facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Archives pour 'Points de vue'


Comme les écoliers, mon blog en congé ce soir


Après une rentrée chargée à la Mairie comme à l’Institut Curie, je mets ce soir mon blog en vacances. J’en profite également pour partir quelques jours à Madrid en famille. De quoi se ressourcer pour la dernière ligne droite de l’année 2017.

Je souhaite donc, aux plus de 7 000 écoliers du 3e arrondissement, de très bonnes vacances. Et je les encourage à découvrir, si cela n’est pas encore fait, l’exposition “Venenum, un monde empoisonné”, au Musée des Confluences.

Marchés publics et insertion dans la Métropole


Créé en 2001, le dispositif de la clause d’insertion vise à promouvoir l’emploi des personnes en difficultés dans les marchés publics de la Métropole lyonnaise.

En tant que chef de file de l’insertion, la Métropole de Lyon se veut exemplaire. En 2016, nous sommes devenus le 1er donneur d’ordre de la Région Auvergne Rhône-Alpes et 550 personnes en insertion ont pu bénéficier de ces clauses. Cela correspond à 189 000 heures de travail soit une hausse de 90 % par rapport à 2015.

Pour le chantier du Grand Hôtel Dieu, par exemple, Eiffage a permis 30 000 heures d’insertion, pour le chantier du Grand Stade 260 000 heures ont été comptabilisées, pour celui de Parilly-Le Puisoz à Vénissieux, ce sont 11 000 heures…

La Métropole a commandé, en plus, 1,7 millions d’euros à des structures d’insertion dans le cadre de marchés réservés (régies de quartier, ateliers d’insertion) jouant le rôle de lien entre l’économie et l’insertion.

A l’heure où l’on veut réduire les budgets des collectivités locales (ce qui entraînera obligatoirement une baisse de l’investissement), ces constatations méritent vraiment d’y réfléchir. Car si les économies peuvent être vertueuses (et je suis le premier à le dire), il arrive aussi qu’elles aboutissent à l’inverse de l’objectif recherché.

Il faut donc toujours regarder dans le détail les conséquences de chacune des décisions.

Les questions des habitants


Hier, c’est dans une salle Eugène Brouillard pleine que j’ai pu présenter notre bilan à mi-mandat pour les quartiers Mutualité-Préfecture-Moncey et Voltaire-Part Dieu. Plus de 100 personnes étaient, en effet, présentes.

La soirée  s’est déroulée en 3 temps : une présentation d’environ 45 minutes, les questions des habitants et les réponses de mes adjoint-e-s et un temps informel d’échanges autour d’un verre de l’amitié.

Pour cette première réunion publique de mi-mandat, les questions des habitants ont porté essentiellement sur le stationnement payant, la place de vélo dans le projet Part-Dieu, le calendrier des travaux pour le Centre commercial, la promenade Moncey et les suites données à la concertation, la phase 3 de Garibaldi. La question des encombrants et des déchèteries a également été posée. Concernant les travaux à venir à l’Ecole Léon Jouhaux, Yann BENHAYOUN mon Adjoint à l’Education, a pu informer de la tenue d’une réunion spécifique le 10 novembre prochain à 19h à l’école.

Nos prochains rendez-vous ont été fixés au :

  • mardi 14 novembre à 18h30 au Château Sans Souci pour les habitants des quartiers Villette-Paul Bert et Dauphiné-Sans Souci,
  • mardi 21 novembre à 18h30 à l’Espace Elsa Triolet pour les Montchatois.

20171017_193304

88 660 € à la Ligue contre le cancer


Lundi, c’est avec grand plaisir (vous l’imaginez) que je remettais à la Ligue contre le cancer un chèque de 88 660 € !

Depuis 1976, la métropole lyonnaise est, en effet, aux côtés de la Ligue pour soutenir la recherche et mieux accompagner les malades et leurs familles. Ce partenariat est en fait le résultat de la collecte sélective du verre (29 068 tonnes en 2016) sur les 59 communes du Grand Lyon. Et pour augmenter encore les tonnages de verre trié, la Métropole a mis en place en parallèle les Trophées du verre. Cette année, ce sont le 7ème arrondissement de Lyon, les communes de Saint-Genis-les-Ollières et Feyzin qui se sont particulièrement démarquées. Je félicite donc l’ensemble de ces habitants pour leur mobilisation.

