facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Archives pour 'Points de vue'


Lectures d’été…


Ça y est, je ferme mon blog pour la traditionnelle trêve estivale. Les fidèles lecteurs de ce blog le savent, je passerai la plupart de mes congés, en Savoie. Au programme : vélo, rando en famille et entre amis, dîner…. J’en profiterai aussi pour prendre du recul et essayer de dédier une partie de ce temps à la réflexion.

Comme chaque été, j’embarque avec moi quelques livres. Cette année 2017, ce sera donc :

-   Gaëlle CAVALIE, 100 heures de solitudes, Chez Guérin. Ce livre retrace une expédition de cette jeune fille qui s’est retrouvée bloquée à 4000 mètres d’altitude, dans la face Nord de l’aiguille Verte. J’ai lu la critique au printemps dans Libération et cela m’a donné envie de le lire, d’autant que j’aime beaucoup cette maison d’édition de Chamonix et que l’Aiguille Verte m’a toujours fascinée. Dans la lignée, j’en profiterai pour relire La Grande Crevasse et Retour à la montagne de FRISON-ROCHE, deux de mes livres cultes.

-   L’essai de mon ami Bruno COUDRET, De la Décentralisation à la Monarchie républicaine.Quand le peuple s’éveillera. Ancien directeur de la propreté du Grand Lyon avec qui j’ai travaillé plusieurs années, il vient de publier au printemps cet ouvrage dans lequel il revient sur son parcours professionnel dans le cadre des grandes lois de la décentralisation.

-    Colin NIEL, Seules les bêtes, chez Le Rouergue. Ce choix s’est fait un peu au hasard. C’est un policier qui fait partie des livres « à mettre absolument dans sa valise cet été » selon l’équipe de Quai du Polar ! Et qui, en plus, est recommandé par la Librairie du Tramway, librairie voisine de la Mairie du 3e.

J’en profite pour vous souhaiter, à toutes et tous, un très bel été et je vous donne rendez-vous sur ce blog le lundi… 28 août.

Part-Dieu Rétro !


Profitez de l’été pour ouvrir vos archives et pourquoi pas redécouvrir de vieilles photos.

Aujourd’hui en pleine réinvention, le quartier de la Part-Dieu est riche de plus de 40 ans d’histoire urbaine.

Dans le cadre de ses activités de médiation, la SPL Lyon Part-Dieu lance une grande collecte de photos amateurs depuis la démolition de la caserne des Cuirassiers en 1968 jusqu’aux années 2000, dans la continuité de l’album vidéo réalisé avec l’INA. Objectif : constituer un album photo géant qui retrace l’histoire de la Part-Dieu et de ses habitants.

3 catégories sont proposées : Moments de vie / Architectures / Travaux

Pour plus d’infos et pour participez, cliquez ICI.

partdieuretro

France génomique 2025 : 2 fois vainqueurs !


Avec Paris et Lyon, j’ai le sentiment d’être deux fois vainqueurs.

Lundi, j’avais rendez-vous chez le 1er Ministre pour l’annonce des deux premières plateformes françaises de médecine génomique sélectionnées par un jury international.

SEQUOIA, c’est le nom du projet parisien qui regroupe l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Cuire dont je suis, comme vous le savez, le Président. Ce projet associe pas moins de 7 universités parisiennes et surtout, ce qui est rare, les 3 plus gros hôpitaux ensemble.

Si les techniques génomiques sont compliquées, le principe, lui, est très simple. Le séquençage à très haut débit permet de décrypter l’ensemble des gènes. Pour le cancer, c’est ce portrait moléculaire qui permet la médecine de précision et donc de proposer un traitement personnalisé pour chaque malade, en fonction, de sa tumeur. Grâce à Sequoia, tous les malades parisiens (et pas seulement des 3 hôpitaux) peuvent en bénéficier.

AURAGEN est le projet Auvergne Rhône-Alpes portés par les HCL et le CLB mais aussi les CHU de Saint-Etienne, Grenoble et Clermont et le Centre Jean Perrin. Jean-Yves BLAY, mon successeur à Léon Bérard en est le directeur scientifique.

