiète, il est important de relayer les initiatives qui innovent en matière de déplacements. Nul doute que la déchetterie fluviale en est une.

Samedi dernier, j’inaugurai, en tant que Vice-président de la Métropole, ce nouvel équipement ouvert au grand public. Amarré quai Fulchiron (en face du n°2), cette solution permet de répondre concrètement à la pénurie de foncier en centre-ville et au besoin en matière de déchetterie de proximité.

Elle complète le réseau des 19 déchetteries déjà implantées sur le territoire de la Métropole de Lyon. Ouverte tous les samedis de 9h à 17h, cette déchetterie fluviale permettra d’une part de soulager celles situées rue de l’Artillerie dans le 7e et rue Sidoine Apollinaire dans le 9e et d’autre part de diminuer les dépôts sauvages en centre-ville.

Cette expérimentation devrait durer 2 ans. Je ne doute pas de sa réussite.


Décheterie fluviale à Lyon par thierry-philip

Pollution : attention danger


Depuis le début de la semaine, radios, télés et presses écrites me téléphonent et me demandent de réagir sur le pic de pollution sur les mesures prises où à prendre. Voici les réponses essentielles à ce débat d’actualité.

1.       Tout d’abord, ce qui compte, c’est d’éviter les pics de pollution. Aujourd’hui, sur le plan médical, il y a un débat pour savoir si c’est le pic ou la dose, même faible, quotidienne qui est le plus dangereux. En tout état de cause, le pic de pollution est un marqueur de l’échec des mesures de fond.

2.       Ensuite, il faut savoir que depuis 2001, la qualité de l’air s’est améliorée sur le Grand Lyon en valeur annuelle sauf pour l’ozone. Les oxydes d’azote et les particules ont baissé de plus de 50 %. Cependant, la Métropole continue d’enregistrer des dépassements réglementaires en moyenne annuelle, en particulier, aux abords des axes routiers (No2 et PM10) mais également aux abords des zones industrielles (benzopyrene). C’est dans les coteaux du lyonnais que le taux d’ozone est le plus élevé.

3.       L’amélioration est aussi liée à une politique active et à la volonté d’améliorer les choses sur le long terme avec :

  • 3 milliards d’euros entre 2001 et 2020 pour les transports en commun, 600 km de pistes cyclables et un plan piétons. Le résultat, c’est la baisse de l’usage de la voiture. En conséquence, dans Lyon et Villeurbanne, plus de 70 % des déplacements se font à pied, en vélo ou en transport en commun.
  • Systématisation des politiques HQE pour le bâtiment.
  • Chimie verte au sud de Lyon et investissement important dans des actions correctrices.
  • Site Internet : www.onlymoov.fr.
  • Interdiction des feux de déchets verts dans la Métropole et multiplication des déchetteries, y compris fluviale.
  • Véhicules électriques ou propres pour la collecte des déchets.

4.       Par ailleurs, nous ferons encore mieux avec le plan oxygène avec encore plus de pistes cyclables et le développement des vélos électriques ainsi que deux mesures emblématiques qui seront votées en 2017 : l’aide à l’achat d’insert pour le chauffage individuel au bois (40 % des pollutions PM10) et la mise sur pied de zone de circulation restreinte pour les camions et camionnettes les plus polluants. On doit ajouter le déclassement de l’A6-A7, la transformation de Garibaldi et des quais de Saône, le cœur multimodal du projet Part-Dieu ou encore la promotion du co-voiturage.

5.       Enfin, il nous faut répondre à ce qu’il faut faire lors des pics de pollution qui ne sont que l’échec des mesures de fond beaucoup plus importantes :

  • Réduire la vitesse dans la Métropole. C’est fait
  • Rendre gratuit le Vélo’V pour 30 minutes. C’est fait.
  • Le Préfet peut proposer la circulation alternée dans des circonstances précises (alerte de niveau 3 plusieurs jours de suite). Ce sera le cas vendredi.
  • La gratuité des transports en commun n’est pas proposée par la Métropole et le contribuable paye déjà un milliard d’euros tous les 6 ans. Nous pensons alors que l’auto-partage, le covoiturage, l’usage du vélo sont des mesures plus efficaces.