Je le dis chaque année, trier le verre en le déposant dans un silo, c’est un geste non seulement écologique mais également solidaire ! En tant que Vice-président à la Métropole mais aussi en tant qu’ancien directeur du Centre Léon Bérard, cette cérémonie est, bien-sûr, un moment toujours privilégié pour moi.

telethon

RV demain pour faire le point à mi-mandat


Demain soir, nous ferons le point sur les projets sur les quartiers à Mutualité-Préfecture-Moncey et Voltaire-Part Dieu.

RV donc à 18h30 en Mairie du 3e pour un temps d’échanges.
reunions-publiques-de-mi-mandat

Très belle exposition aux Archives Municipales


J’ai eu l’occasion de voir l’exposition « Rayon X, une autre image de la Grand Guerre » lors de son vernissage il y a 10 jours. Elle retrace l’histoire de la radiologie de 1918 à nos jours avec tous les progrès conduisant au scanner et à l’IRM.

On y apprend que la radiologie est la conséquence des découvertes de Roentgen au même titre que la radiothérapie est la conséquence des découvertes de Pierre et Marie Curie.

On constate également que les lyonnais ont joué un rôle important dans cette aventure avec les frères Lumière et le Docteur Destot pour la radiologie comme  Victor Despeignes et Claudius Regaud pour la radiothérapie. Paul Villard et Fabien Arcelin, un peu oubliés, sont aussi bien présents.

C’est en fait, la guerre qui fut revenir, au premier plan, Claudius Regaud le grand organisateur de la médecine militaire et Marie Curie la grande avocate de la radiologie. Le Lyonnais Justin Godard (futur créateur de la Ligue contre le Cancer) jouera aussi un rôle important pour mettre l’intérêt du soldat blessé au premier plan.

Les Archives municipales conservent les archives du Musée des HCL fermé en 2011. Avec cette exposition le musée se réinvente et on attend avec impatience d’autres expositions sur le rôle de la médecine lyonnaise dans les progrès médicaux.

L’exposition se poursuit jusqu’au 23 décembre donc vous avez encore le temps !

300_424_affiche

Santé et réseaux sociaux


Chaque jour environ 3 millions de personnes prennent du Levothyrox, un médicament qui compense l’absence d’hormone thyroïdienne.

Au printemps dernier, une nouvelle formule a été mise en vente, et certains patients ont commencé à ressentir des troubles qui n’existaient pas avant. Ceux-là, et ceux-là seuls, peuvent depuis lundi revenir à l’ancienne formule du médicament.

Cette affaire très médiatisée n’est pas un scandale sanitaire. Aucune victime n’est à déplorer, le laboratoire Merck ne s’est pas enrichi (c’est même plutôt l’inverse), et Agnès Buzin a bien réagi.

On peut cependant faire trois commentaires :

1)      Un de mes maîtres en médecine le disait : « il faut toujours écouter les patients ». Malheureusement, cela n’a pas été fait au début, et du temps a été perdu faute d’avoir tenu compte de ce que les patients disaient.

2)      On ne peut plus ignorer l’influence des réseaux sociaux : c’est par ce biais que les patients se sont fait entendre, qu’ils ont pu échanger des informations, s’organiser collectivement et démontrer que les troubles étaient fréquents et concordants.

3)      Les autorités sanitaires doivent d’urgence communiquer en utilisant à leur tour les réseaux sociaux. Pour le Levothyrox, mais aussi pour les vaccins, qui sauvent tellement de vie. Est-il normal que les agences sanitaires soient à ce point absentes du net ?

Kalinka !


C’est la chanson qui a retenti au Stade de France hier soir pour ouvrir le chapitre de la Coupe du Monde russe à laquelle l’équipe de France participera donc après sa victoire 2-1 contre la Biélorussie.  Le match fut moyen et sans grand suspense puisque, dans l’autre match, les Pays-Bas ont rapidement mené au score devant la Suède. Donc même en perdant, la France était qualifiée. Mais voir une équipe de France largement victorieuse devant ces joueurs biélorusses inconnus nous aurait bien rassurés.

On a cru assister à ce scénario quand Olivier GIROUD a porté  le score à 2-0 . Malheureusement, un but encaissé en fin de première mi-temps a sanctionné rapidement ce léger relâchement.

Je crois que ce manque de constance qui a caractérisé les Bleus sur ce match résume en fait une campagne de qualification, loin d’être évidente pour une équipe finaliste du dernier Euro !

