facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Lecture de vacances


Comme d’habitude, 15 jours de vacances à Noël et de très nombreuses lectures à partager avec vous en ce début d’année.

  • La France Libre de Jean-Luc Crémieux chez Gallimard.

lectures1

2 tomes plus passionnants l’un que l’autre dont on ressort avec une admiration encore plus forte envers le général de Gaulle. Le rôle d’André Philip y est très souvent mis en avant et évidemment m’impressionne. On doit se rappeler qu’en 1944 les civils français ont payé un lourd tribu aux bombardements. Les civils sont toujours les premières victimes des guerres (plus de morts civils que tout le débarquement coté soldats).

  • Without a Trace et Suspects de Daniele Steele

lectures3

lectures2

2 romans en Anglais, avec comme d’habitude, beaucoup de suspens et de rebondissements…et ça se termine toujours bien !


  • L’éthique est une boussole d’Axel Khan chez Marabout

lectures4

Un livre pour réfléchir sur la médecine et sur la vie en général.

  • L’ombre d’un traitre de Nathalie Saint-Cricq chez l’Observatoire

lectures51

On y apprend que parmi les héros tirés au sort pour incarner la résistance au Mont-Valérien il y a un traitre ; on y apprend également comment dans la discrétion on évacue le cercueil tout en essayant de garder ce secret d’état.


  • Les Chemises Bleues d’Oppède le Vieux de Michel Noir aux éditions Amalthée

lectures6

Cet ouvrage permet de découvrir une autre facette du talent de Michel Noir. Suspens garanti et écriture presque à la San-Antonio.


  • Enfin, last but not least (500 pages !), Veiller sur elle de Jean-Baptiste Andréa, le prix Goncourt 2023 chez l’Iconoclaste.

lectures8

Un roman magnifique merveilleusement bien écrit, émouvant et qui nous introduit dans les mystères de la sculpture (entre autre mais aussi des amours impossibles). A lire absolument !

Des vacances remplies et un esprit voguant loin de Curie et des soucis parisiens !

Climat


clilat1

Plus de 200 revues scientifiques de santé ont publié en même temps une lettre éditoriale demandant aux décideurs politiques de considérer la crise climatique et la perte de biodiversité comme une seule et unique crise.

Les auteurs de la lettre incitent l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer la crise environnementale comme étant une urgence sanitaire mondiale, une prise de conscience nécessaire pour mettre en place des solutions efficaces.

“La crise climatique et la perte de biodiversité sont interreliées, a annoncé dans un communiqué de presse Kamran Abbasi, éditeur en chef de la prestigieuse revue médicale BMJ et co-auteur de la lettre. Et elles affectent toutes deux la santé humaine.”

Canicules, événements météorologiques extrêmes, pollution de l’air et maladies infectieuses constituent des dangers pour la santé exacerbés par la crise environnementale.

“Ce sera seulement en considérant le climat et la biodiversité comme faisant parties intégrantes d’un même problème complexe que nous pourrons développer des solutions pour mieux s’adapter et pour maximiser un dénouement positif”, souligne la lettre éditoriale que je vous partage ici.

Lire la lettre

ADN


adn1

Longtemps, on a cru que la moitié du génome ne servait à rien. A tel point qu’on parlait d’ADN “poubelle” quand on évoquait ces “éléments transposables” qui se répètent dans le génome hôte de manière dispersée. Or, des chercheurs de l’Institut Curie, du CNRS et de l’Inserm viennent de montrer que l’expression de ces éléments change totalement au cours du phénomène dit “d’épuisement” de certaines cellules du système immunitaire (les lymphocytes T) qui survient dans les cancers. Cette découverte, publiée dans la revue Science Immunology le 27 octobre 2023, ouvre des perspectives nouvelles en immunothérapie.

Acteurs clés de la réponse immunitaire, les lymphocytes T ont pour rôle de détruire les cellules infectées par un virus ou les cellules tumorales. Ainsi, les cellules cancéreuses produisent des antigènes qui soumettent les lymphocytes T à une stimulation prolongée, provoquant un « épuisement » des lymphocytes T au cours du temps, les rendant inefficaces.

Cependant, tous les lymphocytes T ne sont pas aussi “épuisés” les uns que les autres. « Certains qualifiés de “progéniteurs” ont conservé une certaine capacité à tuer les cellules cancéreuses, ce qui est moins le cas pour d’autres lymphocytes T dits “terminaux” », explique le Dr Christel Goudot, ingénieure de recherche spécialisée en bio-informatique au sein de l’équipe Réponses immunitaires et cancer de l’Institut Curie dirigée par le Dr Sebastian Amigorena, directeur de recherche au CNRS. Or, la distinction entre ces deux catégories de cellules « épuisées » n’est pas bien comprise. Il est cependant essentiel de l’appréhender pour améliorer la prise en charge des cancers.

