Le blog de Thierry Philip » Le conseil scientifique de Curie
facebook_icon twitter_512x512 mail

Catégories

Commentaires récents

Sites Amis

Mes coups de coeur

Presse lyonnaise

Archives

Syndication

Le conseil scientifique de Curie


Le Conseil scientifique de l’Institut Curie est une instance de gouvernance au même titre que le Conseil d’administration ou de surveillance. Bien que cette instance n’ait pas de rôle décisionnel, il n’en est pas moins déterminant.

Jusqu’alors, le Conseil scientifique évaluait et conseillait l’Institut Curie sur sa stratégie de recherche et j’ai eu à cœur d’élargir son périmètre. Il a désormais toute légitimité pour conseiller ou critiquer n’importe quel aspect de la stratégie de l’Institut Curie, que ce soit de la science, de la médecine, de la gestion ou de l’immobilier. Il s’inscrit dans la stratégie globale et chaque collaborateur peut être amené à y expliquer son projet. Chacun peut y être critiqué, y compris le président, y compris les directeurs.

Son rôle est donc central et, depuis 4 ans, nous nous attachons à suivre d’aussi près que possible les recommandations formulées à l’issue de chaque réunion. Les prochains statuts de l’Institut Curie ne modifient pas cette instance, ni sa composition, ni son rôle. Le bilan de la dernière réunion est très bon.

Concernant l’Ensemble hospitalier, le Conseil scientifique a souligné l’équilibre financier retrouvé structurellement pour la 3e année consécutive et le nombre important de nouveaux cliniciens qui participent à un renouveau. Le recrutement du nouveau directeur est également perçu positivement du fait de sa culture scientifique et de son souhait de développer la recherche clinique.

Concernant le Centre de recherche, notre conseil reste admiratif du niveau d’excellence et des succès aux ERC (les financements sur projet attribués par le Conseil européen de la recherche). Il considère que le mouvement vers plus de recherche sur le cancer et de recherche translationnelle est positif et bien enclenché.

Cette séance a été l’occasion d’évoquer avec eux les difficultés du métier de soignant et de chercheur, les contraintes familiales, le prix de l’immobilier à Paris et toutes ces questions qui font partie des enjeux à poser si nous voulons continuer à rester attractifs.

Ces quelques lignes sont importantes car j’invite chacun à Curie à prendre la mesure de la chance que nous avons de pouvoir nous appuyer sur une instance d’une telle qualité pour la définition de notre stratégie.
L’Institut Curie se porte bien, et c’est en partie à notre Conseil scientifique, à son honnêteté et à son intelligence que nous le devons.

Poster un commentaire