Je précise que Gérard COLLOMB m’avait autorisé à choisir le 1er Ministre plutôt que l’élection de son successeur (au même moment). Ayant été Président du Canceropôle Rhône-Alpes Auvergne pendant 13 ans, j’étais, en effet, doublement heureux de la réussite lyonnaise et de celle de ma nouvelle maison.

Vous trouverez, en cliquant ICI, l’excellent discours du 1er Ministre qui vous expliquera les grands enjeux. J’y ajoute quelques photos de Matignon sous le soleil.

img_966311jhhjoiuhimg_96561

Georges KEPENEKIAN élu Maire de Lyon


Hier lors d’un Conseil municipal exceptionnel, Georges KEPENEKIAN était élu Maire de Lyon. Malheureusement,  reçu à Matignon par le Premier Ministre pour le plan France génomique 2025 (voir mon post de demain), je n’ai pu y assister.

Les élu-e-s du 3ème m’ont rapporté cette passation émouvante. Je dois dire que je suis particulièrement heureux de cette élection à la tête de la Ville.

D’abord, car Georges est un ami. Nous nous sommes rencontrés alors que j’étais directeur du Centre Léon Bérard et qu’il était chirurgien, directeur des affaires médicales à Saint-Joseph Saint-Luc. Nous avons été confrères et je dois dire que nos échanges professionnels ont toujours été excellents.

Ensuite, nous nous sommes retrouvés également en 2008 sur les listes « Aimer Lyon » menées par Gérard COLLOMB. C’est un très beau souvenir puisqu’ensemble nous avons réussi à faire basculer le 3ème arrondissement de Lyon face à l’équipe de Dominique PERBEN. Nous avons encore gagné en 2014.

Enfin, nos enfants sont aussi des amis.

Comme cela a été dit à de nombreuses reprises lors des différentes interventions, Georges est un homme de culture et de dialogue. Il sait écouter et passer des messages. Pour ma part et jusqu’à présent, c’était un messager tout à fait indispensable.

Je ne doute pas qu’il réussisse donc parfaitement sa mission dans un contexte financier et budgétaire toutefois particulièrement contraint. Et peut-être même qu’il tiendra la promesse qu’il m’a faite en 2008 : « si on gagne, je t’emmène en Arménie !

tp-et-kepenekian1

Séminaire Izieu - Yad Vashem


Hier soir, à Izieu, nous avons accueilli 21 stagiaires venant de tous les pays d’Europe pour un séminaire. Ce sont des pédagogues, des responsables de musées qui sont venus discuter de la transmission de la mémoire, aujourd’hui.

C’est un vrai privilège pour le mémorial d’Izieu d’être associé au Yad Vashem, le plus grand mémorial sur la shoah dans le monde et situé à Jérusalem.

Au nom de la Maison d’Izieu, je leur ai passé 3 messages :

  • D’abord, le message du drame des 44 enfants et de leurs 7 éducateurs mais aussi l’échec des bourreaux qui voulaient faire disparaître ses enfants et qui sont toujours présents dans notre mémoire collective.
  • Ensuite, le message de la punition du bourreau avec le procès Barbie et la définition de crime contre l’humanité basée notamment sur le Télex revendiquant la rafle d’Izieu.
  • Enfin et surtout, le message de la réconciliation franco-allemande avec la figure emblématique de Simone VEIL qui est partie à Auschwitz dans le même convoi que les enfants d’Izieu et qui a passé sa vie à plaider pour la paix et la réconciliation.

Je retrouve l’équipe du séminaire dès mercredi matin à Montluc puis à la Mairie du 3ème arrondissement.

izieu3

Retour en images sur le banquet républicain


Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous quelques photos de la belle soirée d’hier… Je vous souhaite à tous et à toutes un très bon weekend prolongé ! banquet20171

Rendez-vous à 18h30 au banquet républicain !


