facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

La mort de Bébel


Jean-Paul Belmondo s’est éteint et c’est un des derniers monstres sacrés du cinéma français qui disparait.

Je l’avais vu au festival Lumière s’appuyant sur sa canne, avec une hémiplégie invalidante mais toujours courageux et toujours avec une aura exceptionnelle, en témoigne la longue « standing ovation » qu’il avait reçue.  clic video

Il avait 88 ans et représentait les 50 dernières années du cinéma français.

Fils de sculpteur bien connu, il cherchait la reconnaissance en donnant toujours l’impression de ne pas se prendre au sérieux, sauf dans les salles de boxe, sport qu’il a pratiqué avec beaucoup de sérieux en gagnant plusieurs combats officiels.

Je crois l’avoir vu pour la 1ere fois … il y a très longtemps dans « Paris brûle-t-il » mais je me souviens aussi de « Un singe en hiver », « Le Magnifique », « A Bout de souffle », « Le Professionnel », « Peur sur la ville », « Pierrot le fou », « L’homme de Rio », « Cent mille dollars au soleil », et bien sûr « Le Cerveau », « l’As des As », « Week-end à Zuycoote », « Borsalino » et « Le Voleur » …

Mon film préféré avec lui c’est “Les Misérables” de Claude Lelouch où je le trouve somptueux.

Il va nous manquer terriblement.

RIP Bébel !

Poster un commentaire