Certes, la France ne s’était pas qualifiée directement pour les phases finales d’une Coupe du Monde depuis 2006. Pourtant, on attendait et on attend mieux de ces Bleus qui ont démontré que de grands joueurs ne font pas forcément une grande équipe. Franchement, sans amélioration du fond de jeu et davantage de constance, il n y a pas de quoi être trop optimiste pour la Coupe du Monde au pays de Pouchkine. Comme le dit l’Équipe ce matin : “vivement le caviar” !

img_2245

Bilan de mi-mandat : 1er RV mardi 17 octobre


Depuis que nous avons été élu-e-s, je me suis toujours engagé à faire état de l’avancement des projets pour lesquels nous nous étions engagé-e-s en 2014. Cela par souci de clarté et de pédagogie. A mi-parcours, je vous donne donc  rendez-vous pour faire un bilan de « mi-mandat » lors de trois réunions publiques. La 1ère concerne les habitants des quartiers Mutualité-Préfecture-Moncey et Voltaire-Part Dieu. Je vous propose donc de nous retrouver mardi 17 octobre prochain à 18h30 en Mairie du 3e ! Pour les habitants des trois autres quartiers, ces réunions auront lieu les 14 et 21 novembre mais j’aurai l’occasion d’y revenir.

dates1

dates2

Andreï TARKOVSKI, du grand cinéma


Grâce à l’Institut Lumière, nous pouvons profiter de films anciens et remasterisés à Lyon. Mercredi dernier, j’ai ainsi pu découvrir Andreï ROUBLEV, un magnifique film russe de 1966. Andreï TARKOVSKI est l’auteur d’une filmographie courte mais célèbre. Confronté à la censure soviétique et contraint à l’exil, il a signé 7 films, tous entrés dans l’histoire du cinéma. Son premier film L’enfance d’Yvan en 1962 a eu le Lion dOr à Venise et son dernier Nostalghia évoque l’absence de sa patrie et l’exil avec beaucoup de justesse et de sensibilité.

Andreï ROUBLEV est une fresque de 3h qui décrit le périple d’un peintre d’icônes dans la Russie du Moyen Age. Cette œuvre, en noir et blanc, belle à couper le souffle, confronte ce jeune peintre, sorti de son monastère, à la violence et au sexe. Ce film tout en subtilité parle de l’âme russe et des seigneurs médiévaux mais tous les dialogues peuvent également être interprétés comme une critique du communisme. A la fin, on découvre, en couleur, cette fois, les icônes et les peintures de Roublev et c’est absolument magnifique.

Une merveilleuse introduction au festival Lumière qui démarre samedi. On a hâte !

Lyon Part-Dieu, demain… en vidéo !


Découvrez, ci-dessous, la vidéo présentée hier lors de la réunion publique. Elle est particulièrement éclairante sur ce que sera demain le futur Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) de la Part-Dieu :

© Archigraphi
www.lyon-partdieu.com/gare

Une journée “Grand Lyon” c’est quoi ?


Chaque lundi est une journée que je consacre à 100 % au Grand Lyon enchaînant donc les réunions :

-          D’abord, un point avec le cabinet du Président et la Directrice générale adjointe pour évoquer nos objectifs en matière de qualité de l’air et ainsi détailler les mesures du Plan Oxygène.

-          Ensuite, un point sur le volet « santé publique » de ma délégation avec les services métropolitains.

-          Puis la rencontre avec le nouveau Directeur de Suez pour rappeler l’organisation de la collecte des déchets sur une partie de la ville et aborder également le fonctionnement de l’usine de valorisation énergétique de Valorly à Rilleux-la-Pape.

-          J’ai ensuite fait un crochet à la Mairie pour signer des parapheurs (15 minutes à pied aller-retour).

-          12h30, j’ai déjeuné avec le Président KIMELFELD et les groupes de la majorité et nous avons  évoqué plusieurs sujets dont, à nouveau, la qualité de l’air qui, avouons-le entraîne souvent des débats animés voire passionnés.

-          L’après-midi a été consacrée à la collecte des déchets avec la tenue en fin de journée de la Commission Consultative des Services Publics Locaux, instance qui permet aux usagers d’obtenir des informations sur leur fonctionnement effectif. A l’ordre du jour, il y avait la présentation du Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets. Il en ressort une amélioration générale des objectifs sauf sur le tri qui demeure encore insuffisant. Le débat récurrent porté par la CANOL, l’association lyonnaise des contribuables actifs, concerne toujours la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) et la manière de comptabiliser les recettes supplémentaires. J’en profite donc pour rappeler les faits :

La recette de la TEOM est inférieure aux dépenses de collecte et de traitement des déchets.

La collecte et le tri permettent des recettes supplémentaires. La CANOL considère qu’elles reviennent aux contribuables qui payent la TEOM. Néanmoins, comme la gestion des déchets ne constitue pas un budget annexe, ces recettes supplémentaires sont réintroduites dans le budget général de la Métropole. De plus, l’administration fiscale, considère elle, que la collectivité peut avoir 15 % de recettes en plus des dépenses dans une instruction fiscale. C’est donc un débat très politique mais pour moi l’essentiel demeure nos objectifs de réduction de nos déchets et d’augmentation de la valorisation matière et énergétique.