Pour terminer et ci-dessous, voici un tableau simple qui explique les différentes mesures possibles en fonction des alertes.

J’espère que mes lecteurs, mieux informés, comprendront, à la fois la difficulté de la tâche (le pic actuel est lié au fait qu’il fait froid au sol mais pas assez en altitude) et le sérieux des actions que nous menons, bien conscients du caractère prioritaire, de tout faire pour améliorer la qualité de l’air que respirent les habitants de la Métropole.

atmo1

Demain, allumez vos lumignons !


Je soutiens la primaire


Comme mes fidèles lecteurs le savent, j’ai signé, la semaine dernière, la pétition « Stop au Hollande Bashing ! » car je considère que l’Histoire réhabilitera un Président qui a fait avancer le pays dans des circonstances bien difficiles. Jeudi, j’ai pris acte avec respect et tristesse de sa décision éminemment courageuse.

Les comptes publics vont mieux, la sécurité sociale est à l’équilibre, une véritable politique de prévention a été mise en place, les maisons de santé développées par Marisol TOURAINE se sont multipliées. La lutte contre le réchauffement climatique a fait émerger le thème santé-environnement qui m’est cher. Mon amie, Najat VALLAUD-BELKACEM a donné des moyens à l’Education nationale. Le Mariage pour tous est célébré. La politique étrangère a été courageuse et, du point de vue diplomatique, François HOLLANDE a beaucoup fait pour le maintien de la Grèce dans l’Euro.

Bien sûr, il y a eu des manqués, le Président en a confessé un. On peut y ajouter cette majorité divisée et l’incapacité de trancher entre une vision déconnectée de la réalité (qu’expriment bien Jean-Luc MELENCHON et Marine LE PEN) et une vision connectée  à la réalité qu’expriment d’autres candidats et que Gérard COLLOMB met en pratique à Lyon.

Peut-on en déduire que le PS est mort ? Je ne le crois pas ! Je crois que la primaire est le moment de la clarification qui doit nous réunir, à deux conditions :

  • que chacun accepte à l’avance le résultat,
  • et que chacun soutienne celui ou celle qui l’emportera.

Je suis dans cette disposition d’esprit et je dirai rapidement qui je soutiens. Je défendrai surtout celui ou celle qui saura enfin nous réunir.

A Lyon, je n’ai pas l’ombre d’un désaccord sur le fond avec la politique que mène Gérard COLLOMB. J’approuve également son choix de David KIMELFELD pour les échéances futures. Au niveau national, je ne crois pas que la solution soit en dehors du PS. Je ne crois pas que l’on puisse organiser la primaire en disant à l’avance que le résultat «  ne sera pas mon choix ».

Je l’ai dit à David KIMELFELD, j’ai publiquement assumé cette position qui me paraît importante. Incorrigible homme libre, et me définissant encore un peu comme « société civile », je persiste à penser qu’on peut se respecter, s’estimer et être en désaccord sur un point, sans mettre en péril le travail en commun et l’amitié.

Italie - Autriche : une Europe en demi-teinte


Italie – Autriche : une Europe en demi-teinte

J’ai observé avec attention la soirée électorale chez nos voisins italiens et autrichiens hier soir. Deux scrutins importants qui font écho aux différents posts que j’ai publiés, cette année, sur la situation politique européenne, notamment : “Le jour où l’Autriche est devenue bleue” , “Un pays sans gouvernement“, “Wie sagen Sie « ouf » auf Deutch ?“, “Démocratie des vétos“.

Commençons donc par la bonne nouvelle, les Présidentielles autrichiennes nous ont offert un dénouement heureux avec la victoire du candidat écologiste VAN DER BELLEN face au candidat d’extrême droite Norbert HOFER. Ce troisième tour, suite à l’annulation du scrutin à la demande de HOFER et un problème de colle sur les enveloppes de correspondance a finalement balayé les pronostics. Une nouvelle fois l’Obs ou encore Le Monde n’ont pas réussi à prévoir finement les résultats qui donnent 63% des voix au candidat de l’unité et du rassemblement.