L’été est bien installé, et pour certains les congés annuels se rapprochent… Je vous invite donc à trinquer ensemble et à se retrouver en toute convivialité avant la trêve estivale, à l’occasion du banquet républicain organisé ce soir place Charles DE GAULLE, sur le parvis de l’Auditorium. Et puis il faudra bien sûr participer au grand flashmob, à 18h45 ! Les pas de danse sont en vidéo ci-dessous :

David KIMELFELD élu Président de la Métropole


Hier, c’est lors d’un Conseil métropolitain quelque peu exceptionnel que nous avons voté pour le nouveau Président de la Métropole, à savoir David KIMELFELD.

Après un passage de témoin émouvant entre le Ministre de l’Intérieur et le 1er Vice-président, c’est avec la majorité absolue que David a été élu avec  autant de voix que Gérard COLLOMB en 2014.

Je m’en réjouis pour plusieurs raisons :

-          D’abord, car je sais que sa fonction de Maire du 4ème arrondissement de Lyon lui confère sans aucun doute une très bonne connaissance des enjeux de la proximité et des attentes des lyonnais. Cela est indispensable qui plus est lorsqu’on devient à la tête de cette Métropole réputée avant tout pour sa technicité. C’est donc avec plaisir que je vois ce collègue maire d’arrondissement accéder à la Présidence de cette organisation.

-          Ensuite, je trouve le parcours de David tout à fait intéressant : d’abord infirmier, puis entrepreneur, mais aussi militant. Même si nous avons eu des désaccords politiques majeurs cette année, je n’oublie pas ce que nous avons partagé car je privilégie toujours la relation humaine (c’est mon défaut). C’est un homme qui, je crois, sait parfaitement allier engagement et dialogue. C’est un des aspects de sa personnalité qui me semble particulièrement intéressant pour l’exercice de cette fonction. J’espère, pour ma part, qu’il s’investira donc dans une démarche davantage collective.

-          Par ailleurs, il a fait de sa délégation relative au développement économique, à l’emploi et à l’insertion un véritable enjeu stratégique au sein du Grand Lyon. Cette expérience en interface avec les différents services publics mais aussi avec les entreprises et les personnes en difficulté est sans aucun doute un atout.

-         De plus, dans les différents échanges que l’on a pu avoir, en particulier, autour du Plan Oxygène et des questions liées à la qualité de l’air, j’ai déjà pu apprécier son écoute attentive. J’espère sincèrement que sur ce point, les choses s’accéléreront rapidement car je sais que les attentes des citadins sont majeures dans ce domaine.

-          Enfin, David ne m’a pas demandé de me renier. Je reste dans le groupe “socialistes et républicains” et il est clair qu’entre nous, je suis et reste socialiste.

Vous l’aurez compris, je suis heureux de cette élection et je félicite à nouveau David. Je l’assure, à nouveau de ma confiance et de mon soutien, dans cette belle fonction qui, bien sûr, demandera toute son attention et énergie.

Demain, vernissage en Mairie du 3ème


Du 10 au 22 juillet, nous avons le plaisir d’accueillir une très belle exposition coordonnée par l’UNICEF. Lyon, en décembre dernier avait eu l’occasion de fêter les 70 ans de l’UNICEF et c’est donc dans la poursuite de ce partenariat que vous pourrez découvrir cette agence de l’Organisation des Nations Unies qui, depuis 1946, est chargée de promouvoir et défendre les droits de l’enfant, et faire en sorte qu’ils soient respectés.

Composée de 6 panneaux thématiques, cette exposition décline les repères historiques, sa présence dans le monde, ses initiatives, etc. Une belle occasion donc de découvrir ou redécouvrir les champs d’actions et les multiples projets de cette agence.

Ne manquez donc pas son vernissage qui se tiendra demain à 19h dans la salle d’exposition.

expo3

Bonnes vacances aux écoliers !


Aujourd’hui, c’est la fin des cours pour tous les écoliers de France. Ces derniers jours ont été l’occasion de fêter la fin de l’année lors des kermesses d’écoles. Ces fêtes ont animé les cours de récréation du 3e sur toute la fin juin dans un esprit convivial après une année bien remplie.
19758184_10213339398939996_713665110_n1
Claudine RICHNER, adjointe déléguée à la place de l’enfant dans la ville, et Yann BENHAYOUN, adjoint chargé l’éducation et des affaires scolaires, ont parcouru les écoles de l’arrondissement à la rencontre des parents, enfants et personnels d’éducation. Ces moments sont toujours l’occasion d’échanger et de partager un moment de détente, loin des instances qui permettent le travail nécessaire et quotidien entre les écoles et la mairie d’arrondissement.