Projet Part-Dieu : on en parle demain soir !


Dans le cadre de l’enquête publique des projets de réaménagement du Pôle d’échanges Lyon Part-Dieu et du To-Lyon, SNCF Gares et Connexions, SNCF Réseau, Effia et  Vinci Immobilier vous invitent à une réunion publique prévue, demain, jeudi 5 octobre 2017 à 18h30 à la Bourse du Travail.

Venez nombreux !

partdieuinvit11partdieuinvit2

Le déploiement des double-sens cyclables


Le panneau « sens interdit sauf vélo » permet aux cyclistes de réduire les distances à parcourir, et aux automobilistes de réduire leur vitesse, avec un risque très faible d’accident  (zéro recensé à ce jour, dans la Métropole ou ailleurs). C’est en somme un moyen de mieux partager la route. Je vous propose aujourd’hui un petit historique du développement du double-sens cyclable.

Dès les années 1990, Saint-Fons et Saint-Genis Laval font figure de précurseurs en débutant dans l’agglomération ce qui était à l’époque une petite révolution : la mise en place de rues à double-sens cyclable. Le décret de Juillet 2008 permet d’accélérer les choses en obligeant les collectivités à généraliser les double-sens cyclables dans les zones 30 et les zones de rencontre, en adaptant la signalisation.

A Lyon, la rue Jacquard dans le 4e arrondissement a servi de test. Le résultat a été concluant, et Meyzieu, Grigny et Oullins ont rapidement suivi. Lyon et Villeurbanne ont alors généralisé quand il était possible ce dispositif.

En octobre 2015, le plan d’action pour les mobilités actives a permis de « changer de braquet », et aujourd’hui, on dénombre 150 km de double-sens cyclables dans la Métropole, qui vise les 300 km d’ici 2020.

Je vous conseille de consulter le site Onlymoov ainsi que cet  article paru dans MET’, pour tordre le cou à quelques idées reçues .

Finalement,  c’est toujours mieux quand on se regarde dans les yeux !

blog_dsc

Le nouveau numéro de Vision3 est sorti !


Habitant-es du 3e, surveillez votre boîte aux lettres : le dernier numéro de Vision 3 est distribué cette semaine. Au sommaire, un dossier consacré aux séniors, sujet d’actualité, puisque ce lundi 2 octobre marque également le début de la Semaine bleue. Vous trouverez également au fil des pages un point sur les travaux à la Part-Dieu, un portrait des citoyen-nes d’honneur du 3e , médaillés lors du Banquet républicain en juillet dernier, et toute l’actualité du 3e, quartier par quartier.

Vous pouvez d’ores et déjà feuilleter ce 28e numéro de Vision 3 en ligne en cliquant ICI.

Je serai aux côtés de mes adjoint-es ce samedi sur le marché de Montchat, et dimanche quai Augagneur pour distribuer ce numéro à ceux et celles qui seraient passés à côté !

vision-3-n28_bat-03-2_page_01

Bons réflexes


Lors de la dernière « cellule de veille » relative aux questions de prévention et de sécurité, bons nombres de partenaires nous ont fait part de l’augmentation significative des vols, notamment dans les transports en commun et dans les trains mais également dans les espaces publics. Keolis, le Centre commercial de la Part-Dieu, la SNCF, etc… chacun a constaté une recrudescence des vols.

L’occasion pour le commissaire de rappeler les bonnes consignes et la nécessaire vigilance qu’il faut avoir. En effet, dès lors que nous sommes dans des espaces de transfert et de passage, il est indispensable d’éviter de laisser son portable ou son portefeuille dans ses poches. A la gare mais également dans le train, il nous a également conseillé de ne jamais laissé ses bagages sans surveillance.

Des bons réflexes pour éviter donc d’être victime de ce type de vols.

Le problème : l’Europe ou les peuples ?


Le résultat des élections allemandes n’est pas encourageant et Madame MERKEL  affaiblie, risque d’être davantage dans le statu quo que dans les avancées. Les Allemands continuent à penser « qu’ils ne veulent pas payer pour que les autres pays dépensent ».

Avec le Brexit et maintenant l’Allemagne, les peuples semblent dire « NON » à « la concurrence libre et non faussée », à la remise en cause des services publics et à cette incapacité pour les citoyens de décider quoique ce soit avant la bureaucratie bruxelloise.