Ce résultat est rassurant et montre que les citoyens restent maître de leur destin. La carte électorale montre, une nouvelle fois, une forte nuance entre le vote urbain et rural, preuve d’une inquiétude des campagnes au regard des villes qui demeurent au cœur de la croissance et de la mondialisation. Il est donc temps pour les Etats comme pour l’Union Européenne de réinvestir les campagnes pour éviter de les offrir aux extrêmes ! Cela passe par plus d’équipements, plus de protection sociale et une meilleure redistribution afin de sentir l’effet positif des transformations de notre monde, sans peur et crainte. La Styrie doit pouvoir se sentir autant incluse que Vienne dans l’Autriche d’aujourd’hui.

En Italie, je suis triste de voir que le referendum s’est transformé en suffrage anti RENZI. L’Italie a besoin de stabilité. C’est réellement ce que proposait cette réforme constitutionnelle qui supprimait le nombre de parlementaires et offrait le dernier mot à l’Assemblée Nationale italienne, mettant ainsi fin au bicaméralisme parfait. 60% de vote contre, c’est une lourde défaite qui voit s’achever la gouvernance RENZI sur l’Italie. Ce fut une gouvernance de changement tant sur le style que sur les actes qui a donné à l’Italie un rôle de modèle sur les réformes progressistes pouvant être menées dans les Etats européens. On touche donc aux limites de l’exercice du referendum. Trop rare, le citoyen ne répond plus à la question posée.

Ce scrutin risque donc de faire entrer les Italiens dans une nouvelle crise institutionnelle avec une nouvelle montée des partis populistes, qui voient ce résultat comme une validation de leur propositions. Le mouvement 5 étoiles pourraient donc proposer un referendum contre l’euro, ce qui serait dramatique pour l’Union Européenne. Nous avons besoin de travailler avec les Italiens, nation de culture et 8e puissance mondiale au sein de l’Europe comme l’Italie a besoin d’un Europe de l’action face aux enjeux migratoires qui la touche et aux rétractions de l’économie que la péninsule subit toujours.

Les démocraties européennes restent donc pleines de surprise ce matin. Illustration que rien n’est jamais joué et que le combat politique a toujours tout son sens pour convaincre nos concitoyens !

Une page se tourne…


images

1er décembre, on n’oublie pas…


rougeAujourd’hui, c’est la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, une journée où des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont conduites. Ce soir, de nombreuses associations lyonnaises organisent une marche.

Le rassemblement se fera place Bellecour sous la statue équestre, à 19h00, pour un départ prévu vers les 19h30 pour rejoindre la place des Terreaux par la rue de la République.

3 mots donc pour cette journée : Prévention - Santé - Vigilance !

1decembre11decembre211decembre31decembre42

La place de Francfort revisitée sous ce mandat


Michel LE FAOU et les équipes de la SPL Part-Dieu nous l’ont annoncé lundi soir en CICA, la place de Francfort sera réaménagée sous ce mandat. C’est une grande satisfaction pour Catherine PANASSIER et moi-même qui œuvrons depuis longtemps pour cet arbitrage.

En effet, nous sommes tous d’accord sur le constat, cette place n’est pas à l’image d’une entrée de ville telle que la nôtre. Cheminement cabossé, difficulté d’accès au cœur de Villette Paul Bert, stationnement complique pour les bus comme pour les voitures, cette place minérale ne peut continuer à rester en l’état.

Concrètement, c’est un aménagement en deux temps en lien avec le projet sur la gare qui verra le jour. Des mi-2017, la place va connaitre un réaménagement avec un nouveau parking minute et une gare routière repensée. A la place des grands espaces minéralisés d’aujourd’hui, une place plantée (environ 60 arbres) apparaitra. La végétalisation sera une bouffé d’oxygène, une vraie mise en valeur de ce passage essentiel entre gare et ville.

Une place sera également faite aux cyclistes dont je fais partie avec la création d’un itinéraire cyclable rue Flandin qui fait cruellement défaut actuellement.

Fin 2018, ce sera donc bien une nouvelle place de Francfort que vous découvrirez. Une nouvelle fois, le travail partenarial a porté ses fruits. Je remercie donc chaleureusement les équipes de la SPL qui ont œuvré à la réalisation de ce projet ainsi que les élus investis sur ce projet. Ce sera le premier espace public qui sera livré sur le quartier de la Part-Dieu, une attente forte de nos associations qui nous l’on rappelé lundi soir.

place-de-francfort

Lyon Part Dieu, le nouveau site à découvrir !