19755836_10213339398619988_581234016_n1

Je tiens donc à remercier les équipes enseignantes, les acteurs du périscolaire et, bien sûr, les parents d’élèves qui ont préparé à chaque fois de superbes buffets, pour leur engagement dans la vie de l’école et leur participation à ces belles fêtes de fin d’année.

Les écoles vidées de leurs élèves ne seront cependant pas inactives durant l’été. La Ville en profitera pour faire l’ensemble des travaux nécessaires au bon accueil des élèves à la rentrée prochaine : rénovations de salles de classe, mise en sécurité des locaux … Et, bonne nouvelle, cet été commenceront également les travaux du self de l’école Condorcet.

Je profite également de ce billet pour féliciter les nouveaux bacheliers ! Et courage à ceux pour qui ça n’a pas marché…

Je ne résiste pas à la tentation de partager avec vous ce clip réalisé à la SEPR par la Compagnie Tie Break, qui est en résidence dans l’établissement depuis le spectacle « Maillages » du mois d’avril dernier ! Nous les retrouverons lors du banquet républicain mercredi prochain. Bravo à eux et à mon adjoint Pierre FRONTON pour avoir su créer de réelles émulations autour de ce bel événement.

Rapport annuel de l’Institut National du Cancer


Ce qu’on peut retenir : la survie s’améliore mais les inégalités persistent.

Le 9ème rapport de l’INCA (Institut National du Cancer) est disponible sur leur site Internet et pour la première fois de façon interactive : www.e-cancer.fr.

« Une amélioration de la survie nette à 5 ans est observée pour la plupart des cancers dont le diagnostic a été fait entre 1989 et 2010 ».

Cependant, il existe une grande disparité selon l’âge et la localisation mais aussi entre l’homme et la femme. Aujourd’hui, on guérit 75 % des cancers de l’enfant, 60 % des cancers de la femme et 50 % des cancers de l’homme. La survie standardisée par l’âge varie de 9 % (pancréas) à 93 % (prostate) chez l’homme et 10 % (pancréas) à 97 % (thyroïde) chez la femme.

« Pour l’ensemble des cancers, la survie nette diminue avec l’âge et est meilleure chez la femme que chez l’homme ».

La disparité géographique existe avec globalement de meilleurs résultats au sud de la France qu’au nord.

La différence entre l’homme et la femme s’explique par le dépistage de 2 cancers fréquents chez la femme, le cancer du sein et du col de l’utérus qui aboutissent à un taux de guérison très élevé.

La différence entre le nord et le sud est liée à la prévention (tabac, alcool)  mais aussi au niveau socio-économique qui demeure la plus grande inégalité.

On peut dire cependant avec certitude que, 10 ans après sa création et après 3 plans cancers présidentiels,  la prise en charge et la survie des cancers en France s’est beaucoup améliorée.

Les inégalités entre les individus resteront à mon avis la priorité du 4ème plan cancer que tous les professionnels et les malades appellent de leurs vœux.

1er sprint de juillet


Le mois de juillet débute et ses innombrables manifestations se poursuivent dans le 3ème arrondissement : kermesses, guill’en fêtes, repas de quartiers, dernières réunions publiques, témoignant du dynamisme des associations de notre arrondissement.

Hier après-midi donc grâce à mon vélo que j’ai pu tenir mon agenda dans les temps :

14h00 - Rue de Marseille dans le 7ème pour des rendez-vous dans le cadre de ma Présidence de la Maison des enfants d’Izieu.

16h00 - Retour en Mairie pour un point avec mon équipe.

17h00 - Place Voltaire, c’est le démarrage de la 2ème soirée de la Guill’en fête.

18H30 - Ecole Emile Cohl, réunion de restitution de l’Etude d’Impact sur la Santé (EIS) menée sur le parc Zénith.