Grâce à ces analyses transcriptomiques, les chercheurs ont démontré qu’une famille de rétrotransposons était réprimée dans les lymphocytes T épuisés terminaux, alors qu’ils ne l’étaient pas dans les lymphocytes T progéniteurs. « Nous avons aussi constaté que cette régulation était assurée par un facteur de transcription (Fli-1) impliqué dans la progression du lymphocyte T progéniteur en lymphocyte T terminal », complète la chercheuse. Cela ouvre des pistes pour moduler l’expression de ces éléments transposables à des fins thérapeutiques.

En mettant en évidence l’importance de prendre en compte l’expression des éléments transposables, ces travaux ouvrent de formidables perspectives en immunothérapie face aux cancers, par exemple, tenter d’augmenter l’expression de ces éléments transposables, seule ou avec celle des gènes, afin de conserver la capacité des lymphocytes T à tuer les cellules tumorales, ou à utiliser ces rétrotransposons si longtemps ignorés comme biomarqueurs chez les patients atteints de cancer….

Finalement il n’y a rien d’inutile dans notre ADN !

Recherche et diversité


recherche-et-diversite

Cette diversité fait partie intégrante de l’excellence nécessaire à la recherche. Lorsque des personnes d’origine diverses se réunissent, elles apportent une myriade d’indices, de compétences et de talents.

L’ERC (European Research Council) a donc décidé de s’assurer de la diversité dans les projets, de prendre en compte cette diversité dans les modèles de recherche, de privilégier les équipes diversifiées, d’identifier les biais en relation avec l’accès à l’apprentissage automatique, à prendre en compte le PIB et les facteurs démographiques, à ne pas exclure des populations entières de la recherche et enfin à favoriser les recherche éthiques et inclusives.

L’Institut Curie, avec ces 70 nationalités différentes au sein de son Centre de recherche, est déjà particulièrement attentif à cette diversité et le programme humanitaire dans les pays émergents doit faire partie intégrante de cette réflexion.

Père Noel


pere-noel-1

Juste avant Noel, j’ai eu le plaisir de jouer au Père-Noel à l’Institut d’Onco Hématologie de Lyon (IHOPE).

L’idée était d’apporter un peu de baume au cœur aux enfants et adolescents atteints de cancer qui sont en cours de traitement.

Beaucoup d’émotions et de partage avec eux et leurs familles !

Un moment tellement beau mais…qu’est-ce qu’il fait chaud sous l’habit du Père Noel !!

Je vous partage ici la vidéo de cette belle après-midi

Troisième division de football en France


fff

Hormis les fans, peu de monde sait qu’une révolution silencieuse est en marche dans le milieu du football français : la possible création d’une troisième division professionnelle, telle qu’elle existe déjà par exemple au Royaume-Uni (League One) ou en Italie (Serie C, ou Lega Pro). L’élite du football hexagonal serait alors constituée de trois niveaux (Ligue 1, Ligue 2 et Ligue 3), sous la gouvernance de la Ligue de football professionnel (LFP).

Aujourd’hui, les clubs de ce troisième échelon semblent s’organiser collectivement, malgré ce qui peut les opposer sportivement. Ce modèle original augurerait-il une forme d’« américanisation » du sport professionnel en France ?

Les phases 1 en cancérologie évoluent


essais-cliniques

Un essai de phase 1 ou parfois « first in man » avait jusque là pour objectif de trouver la dose maximale tolérable afin d’aller vite en phase 2 pour chercher cette fois dans quelle tumeur la drogue pourrait être efficace. La survie dans les essais de phase 1, dans lesquels les malades mettent souvent trop d’espoirs, était de l’ordre de 5% à 5 ans.

Les choses changent. La toxicité n’est plus l’enjeu majeur et parfois, dans les nouveaux traitements, il n’y a pas de toxicité ou des toxicités tardives qui apparaissent plusieurs mois après l’injection.

Les traitements ciblés, les anticorps bispécifiques, l’immunothérapie peuvent être efficaces dans le « first in man ».

Les malades cette fois ont raison de mettre beaucoup d’espoir dans ces traitements.

Foie et longévité


foie1

Comment choyer son foie pour vivre jusqu’à 100 ans ?

Calendrier de l’avent, agapes de fin d’année, de nouvelle année et champagne : les mois de décembre et janvier sont particulièrement exigeant pour notre foie. Le professeur Gabriel Perlemuter livre ses conseils pour ménager cet organe clé de notre organisme.

Lire l’article

Curie et PSL rejoignant le GUILD


guild

The GUILD est une association européenne réunissant les principales universités de recherche des 27 pays. The GUILD comporte actuellement 22 membres dont Paris Cité, la principale université liée à notre Hôpital de Paris et PSL, la principale université liée à notre Centre de recherche (avec Sorbonne université).