Le site internet dédié au projet Lyon Part-Dieu change de look et se renouvelle pour mieux accompagner l’évolution opérationnelle du projet et renforcer sa visibilité sur les supports numériques. Avec des nouvelles images, des vidéos, des plans, il  s’articule autour de 6 grands items : Le projet / Se déplacer / Vivre / S’implanter / Participer / Actualités

A découvrir absolument : http://www.lyon-partdieu.com/

sitepd1

On en parle ce soir en CICA


Ce soir, le Conseil d’arrondissement démarre dès 18h avec le Comité d’initiative et de consultation d’arrondissement (CICA). L’occasion de répondre aux associations membres sur différents sujets questionnant le 3e. Après avoir travaillé sur le PLUH en mars, puis la propreté et le cadre de vie à l’automne, le CICA se penchera tout à l’heure sur des thèmes variés puisque nous aborderons successivement :

Trois thèmes sont au programme :

  • La tranquillité sécurité
  • La Part Dieu
  • Les micro-déchetteries

Pour répondre avec précisions, j’ai invité plusieurs personnalités à se joindre à notre assemblée. Je souhaite, en effet, que cet espace puisse accueillir les différents acteurs qui mettent en œuvre les politiques publiques concrètement. Cela permet non seulement de mieux saisir les prises de décisions mais aussi de saisir les enjeux du « vivre ensemble » dans toute leur complexité.

Ce soir, venez voir le Parvis Renée Richard


A 18h30, le parvis Renée Richard situé le long des rues Garibaldi et Bonnel sera inauguré. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de le voir, c’est une bonne occasion de découvrir ce nouvel espace public puisque plusieurs animations seront proposées aux visiteurs : tables jeux, personnalisation de toques, photocall pour poser avec Paul Bocuse…

Je suis aussi particulièrement heureux de voir la plaque « Parvis Renée Richard » dévoilée puisque nous avions proposé à Gérard COLLOMB cette dénomination peu de temps après le décès de cette grande dame de la gastronomie lyonnaise, en avril 2014.

Malheureusement retenu à Paris, je ne pourrai pas participer à la fête ce soir mais la Mairie du 3ème sera bien représentée puisque de nombreux élu-e-s de l’arrondissement m’ont fait part de leur intention de s’y rendre.

Promis, à 18h30, j’aurai donc une pensée pour sa fille, Renée, que je connais bien et qui perdure ce savoir-faire ! Et ce week-end, malgré un régime que je m’impose sérieusement, je cèderai à la tentation de ses fameux saint-marcellins !

parvisreneerichard

« Ensemble contre la peine de Mort »


Ce matin a eu lieu la première intervention dans un établissement scolaire du 3ème de l’association « Ensemble contre la peine de Mort » qui sensibilise les jeunes à ce débat. En effet, en cette année du 35ème anniversaire de son abolition dans notre pays, il est important de rappeler que la peine de mort est une réalité dans bon nombre d’états.

Je remercie d’ailleurs le Barreau de Lyon qui a monté cette opération avec mon adjoint à la jeunesse Pierre FRONTON. Ensemble, ils ont permis aux jeunes du lycée Lacassagne et de la SEPR d’échanger en lien avec l’équipe pédagogique qui s’est emparée du sujet après un travail préparatoire en classe de lettres et d’Histoire Géographie.

Aux côtés de l’association, une avocate du Barreau de Lyon, Maître Carine MONZAT a pu apporter de réels éclairages juridiques sur la question et même faire naître de futures vocations d’avocat auprès de son auditoire ! Je voudrais aussi remercier chaleureusement la présence de Sabine ATLAOUI qui se bat pour la libération de son mari condamné à la peine capitale en Indonésie. Ce témoignage fort a captivé les adolescents qui ont tiré de nombreux enseignements de cette matinée d’échanges. Retenons d’ailleurs les trois mots de Sabine ATLAOUI qui résument bien les enjeux de ce débat et de sa réalité dans son combat pour son mari : Amour, courage et espoir.

dsc_0834

Demain, amarrez-vous aux Quais du Départ


Si votre fin de semaine n’est pas totalement « bookée », alors n’hésitez pas à aller faire un saut au festival Quais du départ dans le 3ème arrondissement.
Soutenu par la Mairie du 3ème dès sa première édition, le festival des films et livres voyageurs fête sa 5ème année avec un programme particulièrement alléchant : 16 projections, 11 conférences-rencontres, 1 café-débat, 1 concert, des balades croquées, des balades à vélo, des expériences virtuelles….