19h30 - Château Sans Souci pour le départ à la retraite de Pierre SALTEL, premier onco-psychiatre dans un centre de lutte contre le cancer (le CLB) au début des années 1990.

Une journée bien rythmée donc avec un sprint final. Heureusement… en vélo !

Fuir ou réfléchir ?


Le PS va mal et à ce rythme, il ne restera bientôt plus grand monde…

C’est pourquoi, aujourd’hui, je désapprouve la stratégie de Benoît HAMON. Il a apporté des idées neuves dans le débat de la primaire mais  sa campagne pour la Présidentielle ne fut pas bonne. Et ce, malgré un magnifique meeting à Bercy.

Je regrette sincèrement aujourd’hui qu’il ait décidé de quitter le PS sans rendre des comptes sur ses responsabilités. Oui, pour moi, quand on a des responsabilités, on doit rendre des comptes aux personnes qui nous les ont données. Je ne peux m’empêcher donc de voir dans cette attitude un manque de courage.

J’avais, d’ores et déjà, désapprouvé les frondeurs. J’avais ensuite désapprouvé pleinement ses soutiens à des candidats qui s’opposaient aux socialistes pour les législatives. Pour autant, j’avais suivi une ligne, ma ligne, celle de la loyauté à un parti qui m’a, en partie, construit et qui nous a permis de gagner de belles victoires. Fuir, n’est jamais une solution pour régler les problèmes.

Rester, c’est donc mon choix mais, alors pour quoi faire?

Il me faut réfléchir à ces questions clefs :
Y a-t-il une différence entre gauche et droite ?
Si oui, peut-on travailler avec le centre et la droite dans certains cas ?
Si oui, lesquels ? Comment, désormais, se retrouver demain et pour quoi faire ?
Peut-on être dans un parti où coexistent des pros et des antis Europe ?
Si oui, comment se déclarer pro-européen avec des solutions différentes ?
Comment arbitrer ?
Comment gouverner avec des députés qui respectent l’arbitrage ?
Quelle est la position de la gauche sur la répartition des richesses ?
Comment mieux intégrer les 3e générations d’immigrés qui sont français et se reconnaissent moins que leurs parents dans la République ?
Comment se préparer aux migrations économiques et climatiques ?
Faut-il opposer liberté versus sécurité ?
Etc.
In fine, qu’est-ce qu’être de gauche au XXI siècle ?
Et surtout comment éviter les trajectoires trop individuelles alors que c’est un collectif cohérent dont on manque terriblement ?

J’espère sincèrement pouvoir répondre à ces questions après l’été. Elles  doivent restructurer le PS dans le cadre d’un congrès qui est une véritable urgence.

Rendez-vous au Banquet républicain du 3e !


Le 12 juillet sur la place Charles de Gaulle, la Mairie du 3e renouvelle l’initiative du Banquet républicain. L’occasion de se retrouver autour des valeurs qui nous rassemblent, d’échanger sur l’année écoulée et les projets à venir, ou tout simplement de boire un verre en toute convivialité pour fêter l’arrivée de la trêve estivale.

Cette année, un flashmob citoyen, dont la chorégraphie a été créée par la Maison Pour Tous des Rancy et travaillée par les jeunes de la MPT, de la MJC Montchat et du Centre social Bonnefoi, ouvrira les festivités. Je vous invite dès à présent découvrir la chorégraphie de la soirée en cliquant ICI.

Les pas sont très faciles à apprendre, je compte sur vous pour venir grossir les rangs des danseurs le mercredi 12 juillet !

Et pour celles et ceux  qui le souhaitent, une répétition avec la compagnie Tie Break, qui avait enflammé la bourse du Travail en avril dernier lors du spectacle Maillages, est prévue demain à la SEPR. Le cours est ouvert à tous, mais les places sont limitées ! Pour vous inscrire, envoyez un mail à guillaume.magnier@mairie-lyon.fr

Cette année nous profiterons de l’occasion pour remettre les médailles de citoyen-nes d’honneur aux habitants du 3e qui se sont distingués par leur engagement. La soirée se poursuivra en musique avec DJ Klaar, du label lyonnais Artfeast.