Et pourtant, il faut bien défendre cette Europe de la paix, celle qui constitue, à mon sens, notre avenir dans le XXIe siècle, notamment concernant les questions environnementales mais aussi pour promouvoir une autre vision face aux Etats-Unis de  TRUMP et la Russie de POUTINE.

Pour moi, ce qui bloque l’Europe, ce n’est pas les peuples mais c’est l’incapacité de des institutions européennes à écouter les peuples.

Sur ce sujet, je pense qu’Emmanuel MACRON dit des choses justes et qu’il faut espérer qu’il réussisse. Nos dirigeants doivent, en partie, s’affranchir de la bureaucratie et nous redonner du sens.

Nous avons besoin d’une Europe mais d’une Europe des peuples.

Ce soir, on vernit en Mairie


Dans le cadre de la 7ème Biennale Internationale Hors Normes, la Mairie du 3ème est heureuse d’accueillir l’exposition «  Rêve et nouvelles histoires : arts narratifs aborigène de la région de Barkly », région qui se trouve dans le nord du territoire australien, peuplé à 74 % d’indigènes.

Dès 18h, une conférence animée par Georges BUREAU vous permettra alors de découvrir ce travail, absolument magnifique. Elle sera suivie du traditionnel vernissage à 19h. Et si vous êtes d’ores et déjà occupés ce soir, vous avez jusqu’au 21 octobre pour découvrir l’exposition.

Ci-dessous, quelques clichés histoire de vous donner envie :

20170927_081501

20170927_081508

Hommage à Jacqueline et Roland DE PURY


Hier au Conseil Municipal, à l’occasion du vote de la nouvelle « rue Jacqueline et Roland De Pury » à la Confluence dans le 2ème arrondissement, j’ai rendu hommage à ce couple protestant, Justes parmi les Nations en 1976.

Ci-dessous, mon propos en intégralité :

« ENFIN !! C’est le mot qui s’impose puisque 77 ans après, Lyon honore enfin le pasteur Roland de PURY qui fut dès le 14 juillet 1940 une des premières voix à parler haut et fort dans ce qui deviendra la capitale de la Résistance. Je me réjouis que sa femme, Jacqueline, soit fort justement associée à cet hommage.

Nous sommes en effet en juillet 1940 dans l’Allemagne nazie, dans l’Europe occupée, dans la France de Vichy et les principaux lieux et médias d’une expression publique libre ont été supprimés contrôlés ou pervertis. La première voix de cette Résistance, ce sont les 8 députés et sénateurs du Rhône qui, en juin 1940, ont  refusé les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

La Résistance s’organise autour d’Henri FRENAY qui crée à Lyon le mouvement COMBAT, mais cette résistance est interdite, souterraine et elle ne touche à cette époque qu’une minorité de convaincus.

Les seuls lieux peut-être qui ont joui tout au long des années 40 d’une existence officielle, d’une forme d’autonomie, d’une fréquentation large continue et diversifiée ont été les lieux de culte.

Lire la suite »

Enquête publique Lyon Part-Dieu, ça démarre


C’est aujourd’hui (et jusqu’au 10 novembre) que démarre la grande enquête publique sur les permis de construire du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM), du To-Lyon et le dossier de loi sur l’eau du projet Vinci Immobilier.

Plus concrètement, les projets concernés sont les suivants :

  • l’extension de la gare et la création de 2 nouvelles galeries (Béraudier et Villette) sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Gare & Connexions,
  • la réalisation d’une galerie Pompidou et ses accès aux quais, sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau,
  • la réalisation d’un parking loueur, sous maîtrise d’ouvrage d’Effia Concessions,
  • la réalisation du projet To-Lyon, sous maîtrise d’ouvrage de Vinci Immobilier.

Le dossier d’enquête publique est disponible sur Internet mais également en Mairie du 3ème de 8h45 à 16h45 du lundi au vendredi et de 9h00 à 12h00 le samedi. Par ailleurs, les permanences du Commissaire d’enquêteur à la Mairie se tiendront les 25 septembre  de 11h à 14h, 11 octobre de 13h45 à 16h45, 14 et 28 octobre de 9h à 12h, et 10 novembre de 13h45 à 16h45.

Et, pour en savoir plus, la SPL Lyon Part-Dieu en lien avec ses partenaires et la Mairie d’arrondissement organisent une grande réunion publique sur ce sujet le 5 octobre à 18h30 à la Bourse du Travail.

Plusieurs façons donc de s’informer sur ce grand projet stratégique pour notre arrondissement et plus largement pour la Métropole lyonnaise.