Et des invités exceptionnels : Erik ORSENNA, Corinne SOMBRUN, le chef papou Mundiya KEPANGA, le moine Lobsang PHUNTSOK, Bixente LIZARAZU… D’ailleurs, une classe de l’école Léon Jouhaux aura la chance de rencontrer Erik ORSENA ce vendredi.

Chacune des séances invite au départ, à l’ailleurs, à l’échange et aux rencontres. En somme, une séance de Quais du Départ, c’est un rêve éveillé ! Inutile de dire donc que cela fait du bien en cette fin d’année 2016.

quaisdepart

Saisir la laïcité et ses subtilités


En juin dernier, j’avais organisé à la Mairie du 3e un séminaire d’élu-e-s sur ce sujet pour définir entre nous les grandes lignes de ce concept. Hier, pour ce second séminaire, j’ai fait appel à Paul Maxence MURGUE VAROCLIER, enseignant en droit, pour qu’il puisse nous éclairer sur les aspects juridiques du concept.

Force est de constater qu’il y a de nombreuses subtilités. La laïcité, je le rappelle souvent, n’est en aucun cas un concept contre les religions. Il s’appuie, au contraire, sur la liberté religieuse (liberté de conscience, liberté de changer de religion et liberté d’exprimer sa religion), sur la neutralité de l’Etat et sur le pluralisme religieux.

A travers les distinctions qui s’imposent entre « école et université », « entreprise et service public », « espace public et lieu de culte », nous avons balayé l’ensemble des grands principes qui s’imposent. En tant qu’élu mais aussi en tant qu’agent public, ces précisions nous ont été bien utiles pour comprendre les libertés de chacun.

Une séance particulièrement riche et utile donc. Je conseille d’ailleurs à chacun de s’atteler sérieusement à comprendre les différentes facettes de ce concept car le principe de laïcité est loin d’être facile à appliquer au quotidien. Un conseil de lecture : Droit de la laïcité écrit (et vous ne m’en voudrez pas), par ma fille Mathilde PHILIP-GAY et édité en février chez Ellipses.

Je profite de ce post pour, à nouveau, remercier Paul Maxence MURGUE VAROCLIER pour sa venue et sa pédagogie.

Stop au Hollande-bashing !


Hier, le JDD publiait une tribune “contre le procès en illégitimité entrepris à sa droite comme à sa gauche“. Je m’y associe en la relayant, aujourd’hui, en intégralité sur mon blog :

Dès le départ, François Hollande a fait face à un incroyable procès en illégitimité. Ce dénigrement permanent met à mal toutes les institutions de la République et la fonction présidentielle. Il perdure encore aujourd’hui malgré la stature d’homme d’État que François Hollande a parfaitement incarnée, tant dans les crises internationales que lors des épouvantables tragédies que notre pays a traversées.

C’est comme si, en quatre ans, on n’avait jamais entendu parler ni retenu tout ce qui a été accompli, systématiquement effacé par ce Hollande-bashing : les créations de postes dans l’Éducation nationale, l’alignement du traitement des instituteurs sur celui des professeurs, l’augmentation du nombre de policiers et de magistrats, les emplois d’avenir, la garantie jeunes, le soutien à l’apprentissage, le compte personnel de formation, le compte pénibilité, la complémentaire santé pour tous, la généralisation du tiers payant, la prime d’activité, la retraite à 60 ans pour les carrières longues, la refondation de l’école, les droits rechargeables à l’assurance-chômage, le mariage pour tous, la sanctuarisation du budget de la culture, le renforcement de l’égalité professionnelle hommes-femmes, l’extension de la parité dans les conseils départementaux, le remboursement complet de l’IVG et de la contraception, une meilleure protection des femmes contre le harcèlement sexuel, la mise en œuvre concrète de la transition énergétique, le non-cumul des mandats, etc., etc.