Je vous donne donc rendez-vous sur la place Charles de Gaulle, le mercredi 12 juillet, dès 18h30 !

banquet-republicain-2017

Simone VEIL une femme honorable


La mort de Simone VEIL est un évènement européen.

Déportée à l’âge de 16 ans à Auschwitz, elle a marqué l’histoire de la France, l’histoire de l’Europe et l’histoire des droits des femmes.

Elle est évidemment celle qui a mis fin courageusement aux avortements clandestins en autorisant l’IVG et c’est la première à avoir présidé le parlement européen.

Simone VEIL était venue plusieurs fois à Izieu qui évidemment signifiait beaucoup pour elle d’autant qu’elle fut déportée dans un convoi où  il y avait une partie des enfants d’Izieu assassinés dès leur arrivée à Auschwitz. Elle y avait expliqué son séjour en Allemagne dès la fin de la guerre avec son mari.

Elle représente pour moi l’icône de la réconciliation franco-allemande.

A Izieu, il y a quelques années  elle a évoqué le retour des camps et le retour « à la normale » (on peut d’ailleurs se demander : qu’est ce qui était « normal » ensuite ?) et a raconté, sans s’attarder, la reprise des études - le droit -, son mariage et ses enfants et a évoqué l’opportunité que son mari et elle ont eue de partir vivre en Allemagne à peine cinq à six ans après la fin de la guerre. Elle a parlé calmement de « ce retour » et de ses deux premiers enfants qu’elle a inscrits à l’école dans ce pays, de la conscience claire, perception évidente pour elle, que l’Europe devait exister que c’était une nécessité et que l’Allemagne devait tout aussi évidemment en faire partie.

Des mots forts employés pour s’adresser aux volontaires allemands présents ce jour-là, après avoir entendu leurs paroles et leur dire tout l’espoir qu’à ses yeux ils représentaient, et une absence totale durant sa vie de haine et de volonté de revanche pour l’Allemagne et les allemands (à l’exception des nazis).

Cette femme, dans un sondage il y a deux ans, était la seule femme qui se rapprochait de Marie  CURIE dans la popularité vis-à-vis de toutes les générations de français.

Comme l’ont proposé les députés européens français du groupe socialiste, ce serait une bonne idée que Marie CURIE et Simone VEIL puissent se retrouver ensemble au Panthéon où évidemment cette femme honorable mérite toute sa place.

Lutte contre la maltraitance, tous concernés


Signaler, ce n’est pas de la délation.

Il existe une Fédération dite 3977 qui recueille les signalements de maltraitance de personnes vulnérables.

Lorsqu’un professionnel, enseignant, médecin, assistante sociale, etc… constate une situation de maltraitance, le plus souvent chez l’enfant ou le sujet âgé, il est souvent assailli par le doute.

Dénoncer est un mot qui rappelle des périodes tellement troubles de notre histoire que ce n’est pas facile, d’autant qu’on se pose parfois la question de savoir si on se trompe ou pas.

Il y a aussi le cas de la maltraitance au travail où on peut avoir peur de se mettre en porte à faux avec son employeur.

La loi Sapin de 2016 a renforcé la protection des lanceurs d’alerte et elle s’applique si on signale une maltraitance.

Les liens sont parfois très complexes entre le bourreau (père, mère, mari, patron) et la victime et on peut aussi se demander si on ferait plus de mal que de bien.

Ces situations, nous pouvons les vivre comme maire en étant la 1ère personne alertée d’une maltraitance familiale ou par exemple dans un hôpital ou une maison pour personnes âgées.

La coopération avec la police et surtout avec le secteur pédiatrique dans le cadre du CLSM (Conseil Local de Santé Mentale) permet aussi en général de prendre collectivement une bonne décision.

Dans une situation difficile devant une maltraitance, je conseille d’abord de partager puis de prendre ses responsabilités.

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

Hommage à Maître RAPPAPORT


Lundi, j’ai appris avec un profond regret le décès de Maitre Roland RAPPAPORT alors même qu’il s’apprêtait à rejoindre à cérémonie d’hommage à Sabine ZLATIN au collège de Belley, cérémonie à laquelle je participais en tant que Président de la Maison des Enfants d’Izieu.