The GUILD plaide pour une autonomie des universités beaucoup plus importante dans la plupart des pays d’Europe qu’en France. The GUILD plaide aussi pour des budgets de recherche conséquents et pour des procédures les moins contraignantes possibles.

Ce nouveau réseau des universités s’ajoute pour Curie à EU-Life, le réseau des grands centres de recherche et à Core for Life, le réseau des grandes plateformes de recherche.

A quelques mois des élections européennes, il est bon de rappeler que l’Europe se construit tous les jours avec les acteurs de terrain.

Nouvelle présidence de l’Institut Curie


ap

Le Conseil de surveillance de l’Institut Curie, sous la présidence de Daniel Thierry, a désigné, le 11 décembre 2023, le Pr Alain Puisieux pour devenir le prochain président du Directoire de l’Institut Curie. Alain Puisieux et les membres du Directoire, qui constitueront son équipe, seront nommés lors du Conseil de surveillance de mars 2024. Directeur du Centre de recherche de l’institut depuis 2019, le futur président du Directoire prendra ses fonctions en juin 2024.

Le Pr Alain Puisieux me succèdera à cette fonction que j’occupe depuis 2013.

Depuis septembre 2019, le Pr Alain Puisieux dirige le Centre de recherche de l’Institut Curie (13 unités de recherche, 88 équipes, 1258 personnes). Il a notamment renforcé l’excellence du Centre en recherche fondamentale dans le domaine des sciences de la vie, développé la recherche translationnelle et stimulé l’innovation dans le contexte d’un Comprehensive Cancer Center, au travers d’un programme scientifique fondé sur l’interdisciplinarité et un lien renforcé avec les cliniciens de l’Ensemble hospitalier de l’institut.

J’ai été très fier de mettre toute mon énergie au service des patients atteints de cancers, des médecins et des chercheurs pendant ces 10 années. Nul doute qu’Alain Puisieux saura poursuivre avec conviction ce combat commun : faire en sorte que plus aucun cancer ne soit incurable.

Cap sur 2024 !


2024

Bonne et heureuse année 2024 ami (e)(s) lecteurs et lectrices et surtout bonne santé et bonheur dans votre vie familiale et professionnelle.

Je débute avec vous la 16ème année de ce blog où régulièrement, entre 3 et 5 fois par semaine, je commente avec vous la politique, le sport, la santé ainsi que mes lectures, les films et les expos que j’aime.

2024 sera pour moi l’année de la fin de mes 10 ans à l’Institut Curie et de 45 ans dans les centres de lutte contre le cancer. Il est temps de me consacrer à ma famille et de continuer à servir en m’impliquant encore et toujours dans le milieu associatif.

Je préside le Mémorial des enfants d’Izieu et je suis l’administrateur du groupement ARRPAC qui, avec son accueil de jour à l’hôpital du Vinatier de Lyon, rééduque les accidentés vasculaires cérébraux par le sport.

Sport, Santé et Mémoire restent les boussoles de mes engagements. Je garderai également une activité sur les coopérations humanitaires de l’Institut Curie et de l’OECI.

En attendant je reste président du Directoire de l’Institut Curie jusqu’à la fin mai 2024.

2023 a été une année bien difficile avec la poursuite de l’agression russe en Ukraine, le pogrom du Hamas en Israël, et l’embrasement du Moyen-Orient. 2023 c’est aussi l’inflation, les difficultés économiques, une Assemblée nationale transformée en « cirque » et peu de bonnes nouvelles dans le monde avec des élections bien inquiétantes, la seule bonne nouvelle venant de Pologne.

2024 pourrait être de la même veine avec des élections européennes inquiétantes, la possible réélection de Trump et l’incapacité des dirigeants mondiaux de lutter vraiment contre le réchauffement climatique.

Malgré cet environnement sombre, je vous propose d’être optimiste, d’être heureux dans votre vie personnelle et dans votre travail, de tendre la main à ceux qui sont en difficultés et de méditer la phrase de Benjamin Disraeli, 1er ministre britannique (1804 -1881) « La vie est trop courte pour avoir le temps d’être petite ».

Soyez grand en 2024 !

Trêve des confiseurs


treve-des-confiseurs

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes de fin d’années et vous donne rendez-vous le lundi 8 janvier 2024 !

La parole à Olivier Faure


Je vous partage le courrier d’Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, pour une initiative commune contre l’antisémitisme.

Lire l’article

Violences sexistes dans les transports


violence-transport

« Contre les agresseurs, levons les yeux ». Accompagnée de plusieurs ministres dans les arcanes du métro parisien, Élisabeth Borne a donné le coup d’envoi Le vendredi 24 novembre de la campagne gouvernementale contre les violences sexistes et sexuelles dans les transports.

Dans ce contexte, l’attention du gouvernement ne se concentre pas uniquement sur les transports collectifs ; VTC et taxis seront également visés.

Lire l’article publié dans le journal Le monde dédié à ce sujet

Course des Lumières 2023