Ajoutons un déficit public passé de 5,1% en 2011 à 3,5% en 2015, plus de compétitivité, et plus de marges pour les entreprises pour favoriser les embauches, plus de pouvoir d’achat pour les ménages, moins d’impôts et enfin la diminution amorcée du chômage.

Tout cela est ignoré, tout cela est déformé, gommé, remplacé par un procès quotidien, instruit à charge par des injures et des mensonges ignobles. Nous, artistes, sportifs et créateurs, penseurs, chercheurs, entrepreneurs et citoyens indépendants, dénonçons cet acharnement indigne qui entraîne le débat politique dans une dérive dangereuse pour la démocratie.

François Hollande a droit au respect comme tout citoyen, et comme président de notre ­République.”

PREMIERS SIGNATAIRES : Agnès B., Catherine Deneuve, Benjamin Biolay, Juliette Binoche, Denis Podalydès, Irène Jacob, Sylvie Testud,  Laure Adler, Patrick Chesnais, Gérard Darmon, François Marthouret, Dominique Besnehard, Jean-Michel Ribes, Mazarine Pingeot, Claudine Nougaret et Raymond Depardon, Andrée Zana Murat et Bernard Murat, Michel Rotman, Patrick Pelloux, Laurent Davenas, Gilles Achache, Gabriel Gautier, Marie d’Ouince, Bruno Masure, Dany Dan - Melopheelo - Zoxea, Layla Metssitane, Touria Benzari, Emilie Chesnais Laurent Hébert, Bertrand Van Effenterre, Anna Medvecsky, Gaëlle Bayssière, Fethi Benslama, Pierre Douglas, Rachid Benzine, David Kodsi, Florence Muracciole, Stephane Distinguin,  Jean Minondo, Yohann Diniz, Jean-Philippe Derosier, Sakina M’sa, Éric Dussart, Évelyne Schapira, Philippe Lemoine, Nicole Baldet, Anne Baveray, Rachel Khan, Michel Cantal-Dupart, Anne-Carole Denès, Yves Denès, Gerard Cicurel, Gisela Blanc, Mathieu Sapin, Françoise Huguier, Édouard Brézin, Julie Saavedra,  Alex Menu, Pierre-Emmanuel Guigo, Jean-Philippe Derosier, Leïla Grison, Alexandre Leroy, C215, Dominique Miller, Christian Zerbib, Christiane Hessel…

Aujourd’hui, faites un tour de Grande Roue…


L’arrivée de la grande roue place Bellecour annonce toujours l’arrivée de l’hiver. Elle nous embarque immédiatement dans une ambiance de fêtes de fin d’année. C’est aussi l’occasion de voir la ville comme on ne la connait pas. Lyon, vue d’en haut. À la tombée de la nuit, c’est magique !

Aujourd’hui, faire un tour de roue, c’est aussi faire un geste de solidarité. Ce vendredi, pour l’inauguration, tous les bénéfices de la journée seront reversés au Centre Léon Bérard pour la recherche contre le cancer.

Alors, n’hésitez pas, offrez-vous un tour de grande roue pour bien commencer le week-end !

Bien-sûr, un grand merci à Sébastien FELLA pour cette belle initiative solidaire !

granderoue

Samedi, le grand rendez-vous


Je participerai, samedi après-midi, au Grand Rendez Vous de la Métropole à l’initiative du Conseil de développement. Ateliers collaboratifs, conférences, forum des initiatives avec près de 80 porteurs de projets, expérimentations et démonstrations du Fab Lab mobile…. autant d’espaces propices aux échanges et aux dialogues entre représentants politiques, associatifs ou encore membres de la société civile.

L’idée, c’est, en effet de proposer des regards différents pour « construire ensemble les emplois et activités de demain ».

Pour ma part, je participerai à un atelier de 16h30 à 18h l’occasion d’expliquer comment j’envisage la délégation qui m’a été confiée. Je vous donne donc rendez-vous samedi à la Métropole.