Je souhaite saluer, encore et encore, son engagement indéfectible pour la création de la maison d’Izieu et la mémoire des enfants de la colonie auprès de Sabine ZLATIN dont il fut l’avocat au procès Klaus BARBIE en 1987 à Lyon.
Il aura réussi, avec d’autres, à faire triompher la Mémoire.
C’est aujourd’hui la sienne que je souhaite honorer.

La parole à… Samuel PINTEL


Samuel PINTEL est membre du conseil d’administration de la Maison d’Izieu et aujourd’hui, j’édite le très beau discours qu’il a prononcé, hier, à l’inauguration du collège Sabina ZLATIN. Un moment émouvant.

groupe1 zlatin2

« Bonjour à toutes et à tous et bonjour aux élèves du collège Sabina Zlatin.

Je suis  un enfant d’enfant survivant de la maison d’Izieu et j’ai travaillé avec Sabina Zlatin durant ses cinq dernières années très actives, notamment pour la description et l’archivage des documents qu’elle avait ramené de la colonie et tenais à vous en parler.

Elle nait à Varsovie, dernière d’une famille de douze enfants dont elle est la dernière non attendue. Arrivée au monde elle est déjà deux fois tante puisque ses sœurs sont mères de famille. Sa mère préfère son rôle de grand-mère. Ses frères et sœurs ne s’en occupent pas. Il n’y a guère que son père qui passe un peu de temps avec elle.

Sa vie se fait très tôt en dehors de la famille dans un pays où l’antisémitisme monte.

A 16 ans, elle adhère au Bund parti socialiste juif qui défend les ouvriers. C’est le premier acte de sa vie de citoyenne. Au cours d’une manifestation, elle sera emprisonnée un an. A sa sortie elle décidera de quitter ce pays et son voyage commence. Elle part seule, trouvant accueil auprès d’organisations juives. Dantzig est la première étape.

Près du port elle voit un bateau qui porte le nom de la ville de Konigsberg. Elle rêve qu’il l’emporte là-bas. Ce qui se fera, illégalement, protégée par le capitaine.

De la traversée, elle dira que cela fut une renaissance.

Lire la suite »

Christian CABROL entre dans l’histoire


Mort le 16 juin à 91 ans, le professeur Christian CABROIL était un véritable pionnier.

1968, 1ère greffe du cœur en Europe,

1982, 1ère greffe cardio-pulmonaire,

1986, 1ère implantation d’un cœur artificiel.

L’homme aux 400 greffes a réalisé toute sa carrière à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, à l’Hôpital de la Pitié Salpetrière.

Son dernier message, en juin 2016, à de jeunes étudiants en médecine était le suivant. N’ayez pas peur d’oser. Il faut oser parce que c’est utile et que quelque chose de positif peut en ressortir.

Osez ! Je crois que ce message doit s’adresser aujourd’hui, encore, aux jeunes générations médicales et plus largement à l’ensemble des jeunes.

Gala de danse de l’Offisa3


Ce soir à 20h, l’office des sports du 3e arrondissement vous propose de clôturer  la saison 2016-2017 en beauté, avec un gala de danse au Palais de la Mutualité. C’est Abdel ACHACHE, mon premier adjoint délégué au sport, et président de l’Office des sports de Lyon qui aura l’honneur d’ouvrir cette soirée.

Ce sont les jeunes adhérents des clubs du 3e qui vont faire le show ce soir, et une myriade de styles de danse seront représentés, comme vous pouvez le constater à la lecture du programme ci-dessous (cliquez pour agrandir).

gala_offisa

Un grand merci à Abdel ACHACHE, à l’Offisa3 et aux clubs sportifs du 3e qui ont  monté ce bel événement, j’ai nommé l’association hip-hop Lyon, le Lyon Montchat GR, le Patronage Scolaire Laïque de Montchat (PSLM), Patronage Laïque Villette Paul Bert (PLVPB) et l’Urban Arts Academy.

L’entrée est gratuite et ouverte à tous (dans la limite des places disponibles), profitez-en !