Pour plus d’information sur la journée, cliquez ICI !

Pour participer, inscrivez-vous en cliquant ICI !

metro

Ce soir, on vernit à la Mairie


Depuis 2009, la Mairie du 3ème arrondissement expose chaque année les œuvres de l’Atelier de peinture intersectoriel du Centre Hospitalier du Vinatier. Pour rappel, cet Atelier, non sectorisé,  géographiquement accompagne le travail d’une trentaine de patients soignés à l’hôpital ou à leur domicile. Plusieurs d’entre eux ont acquis une certaine notoriété et exposent dans des galeries privées ou à l’occasion de la Biennale Hors Normes de Lyon.

Il faut dire qu’à chaque fois, ces expositions sont particulièrement intéressantes dans le sens où elles donnent à voir une véritable diversité et singularité artistique. Cette année, ce sont 17 peintres qui seront exposés à la Mairie. Bravo et merci aussi à Monsieur Jacques CHANANEILLE, peintre professionnel qui anime les séances hebdomadaires de cet Atelier depuis 2005.

Rendez-vous donc, ce soir, à 18h30 à la Mairie pour le vernissage de cette très belle exposition.

vinatier1

La Semaine de l’Emploi Vert dans le 3e !


Le 3ème arrondissement accueille la semaine de l’Emploi Vert et des Compétences Professionnelles d’Avenir depuis hier et jusqu’à vendredi.

Cette opération, portée par la Maison de l’Emploi avec la Mairie du 3e, permet de mettre à l’honneur les emplois de demain, les filières qui embauchent, et qui nécessitent des compétences spécifiques. En effet, l’importance du développement durable favorise l’émergence de nouveaux métiers. Les formations se sont adaptées et des entreprises sont nées. C’est donc des emplois à la clé que peu de gens connaissent qui pourront être ainsi découverts durant cette semaine.

Au programme : une découverte des filières du bâtiment durable, de l’économie circulaire, du tri des déchets ou encore des éco-mobilités. Cela en lien avec le tissu économique et social du 3e, avec le campus professionnel, avec la Maison de l’emploi et de la formation, la Métropole ou encore OFELIA.

Bien que nous puissions que difficilement agir sur les questions d’emploi à l’échelle de notre arrondissement, il est important de contribuer à faire de l’emploi une priorité. Nous connaissons tous dans notre entourage, des ami-e-s, des membres de notre famille, qui n’arrivent pas à trouver malgré leurs efforts. Je trouve donc important que la Mairie du 3ème puisse encourager et accompagner toute initiative pouvant apporter des solutions à cette question majeure. Je remercie d’ailleurs chaleureusement mon adjointe Antonia BLEY pour son investissement et son engagement pour cette cause majeure qu’est l’emploi. Je reste persuadé que l’ensemble des initiatives que les territoires portent peuvent à terme apporter des solutions concrètes pour nos concitoyens.

Pour voir le programme complet, cliquez ICI

Ce soir, un concert hommage aux disparus


Vers 20h, je sortirai, exceptionnellement, du Conseil municipal pour rejoindre la SEPR de Lyon.

Cette soirée-concert « Mots & Musiques » est née d’un projet d’éducation culturelle et artistique mis en place par le quatuor et un lycée professionnel de l’Isère. La volonté des musiciens étaient de mettre en musique des slams écrits par les élèves dans le cadre d’un dispositif de « lutte contre de décrochage scolaire ». Les textes des élèves étant particulièrement marqués par les attentats, le Quatuor a décidé de développer davantage ce projet avec une classe DMA Bijouterie de la SEPR.

A l’occasion de Maillage(s) à la Bourse du Travail mais aussi lors du Banquet Républicain, j’ai eu l’occasion de voir et d’écouter des bribes de ce travail artistique. C’est pourquoi, je ne pouvais pas ne pas saluer personnellement cette initiative.

Je vous donne donc rendez-vous, ce soir, à 20h30 à la salle de conférence de la SEPR de Lyon au 46 rue du Professeur Rochaix, dans le 3ème.

Entrée libre et gratuite avec réservation obligatoire au 04 72 48 04 65 ou par mail à diff@quatuordebussy.com

quatuor